•   
  •   

Monde Rwanda: «L’éloge du sang», ouvrage polémique sur le rôle du FPR pendant le génocide

13:20  27 septembre  2020
13:20  27 septembre  2020 Source:   rfi.fr

Le héros d'"Hôtel Rwanda" inculpé pour terrorisme et financement de rébellion

  Le héros d' Paul Rusesabagina, dont l'histoire pendant le génocide des Tutsi en 1994 a inspiré le film "Hôtel Rwanda", a été inculpé lundi notamment pour terrorisme, meurtre et financement de rébellion par un tribunal de Kigali. "Hôtel Rwanda" décrit comment M. Rusesabagina, un Hutu marié à une Tutsi, a sauvé en 1994 plus de 1.200 personnes abritées dans l'hôtel des Mille Collines à Kigali, dont il était le directeur, en usant de son influence auprès des miliciens hutu.Une forte présente policière était visible lors de cette première audience à Kigali.

Ouvrage d’investigation époustouflant, réalisé par une journaliste au péril de sa vie, qui apporte un éclairage profondément troublant sur le génocide rwandais, où apparaît l’importance du rôle du Chef de Le travail de Judi Rever repose sur des entretiens sans précédent avec des déserteurs du FPR

4.2 Polémiques sur le rôle de la politique française. 5.1 Ouvrages utilisés pour la rédaction de cet article. L'inspiration du génocide trouve sa source principale dans le retournement politique de 1959 qu'on a appelé « la révolution sociale » et qui a débouché sur la fuite de plusieurs dizaines de milliers

Vue générale de la ville de Kigali, la capitale du Rwanda (image d'illustration). © RFI/Stéphanie Aglietti Vue générale de la ville de Kigali, la capitale du Rwanda (image d'illustration).

L’éloge du sang de la Canadienne Judi Rever est un livre d’enquête sur les crimes commis par l’armée patriotique rwandaise de Paul Kagame, rébellion devenue armée nationale au Rwanda. Publié depuis la mi-septembre aux éditions Max Milo, des organisations comme Ibuka, l’association de rescapés ou SOS racisme, ont qualifié l'ouvrage de négationniste dans une tribune publiée dans le journal Libération.

Le «héros» de l'hôtel Rwanda admet avoir formé un groupe armé derrière les attaques

 Le «héros» de l'hôtel Rwanda admet avoir formé un groupe armé derrière les attaques © Simon Wohlfahrt Le héros de l'hôtel Rwanda Paul Rusesabagina, à droite, vêtu d'un uniforme rose de la prison, est assis à côté de son avocat, David Rugaza, à la Cour de justice de Nyarugenge à Kigali Paul Rusesabagina, le héros polarisant du film à succès "Hotel Rwanda", a admis vendredi devant un tribunal de Kigali qu'il avait contribué à la formation d'un groupe armé mais a nié tout rôle dans ses crimes.

«Itsembatsemba, Rwanda un génocide plus tard», 1996, Alexis Cordesse – Eyal Sivan @ Etat d’urgence – Momento production. Le 1er octobre 1990, le FPR lance sa première offensive sur le Rwanda . C’est le début de la guerre civile. Le président Juvénal Habyarimana qui a pris le pouvoir à

Publicité. Rwanda 1994-2014. Rwanda : les origines du génocide . Le 6 avril 1994, l'avion de Juvénal Habyarimana est abattu au-dessus de Kigali. Ecoutez aussi ci-dessus l'interview de l'historien rwandais Marcel Kabanda. Il revient sur les causes lointaines du génocide rwandais de 1994.

De passage en France pour la promotion de son ouvrage, la journaliste canadienne comme son éditeur français insistent sur la nécessité d’étudier les preuves présentées.

Pour Jean-Charles Gérard, le directeur de publication de Max Milo, le livre de Judi Rever est d’intérêt public. « Ce livre devait être édité par un éditeur de groupe, et pour des raisons politiques, il n’a pas pu l’être. Donc c’est important que des éditeurs indépendants comme moi, on puisse jouer ce rôle. Le travail de Judi est un travail d’investigation et il est important que cette voix qui a complétement été écartée puisse émerger », explique-t-il.

Être jugée sur base des preuves avancées

Dans la version française, des dizaines de pages issues des « enquêtes spéciales » du Tribunal pénal international pour le Rwanda ont été rajoutées en annexes, Judi Rever insiste pour être jugée sur la base des preuves avancées. « Il y a des chercheurs qui sont très sectaires, qui m’accusent d’être négationniste parce que j’ose dénoncer les crimes du FPR [Front patriotique rwandais]. Ils ne veulent pas examiner les preuves et les témoignages qui sont dans mon livre », se défend la journaliste.

L’activiste qui a inspiré le film "Hôtel Rwanda" reconnaît avoir formé un groupe rebelle

  L’activiste qui a inspiré le film Paul Rusesabagina, dont le film "Hôtel Rwanda" retrace le parcours héroïque durant le génocide, a reconnu, vendredi, devant le tribunal de Kigali, avoir participé à la création d’un groupe rebelle, tout en niant une quelconque implication dans des crimes. Paul Rusesabagina, qui a sauvé en 1994 plus de 1 200 personnes et dont le parcours a inspiré le film "Hôtel Rwanda", a admis, vendredi 25 septembre, lors d'une audience devant le tribunal de Kigali, avoir participé à la création d'un groupe rebelle. Il a par contre rejeté toute implication dans ses crimes.

Les zones d’ombre sur le rôle de Paris avant, pendant et après ce génocide - qui fit au moins 800 000 morts d’avril à juillet 1994, essentiellement au sein de la minorité tutsi mais aussi parmi les opposants Hutu - restent une source récurrente de polémique en France. Cette commission, qui rassemblera

Le rôle de la France dans le génocide au cœur d'une polémique . Le rôle de la France avant et pendant le génocide est l’objet d’une polémique depuis vingt-cinq ans, le régime à Kigali accusant Paris d’avoir assisté les génocidaires matériellement et militairement.

Philippe Basabose est rescapé du génocide et professeur à l’Université Mémorial de Terre-Neuve. Il fait partie des premiers à avoir signé une lettre ouverte contre la sortie du livre de Judi Rever. Il dit être choqué par certaines des idées développées. « Je n’ai pas le texte sous les yeux, mais la citation en français, c’est ceci : "Aujourd’hui, de plus en plus d’éléments tendent à démontrer que les civils tutsis ont aussi trahi et tué leurs voisins autour. La dynamique mise en œuvre était d’ailleurs effroyablement similaire" », détaille-t-il. » Philippe Basabose assure ne pas être gêné par l’évocation des crimes du Front patriotique rwandais (FPR), mais par le fait de les comparer à un génocide de proximité.

L’une des thèses de Judi Rever est que le FPR s’était appuyé sur des civils tutsis infiltrés pour commettre des massacres de civils hutus pendant le génocide.

Rwanda : Trois génocidaires présumés arrêtés en Belgique .
Les trois suspects ont été confondus par « une quarantaine de témoins » © SIMON WOHLFAHRT / AFP Une affiche de recherche des principaux auteurs du génocide au Rwanda, à Kigali, en mai 2020. ENQUETE - Les trois suspects ont été confondus par « une quarantaine de témoins » Trois hommes suspectés d’avoir pris part au génocide rwandais en 1994 ont été arrêtés et inculpés cette semaine en Belgique, a indiqué samedi à l’AFP le parquet fédéral belge, confirmant une information de l’hebdomadaire Le Vif/L’Express.

usr: 4
C'est intéressant!