•   
  •   

Monde Mali: Moctar Ouane nommé Premier ministre de la transition

21:40  27 septembre  2020
21:40  27 septembre  2020 Source:   rfi.fr

Mali: naissance d’un pays sur les cendres de la Fédération

  Mali: naissance d’un pays sur les cendres de la Fédération Le 22 septembre 1960, un congrès extraordinaire de l’Union soudanaise RDA proclamait à Bamako la transformation du Soudan français en République du Mali, un pays « libre de tous engagements et de liens politiques vis-à-vis de la France ». L’enthousiasme des militants rassemblés au collège technique de Bamako ne peut faire oublier que cette naissance s’est faite dans la douleur et dans les accusations. Accusations contre les responsables du Sénégal voisin et contre l’ancienne puissance coloniale, la France. Car la République du Mali naît des cendres de la Fédération du même nom, consumée par le conflit entre leaders soudanais et sénégalais.

Moctar Ouane a déjà été ministre des Affaire étrangères du Mali. Ici en mars 2008 à Bamako. © GEORGES GOBET / AFP Moctar Ouane a déjà été ministre des Affaire étrangères du Mali. Ici en mars 2008 à Bamako.

Au Mali, le président de la transition Bah N'Daw a signé un décret nommant le Premier ministre. C’est l’ancien ministre des Affaires étrangères Moctar Ouane qui est nommé au poste de chef de gouvernement.

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Deux jours après la cérémonie de prestation de serment du président de transition Bah N'Daw, le Mali connaît son Premier ministre civil. « Moctar Ouane, nommé Premier ministre », voici ce que dit le décret signé par le président de la transition Bah N’Daw ce dimanche 27 septembre. Depuis 2016, il faut savoir que le tout-nouveau Premier ministre était Délégué à la paix et à la sécurité à la Commission de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'ouest (UEMOA) à Ouagadougou. D'après nos informations, il a rencontré samedi soir des responsables de la junte, ainsi que le président de transition à qui il a donné son accord pour occuper le poste de Premier ministre.

Mali : comment Ibrahim Boubacar Keita a perdu le pouvoir

  Mali : comment Ibrahim Boubacar Keita a perdu le pouvoir "On ne peut comprendre la chute d’IBK qu'à travers l’examen de la mise en place de son entreprise politique, caractérisée par un clientélisme concurrentiel" Les chercheurs Lamine Savane et Boubacar Haidara retracent la fin du parcours du "vieux routier de la politique malienne" dans The Conversation.L’intervention dans la crise sociopolitique malienne des militaires réunis au sein du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), le 18 août, a sonné le glas de la longue carrière politique du président Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

C'est un homme indépendant, ses proches le décrivent comme très pointilleux sur les principes. Il a également un carnet d'adresses. L'homme fut également ancien représentant du Mali auprès des Nations unies et conseiller diplomatique à la présidence. Comme le président de transition, il estime qu'on ne peut pas tout faire en 18 mois. Moctar Ouane a donc des priorités : l'organisation d'élections transparentes, et poser des actes pour participer à la refondation de l'État. Selon son entourage, il entend travailler avec le président de transition et veiller ce que la justice soit indépendante avec les moyens adéquats.

Le choix d’un des candidats du M5 écarté

Le choix ne s’est donc pas porté finalement sur un des candidats du M5, cette coalition qui avait lancé la contestation populaire contre l’ex-président IBK, relate notre envoyée spéciale à Bamako, Florence Morice.

Biélorussie : "Loukachenko doit partir", dit Macron avant une visite en Lituanie

  Biélorussie : Emmanuel Macron effectuera de lundi à mercredi sa première visite en Lituanie et en Lettonie, deux États baltes qui espèrent son appui face à la crise politique en Biélorussie et aux pressions russes. À la veille de son départ, il a défendu que le président contesté Alexandre "Loukachenko doit partir". Le président biélorusse Alexandre Loukachenko "doit partir", selon le président français. Emmanuel Macron l’a dit dimanche 27 septembre à la veille de sa première visite de lundi 28 à mercredi 30 septembre en Lituanie et en Lettonie, deux pays baltes centraux dans la crise politique en Biélorussie et qui espèrent l’appui de Paris.

Plusieurs figures politiques de ce mouvement estimaient que ce poste devait leur revenir compte tenu de leur contribution au départ d’IBK. Mais c’est seulement samedi matin que la coalition a été reçue par la junte pour présenter ses candidatures pour le poste, à un moment où les tractations qui ont conduit à la nomination de Moctar Ouane étaient déjà largement avancées. Par ailleurs ils avaient présenté 14 candidats ce qui, même en interne, ne laissait pas beaucoup d’espoir de voir l’un d’entre eux choisi. Tous les yeux sont désormais rivés vers la Cédéao, la communauté ouest-africaine avait promis de lever les sanctions qui pèsent depuis plus d’un mois sur l’économie malienne en cas d’annonce d’un Premier ministre civil.

Mali: tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement .
Nommé Premier ministre du Mali dimanche 27 septembre, Moctar Ouane a dans l'immédiat deux objectifs. Le premier est la formation d'un gouvernement d'union nationale, avec même l'espoir d'y voir participer des représentants des groupes armés impliqués dans le processus de paix. Le deuxième est d'obtenir avec l'appui du président de transition, Ba N'Daw, la levée de l'embargo décrété par la Communauté économique de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao)Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

usr: 0
C'est intéressant!