•   
  •   

Monde Meurtre d'un Sud-Coréen: Pyongyang met en garde la marine sud-coréenne

13:20  27 septembre  2020
13:20  27 septembre  2020 Source:   lepoint.fr

La Corée du Nord a abattu un Sud-Coréen dans ses eaux territoriales

  La Corée du Nord a abattu un Sud-Coréen dans ses eaux territoriales VIDÉO. Un homme de 47 ans qui se trouvait à bord d'un patrouilleur a été tué dans les eaux territoriales nord-coréennes. Un acte jugé « scandaleux » par Séoul.Il portait un gilet de sauvetage, a affirmé à l'Agence France-Presse un responsable militaire, ajoutant que « les circonstances laissent à penser qu'il avait l'intention de faire défection » sans pour autant fournir de preuves de cette affirmation.

la marine sud - coréenne de cesser de pénétrer dans ses eaux territoriales, alors que Séoul cherche à retrouver le corps d ’ un responsable sud - coréen abattu C’est la première fois depuis une décennie qu’un civil sud - coréen est tué de cette manière. Kim Jong-un a présenté vendredi des excuses

Séoul demande à Pyongyang une enquête plus poussée sur les circonstances du meurtre d ' un responsable sud - coréen en mer, au lendemain Kim Jong Un a présenté vendredi des excuses exceptionnelles après ce meurtre "imprévu et honteux", selon Séoul, cherchant ainsi à apaiser son

  Meurtre d'un Sud-Coréen: Pyongyang met en garde la marine sud-coréenne © Fournis par Le Point

La Corée du Nord a demandé dimanche à la marine sud-coréenne de cesser de pénétrer dans ses eaux territoriales, alors que Séoul cherche à retrouver le corps d'un responsable sud-coréen abattu en mer par des soldats nord-coréens.

La presse officielle nord-coréenne a indiqué que Pyongyang va démarrer ses propres opérations de recherche du corps, et affirmé que les opérations sud-coréennes risquaient de faire croître les tensions.

La Corée du Sud déclare que la Corée du Nord a tué son citoyen, son corps brûlé

 La Corée du Sud déclare que la Corée du Nord a tué son citoyen, son corps brûlé Le ministère dans un communiqué a déclaré qu'il «condamne fermement» «l'action brutale» de la Corée du Nord, exigeant une explication de ce qui s'est passé et une punition des responsables. Séoul a également «averti sévèrement» que la Corée du Nord est pleinement responsable de son action brutale contre le citoyen sud-coréen, a-t-il ajouté. L'homme a peut-être tenté de faire défection, a rapporté l'agence de presse Yonhap, citant un responsable militaire sud-coréen.

Sauter à la navigation Sauter à la recherche. Cette page contient des caractères coréens . En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur. Pour les articles homonymes, voir Corée (homonymie).

Le fonctionnaire sud - coréen , qui travaillait pour le secteur de la pêche, a été abattu par des soldats nord-coréens et son corps a été brûlé, a priori, par Les gardes -frontières lui ont alors tiré dessus conformément aux instructions permanentes, selon ce courrier. Son corps n'était plus visible après les

Un responsable du secteur de la pêche en Corée du Sud a été abattu mardi par des soldats nord-coréens. C'est la première fois depuis une décennie qu'un civil sud-coréen est tué de cette manière.

Kim Jong Un a présenté vendredi des excuses exceptionnelles après ce décès "imprévu et honteux", selon Séoul, cherchant ainsi à apaiser son voisin du Sud où le meurtre a suscité l'indignation.

Les responsables militaires sud-coréens affirment que l'homme a été soumis à un interrogatoire alors qu'il était dans l'eau et qu'il aurait fait part de son désir de faire défection, avant d'être tué sur "ordre d'une autorité supérieure".

Ils ajoutent que les gardes-frontières nord-coréens ont ensuite aspergé son corps d'essence et l'ont brûlé, qualifiant cet acte d'"abominable".

Kim Jong-un s'excuse après que le Sud-Coréen a été abattu en mer

 Kim Jong-un s'excuse après que le Sud-Coréen a été abattu en mer © Fourni par Daily Mail Logo MailOnline Kim Jong-un a présenté des excuses rares aujourd'hui après qu'un responsable des pêches sud-coréen a été tué en mer alors qu'il tentait apparemment de faire défection au nord. L'homme de 47 ans a été abattu par des soldats nord-coréens et son corps aurait été incendié par précaution contre le coronavirus. C'était le premier meurtre connu d'un Sud-Coréen par les forces du Nord depuis une décennie, provoquant l'indignation dans le Sud.

Le Président sud - coréen a été accueilli par Kim Jong-un sur le tarmac de l'aéro Sputnik est une nouvelle marque d'information possedant des centres multimedia modernes dans plusieurs dizaines de pays. La mise en garde de Pyongyang aux Etats-Unis - Продолжительность: 1:21 euronews (en

Une jeune femme a été placée en garde à vue ce vendredi 25 septembre après avoir exercé pendant quatre mois au centre de santé Filieris de Le processus de traitement des données personnelles est décrit en détail dans la Politique de confidentialité. Les technologies que nous mettons en œuvre

"Nous ne pouvons jamais ignorer une intrusion dans nos eaux territoriales et nous mettons sérieusement en garde le Sud contre de telles actions", a dit l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA, redoutant dans le cas contraire "un autre incident horrible".

Le président sud-coréen Moon Jae-in a réuni dimanche en urgence les ministres en charge de la sécurité et indiqué que Séoul avait demandé au Nord une enquête conjointe sur cette affaire.

"Les excuses rapides du Nord et sa promesse de tout faire pour empêcher que cela ne se répète ont été analysés de façon positive", a indiqué la présidence dans un communiqué.

Les excuses de la Corée du Nord, et tout particulièrement de M. Kim, sont inhabituelles, et ces dernières sont intervenues alors que les relations inter-coréennes sont au point mort, tout comme les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington.

Les médias officiels nord-coréens n'ont fait aucune mention de cette lettre d'excuses.

27/09/2020 11:20:09 -          Séoul (AFP) -          © 2020 AFP

L'ONU appelle à une enquête impartiale sur un homme sud-coréen tué par la Corée du Nord .
Par Sangmi Cha © Reuters / KIM HONG-JI Lee Rae-jin, le frère aîné d'un responsable des pêches sud-coréen abattu par l'armée nord-coréenne, prend la parole lors d'une conférence de presse à Séoul SEOUL (Reuters) - Le bureau des droits de l'homme des Nations Unies en Corée du Sud a appelé mardi à une enquête impartiale sur le meurtre d'un responsable des pêches par les troupes nord-coréennes en mer le mois dernier, comme la famille de l'homme l'a exhorté l'ONU pour mener sa propre enquête.

usr: 0
C'est intéressant!