•   
  •   

Monde L'actu en dessin : l'Europe et son nouveau "pacte pour la migration"

15:45  25 septembre  2020
15:45  25 septembre  2020 Source:   france24.com

POINT DE VUE. Covid-19 : il est temps de montrer aux citoyens qu’ils peuvent compter sur l’Europe

  POINT DE VUE. Covid-19 : il est temps de montrer aux citoyens qu’ils peuvent compter sur l’Europe « La crise du Covid-19 ne doit pas servir d’excuse à un quelconque égoïsme national. » C’est l’appel de 71 députés européens issus des principaux groupes politiques du Parlement européen. Les citoyens européens ont été exemplaires dans le combat contre le Covid-19. Ils ont fait face, de manière courageuse, à une menace sanitaire grave et payé le lourd tribut économique, social et psychologique du confinement.Après ces mois angoissants, ils avaient hâte de pouvoir passer sereinement des vacances dans les pays voisins.Le manque de coordination entre États membres a malheureusement perturbé ces jours de repos.

L’Europe et son nouveau © Zach for Cartooning for peace L’Europe et son nouveau "pacte pour la migration", caricaturée par le dessinateur de presse et éditorialiste philippin, Zach. Septembre 2020.

Cette semaine, Cartooning for Peace illustre le "Pacte européen sur la migration et l'asile", dévoilé le 23 septembre par la présidente de la Commission européenne, Ursula Van der Leyen. Oubliés les quotas obligatoires de répartition de réfugiés décidés après la crise de 2015, ce nouveau pacte  propose un "mécanisme de solidarité" entre les 27 qui met l'accent sur le renvoi des migrants irréguliers.

Immigration : une commissaire européenne plaide pour un « mécanisme de solidarité obligatoire »

  Immigration : une commissaire européenne plaide pour un « mécanisme de solidarité obligatoire » « Ce doit être obligatoire, tous les Etats membres doivent aider quand il y a une situation où un Etat membre est sous pression, lorsqu’il y a beaucoup de gens qui ont besoin de protection », a plaidé la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson. « Ce doit être obligatoire, tous les Etats membres doivent aider quand il y a une situation où un Etat membre est sous pression, lorsqu’il y a beaucoup de gens qui ont besoin de protection », a déclaré samedi la commissaire suédoise à l’AFP.

Le 9 septembre, l'incendie du camp de réfugiés de Moria sur l'île grecque de Lesbos, où s'entassaient dans des conditions inhumaines plus de 20 000 migrants, a mis l'Europe face à ses responsabilités. Face à l'échec du règlement de Dublin dans la crise migratoire de 2015, l'Europe tente de trouver une solution satisfaisante pour tous les États membres de l'UE, incluant les pays d'Europe centrale, réfractaires à l'accueil des migrants.

Le 23 septembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé un nouveau "pacte pour la migration" qui impose une "solidarité obligatoire", notamment par le traitement accéléré des demandes d'asile afin de soulager les pays d'accueil (principalement la Grèce et l'Italie).

Nouveau pacte asile et migration: le plan pour sortir l’Europe de l'impasse

  Nouveau pacte asile et migration: le plan pour sortir l’Europe de l'impasse Sortir de l’impasse sur les migrations: c’est l’objectif du nouveau pacte de la Commission européenne pour l’asile et la migration, qui est présenté ce 23 septembre à Bruxelles. Attendu depuis des mois, reporté pour cause de pandémie, il arrive alors que la destruction du camp de Moria sur l’île grecque de Lesbos, a mis plus de 12 000 personnes à la rue et provoqué un sursaut en Europe. Il n’y aura « plus jamais de Moria » a promis la Commission. Et c’en est fini du règlement de Dublin, qui laissait les pays aux frontières extérieures assumer seuls la prise en charge des demandeurs d’asile.

Mais cette mesure comporte avec elle le risque d'un renvoi tout aussi accéléré des demandeurs d'asile dans leurs pays d'origine, en cas de refus. Et les pays de l'UE qui ne veulent pas prendre des demandeurs d'asile devront participer au renvoi des déboutés depuis le pays européen où ils sont arrivés vers leur État d'origine.

Le caricaturiste éditorialiste philippin Zach, qui contribue à des caricatures pour Assortedge, une organisation médiatique en ligne émergente aux Philippines, illustre l'impasse qui attend les demandeurs d'asile lorsqu'ils se présentent aux portes de l'Europe. Il est récemment devenu l'un des nouveaux membres du Cartoon Movement, une plateforme internationale pour le dessin de presse.

Orban: "Nous rejetons toujours la relocalisation des demandeurs d'asile" .
Orban: "Nous rejetons toujours la relocalisation des demandeurs d'asile"par Gabriela Baczynska et John Chalmers

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!