•   
  •   

Monde Covid-19 : Israël durcit son reconfinement, Netanyahu sous le feu des critiques

13:20  25 septembre  2020
13:20  25 septembre  2020 Source:   france24.com

En Israël, des centaines de manifestants contre le reconfinement général

  En Israël, des centaines de manifestants contre le reconfinement général Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, jeudi soir, à Tel Aviv pour protester contre le nouveau confinement de trois semaines imposé par Benjamin Netanyahu pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Une manifestation en Israël contre le nouveau confinement général qui entre en vigueur dans le pays vendredi pour trois semaines a rassemblé, jeudi 17 septembre, environ 400 personnes à Tel Aviv. "Quand Netanyahu a annoncé le reconfinement, j'ai pensé me tuer !", lance Yaël, une Israélienne venue manifester jeudi soir à Tel-Aviv contre le nouveau confinement imposé pour faire face à une résurgence de la pandémie de nouveau coronavirus.

Face à la hausse des contaminations au Covid - 19 , le gouvernement israélien a Nous sommes dans une nouvelle réalité », a déclaré Benyamin Netanyahu . Critiques de l'opposition. Ses opposants l'ont accusé de durcir le confinement pour affaiblir les manifestations hebdomadaires devant sa

Lire aussi Covid - 19 : Israël annonce un reconfinement national de trois semaines. M. Nétanyahou peut se satisfaire : aucun manifestant résidant à plus d’un kilomètre ne sera autorisé à troubler ses samedis soirs.

Passagers masqués qui attendent un vol à l'aéroport Ben Gourion, à Tel Aviv, le 24 septembre 2020, la veille de l'annonce de nouvelles restrictions sur les vols internationaux en Israël. © Ahmad Gharabli, AFP Passagers masqués qui attendent un vol à l'aéroport Ben Gourion, à Tel Aviv, le 24 septembre 2020, la veille de l'annonce de nouvelles restrictions sur les vols internationaux en Israël.

Restriction sur les vols internationaux, fermeture des synagogues, limitation des manifestations, réduction des commerces ouverts : le gouvernement de Benjamin Netanyahu a annoncé jeudi un durcissement du confinement pour freiner la pandémie de Covid-19. Des mesures qui soulèvent des critiques de toute part, du côté de l'opposition, de membres de son administration ou du corps médical.

Première manifestation anti-Netanyahu à Jérusalem depuis le reconfinement

  Première manifestation anti-Netanyahu à Jérusalem depuis le reconfinement Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche soir à Jérusalem pour réclamer le départ du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption et accusé de mauvaise gestion de la crise sanitaire, alors que le pays est reconfiné depuis vendredi. Les manifestations ont été autorisées malgré le reconfinement, dans le cadre duquel les Israéliens ne peuvent toutefois sortir de chez eux que dans un rayon d'unLes manifestations ont été autorisées malgré le reconfinement, dans le cadre duquel les Israéliens ne peuvent toutefois sortir de chez eux que dans un rayon d'un kilomètre pour se détendre, et plus loin uniquement pour aller faire des courses ou pour travailler si leur profession est j

À lire aussi : Covid - 19 : Israël s’impose trois semaines de confinement. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu , a affirmé mercredi soir qu'il fallait prendre des «décisions difficiles pour Les opposants au Premier ministre l'ont accusé de durcir le confinement pour affaiblir les manifestations

Covid - 19 : en Israël , une manifestation qui respecte la "distanciation sociale" - Продолжительность: 1:33 FRANCE 24 11 962 просмотра. En Israël , les cabines de tests rapides de Covid - 19 assurent la sécurité de tous - Продолжительность: 0:51 euronews (en français) 5 324 просмотра.

Après des heures de discussions, le gouvernement de Benjamin Netanyahu a dévoilé jeudi de nouvelles mesures pour renforcer le confinement en vigueur depuis près d'une semaine. Objectif : freiner à tout prix la contamination du Covid-19. Israël est le pays ayant enregistré le plus fort taux de contamination au cours des deux dernières semaines, avec une hausse des cas graves et des hôpitaux, débordés au point de ne plus accepter de nouveaux patients.

Nouvelles restrictions sur les vols internationaux

À Jérusalem, des manifestations anti-Netanyahu malgré le reconfinement

  À Jérusalem, des manifestations anti-Netanyahu malgré le reconfinement La décision de confiner la population une seconde fois n'a pas mis en sourdine la colère des manifestants israéliens. Ces derniers continuent de réclamer la démission de leur Premier ministre Benjamin Netanyahu, critiqué pour sa gestion de la crise du Covid-19 et ses affaires de corruption. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés, dans la soirée du dimanche 20 septembre, à Jérusalem, pour réclamer le départ du Premier ministre israélien.En raison de la recrudescence de la pandémie de Covid-19 dans le pays, Israël est reconfiné depuis vendredi. Certains manifestants parlent d'un "confinement politique".

Covid - 19 : "cas contact" de Bruno Le Maire, Laurence Ferrari placée Nicolas Bedos a publié, tôt jeudi 24 septembre, sur Instagram et Twitter, un texte critiquant les mesures mises en place pour lutter contre Ou aux soignants, si ils se retrouvent à nouveau la tête sous l 'eau ", écrit un autre.

Alors le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu reprend ce dimanche en Israël , des milliers de personnes ont manifesté la veille à Jérusalem et Tel-Aviv pour dénoncer la gestion de la pandémie de Covid - 19 mais aussi la corruption du gouvernement israélien.

À partir de vendredi à 14h, les synagogues seront fermées, sauf pour Yom Kippour (célébré dimanche soir et lundi), seuls les secteurs de travail jugés "essentiels" pourront continuer à exercer et les manifestations et les prières en extérieur seront limitées à 20 personnes et à moins de 1 kilomètre du domicile. Ces mesures ont été adoptées en première lecture jeudi soir par le Parlement israélien (Knesset).

Vendredi, Israël a également imposé de nouvelles restrictions sur les vols internationaux. La ministre du Transport, Miri Regev, a indiqué que l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv allait rester ouvert, mais que seuls les passagers ayant acheté un billet d'avion avant vendredi 14h, heure locale, et pourvu d'un test négatif au Covid-19 pourraient partir à l'étranger.

Netanyahu sous le feu des critiques

"Sauver des vies est notre priorité, nous vivons un moment de crise nationale", a affirmé jeudi soir Benjamin Netanyahu, dans une conférence de presse, justifiant la décision de renforcement des restrictions. "L'État d'Israël vaincra l'épidémie et nous en sortirons renforcés", a ajouté le Premier ministre.  Mais il n'a pas su convaincre pour autant.

Ces nouvelles restrictions ont soulevé des critiques de toute part. "La cause de ce confinement n'est pas le Covid-19, mais la gestion ratée, négligente, hystérique et politique de la crise par ce gouvernement et le Premier ministre", a accusé, jeudi soir, le chef de l'opposition [centriste], Yaïr Lapid. De son côté, le parti de droite radicale Yamina a estimé que les nouvelles mesures étaient "destructrices" pour l'économie et "déraisonnables".

Présidentielle américaine (J-39) : Bataille de la Cour suprême… Trump refuse de s’engager à accepter les résultats…

  Présidentielle américaine (J-39) : Bataille de la Cour suprême… Trump refuse de s’engager à accepter les résultats… Chaque semaine, retrouvez en vidéo les temps forts du duel entre Donald Trump et Joe Biden avec notre correspondant aux Etats-Unis © SIPANY/SIPA - JAE HONG/SIPA Joe Biden (76 ans) face à Donald Trump (73 ans). MADE IN USA - Chaque semaine, retrouvez en vidéo les temps forts du duel entre Donald Trump et Joe Biden avec notr De notr , A six semaines du 3 novembre, la campagne a été secouée cette semaine par le décès de la doyenne de la Cour suprême, Ruth Bader Ginsburg.

Covid - 19 : port du masque, charge virale et grippe saisonnière. Israël durcit son reconfinement devant la hausse des Présidentielle ivoirienne: Alassane Ouattara tacle ses opposants dans «Paris Match». L’ONU dresse un bilan très critique de l'état des droits de l’homme au Soudan du Sud.

Les cas de #coronavirus ( COVID - 19 ) sont repartis à la hausse dans plusieurs pays. Un éventuel reconfinement en France pour Septembre. Pour ou Contre ?

"Les critiques s'étendent bien au-delà du politique et de l'opposition, précise Gwendoline Debono, correspondante de France 24 en Israël. L'administration n'est pas tendre non plus, et le ministère des Finances estime que ces mesures sont 'désastreuses' pour l'économie". Le taux de chômage ayant déjà bondi ces derniers mois et des partis d'opposition ont demandé une aide ciblée pour aider les secteurs de l'économie les plus touchés.

Les détracteurs du Premier ministre estiment que ces mesures sont surtout un moyen de défendre ses intérêts politiques propres. Dans la société civile, on estime que ce reconfinement est une manœuvre pour faire cesser les manifestations qui ont lieu depuis plus de trois mois devant chez lui, les regroupements de plus de 20 personnes étant désormais interdits. "Netanyahu est aussi accusé d'être beaucoup plus tendre avec la communauté orthodoxe, alors que les taux de contamination y sont les plus élevés. Mais c'est aussi la clé de voûte de la coalition qui tient Benjamin Netanyahu", analyse Gwendoline Debono.

"Nous nous dirigeons vers une destruction massive"

Enfin, c'est le corps médical qui a bondi. "Les professionnels de santé estiment que le Premier ministre prend des décisions sans prendre en considération l'avis du corps médical", ajoute la correspondante de France 24.

Pourtant membre de l'équipe chargée de conseiller le gouvernement, le Dr Hagai Levine dénonce une "confusion totale" dans la gestion de la seconde vague de contamination, allant jusqu'à comparer la situation avec la guerre de Yom Kippour en 1973, au cours de laquelle Israël avait été pris par surprise par des armées arabes. "Cette fois, il n'y a pas de surprise […], nous nous dirigeons vers une destruction massive", a-t-il déclaré.

"Lorsque le taux de contamination a diminué, le Premier ministre Netanyahu a annoncé à la population qu'elle pouvait retourner à ses occupations normales… Mais une pandémie c'est comme un marathon, on peut courir différemment, mais on ne peut pas s'arrêter de courir", a-t-il souligné jeudi. Hagai Levine appelle le gouvernement à ne pas accorder d'exemptions pour Yom Kippour et à fermer les synagogues, lieux fermés, donc plus propices à la propagation du virus, pour ce jour traditionnel de rassemblement.

Avec AFP

Présidentielle américaine : Des mesures pour « maintenir l’ordre » entre Trump et Biden au prochain débat .
La commission des débats a promis de revoir ses règles, après une soirée catastrophique, mardi © Photos Sipa Joe Biden et Donald Trump leur de leur premier débat télévisé, le 29 septembre 2020. CACOPHONIE - La commission des débats a promis de revoir ses règles, après un Pour de nombreux observateurs, on a assisté au « pire débat présidentiel de l’histoire ».

usr: 0
C'est intéressant!