•   
  •   

Monde Les coups de fouet de Ouattara de I.Coast ont interdit les offres présidentielles en tant que `` provocation ''

20:20  24 septembre  2020
20:20  24 septembre  2020 Source:   time.com

I.Coast Court efface la candidature du président pour le troisième mandat alors que de nouvelles violences éclatent

 I.Coast Court efface la candidature du président pour le troisième mandat alors que de nouvelles violences éclatent Le plus haut tribunal de Côte d'Ivoire lundi a ouvert la voie au président Alassane Ouattara pour briguer un troisième mandat contentieux, alors que les manifestations sont devenues violentes dans plusieurs villes et que les craintes se sont multipliées. du conflit qui a fait 3 000 morts dans ce pays d'Afrique de l'Ouest il y a dix ans.

Les deux hommes vivent à l'extérieur du pays mais conservent un puissant soutien chez eux, dans un pays encore marqué par un conflit post-électoral qui a fait plus de 3000 morts il y a près d'une décennie .

Le tribunal ivoirien suprême, le Conseil constitutionnel, a rejeté leurs offres de participation au scrutin du 31 octobre au motif qu'ils avaient été jugés et condamnés par contumace.

"Soro, comme Gbagbo, a été exclu parce qu'il a un casier judiciaire", a déclaré Ouattara.

"Chacun d'eux est parfaitement conscient que ses candidatures sont fondées sur la provocation ... Guillaume Soro ne mérite pas d'être en campagne électorale mais en prison", a-t-il déclaré.

Cote d'Ivoire: L'ex-Premier ministre Soro appelle l'opposition à faire barrage à Ouattara

  Cote d'Ivoire: L'ex-Premier ministre Soro appelle l'opposition à faire barrage à Ouattara Cote d'Ivoire: L'ex-Premier ministre Soro appelle l'opposition à faire barrage à Ouattara © Reuters/CHARLES PLATIAU COTE D'IVOIRE: L'EX-PREMIER MINISTRE SORO APPELLE L'OPPOSITION À FAIRE BARRAGE À OUATTARA PARIS/DAKAR (Reuters) - L'ancien Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro, dont la candidature à l'élection présidentielle du 31 octobre n'a pas été validée par le Conseil constitutionnel, a appelé jeudi l'opposition à empêcher par tous les moyens le président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat.

"Ce jeune homme, ivre d'argent et de pouvoir, a tout simplement perdu la tête."

Ouattara et Gbagbo se sont battus pour le contrôle du pays après que Gbagbo ait perdu les élections présidentielles de 2010 et ait refusé de céder les rênes.

Ouattara a reçu une aide cruciale à l'époque de Soro, 47 ans, qui, sous sa présidence qui a suivi, a été nommé Premier ministre puis président du parlement, avant que les deux hommes ne se disputent en 2019.

Gbagbo, 75 ans, a été libéré conditionnellement par l'International Criminal Cour (CPI) de La Haye après avoir été innocenté en janvier 2019 de crimes contre l'humanité.

Il vit à Bruxelles dans l'attente du résultat d'un appel contre la décision de la CPI.

Sa candidature aux élections a été rejetée au motif qu'il avait été condamné à 20 ans de prison par un tribunal ivoirien en novembre dernier pour le pillage de la succursale locale de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest pendant la crise post-électorale.

Côte d'Ivoire: le RHDP de Ouattara en meeting sur les terres de l'opposition à Yopougon

  Côte d'Ivoire: le RHDP de Ouattara en meeting sur les terres de l'opposition à Yopougon Alors que l’opposition est vent debout contre la décision du Conseil constitutionnel d’autoriser le président Alassane Ouattara à candidater pour un troisième mandat, le RHDP, parti au pouvoir, s’est autorisé à tenir meeting dans un fief de l’opposition : Yopougon, la plus grande commune d’Abidjan. Avec notre correspondant à Abidjan, François Hume-Ferkatadji Devant des milliers de personnes, le Premier ministre, Hamed Bakayoko, pointe du doigt une jeune femme dans la foule et l’invite à le rejoindre sur scène. « D’où viens-tu ? » lui demande-t-il en posant sa main sur son épaule. « De Yopougon Sycogi. » « Qu’est-ce que tu fais ? », l'interroge-t-il.

Alassane Ouattara wearing a suit and tie: Heading for a third term? Ivorian President Alassane Ouattara © Ludovic MARIN En route pour un troisième mandat? Le président ivoirien Alassane Ouattara

Soro, qui vit en France, s'est vu interdire de se présenter aux élections au motif d'une peine de 20 ans, également par contumace, pour détournement de fonds publics présumé prononcé en avril.

Trente-huit autres candidats ont été écartés par le Conseil constitutionnel, n'en laissant que quatre, dont celui d'Ouattara.

Sa candidature a déclenché des accusations selon lesquelles il cherche à contourner les limites constitutionnelles des mandats présidentiels. Quinze personnes sont mortes dans des affrontements le mois dernier.

Ouattara, réélu en 2015, avait annoncé plus tôt cette année qu'il ne briguerait pas un troisième mandat.

Mais il a changé d'avis après que son successeur préféré, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, soit mort d'une crise cardiaque soudaine.

Il a fait valoir qu'une révision de la constitution en 2016 a ramené la limite de mandat à zéro - un point de vue soutenu par le Conseil constitutionnel.

pgf / de / ri / ach

I.Coast Court efface la candidature du président pour le troisième mandat alors que de nouvelles violences éclatent .
Les autres candidats éliminés étaient l'ancien président Henri Konan Bedie du parti historiquement dominant PDCI, l'ancien Premier ministre de Gbagbo Pascal Affi N'Guessan et Kouadio Konan Bertin, un dissident du parti de Bedie.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!