•   
  •   

Monde Combats dans le Karabakh : Arménie et Azerbaïdjan instaurent la loi martiale

01:15  28 septembre  2020
01:15  28 septembre  2020 Source:   msn.com

Des combats ouverts éclatent entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh

  Des combats ouverts éclatent entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh Des civils et des militaires ont été tués dans de violents combats qui ont éclaté dimanche dans la région du Haut-Karabakh, ont déclaré l'Azerbaïdjan et les séparatistes arméniens, s'accusant mutuellement d'avoir lancé les hostilités. Alors que cette région séparatiste soutenue par Erevan a décrété "la mobilisation générale", le président azerbaïdjanais a promis de "vaincre". Ce pourrait être un nouveau conflit ouvert. Des combats violents ont éclaté dimanche 27 septembre dans le Haut-Karabakh, région frontalière disputée depuis des décennies entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ont déclaré les deux parties, s’accusant mutuellement d’avoir

L' Arménie décrète la mobilisation générale et la loi martiale , alors que des combats meurtriers opposent ses forces et les séparatistes du Nagorny Karabakh à celles de l' Azerbaïdjan voisin.

L’ Arménie et l' Azerbaïdjan étaient au bord de la guerre dimanche, des combats Après l'annonce des premiers combats dimanche matin, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a décrété "la mobilisation générale" et l'instauration de " la loi martiale ", tout comme les autorités du Karabakh .

Les affrontements ont fait au moins une vingtaine de morts, selon les belligérants, qui se rejettent la responsabilité des hostilités. View on euronews

Combats dans le Haut Karabakh, dimanche 27/09/20. © Images du ministère arménien de la Défense. Combats dans le Haut Karabakh, dimanche 27/09/20.

La spectre d'une guerre, aux portes de l'Europe. Ce dimanche, de violents combats ont éclaté dans le Haut Karabakh (ou Nagorny Karabakh), une région sécessionniste d'Azerbaïdjan, peuplée majoritairement d'Arméniens et soutenue par Erevan.

Selon les deux parties, les affrontements ont fait au moins un vingtaine de morts, dont des civils. D'après l'AFP, une centaine de blessés sont aussi à déplorer.

Les combats entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans la région contestée du Haut-Karabakh font au moins 18 morts

 Les combats entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans la région contestée du Haut-Karabakh font au moins 18 morts L'armée azerbaïdjanaise a accusé les forces arméniennes d'utiliser des boucliers humains alors que des combats meurtriers éclatent à nouveau dans la région séparatiste du Haut-Karabakh, faisant au moins 18 personnes mort et plus de 100 blessés. Nagorno-Karabakh a déclaré que 16 de ses militaires et deux civils, une femme et son petit-fils, avaient été tués après que l'Azerbaïdjan a lancé une attaque aérienne et d'artillerie dimanche matin.

Les séparatistes du Karabakh ont pour leur part décrété « la loi martiale et la mobilisation générale », tout comme l’ Arménie . L’ Azerbaïdjan peut aussi compter sur le soutien sans faille du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui accuse régulièrement l’ Arménie d’être une menace pour la stabilité du

L’Assemblée nationale d’ Azerbaïdjan a décrété la loi martiale dans plusieurs villes et villages du pays. l’Iran se dit prêt à rendre le terrain propice à un dialogue entre l’ Arménie et l’ Azerbaïdjan . Alors que les tensions dans le Haut- Karabakh restent vives, le Parlement azerbaïdjanais, réuni ce dimanche 27

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a affirmé avoir conquis une demi-douzaine de villages sous contrôle arménien lors de ces combats, des informations démenties par Erevan. Bakou a également affirmé s'être emparé d'une hauteur stratégique dans le Karabakh et annoncé l'instauration de la loi martiale, ainsi qu'un couvre-feu à Bakou, dans plusieurs grandes villes et la zone proche de la ligne de front.

Accusations mutuelles

L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'accusent mutuellement d'avoir déclenché les hostilités. Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, assure avoir lancé une "contre-offensive sur toute la ligne de front" du Karabakh, afin de "mettre fin à des activités militaires des forces armées de l'Arménie."

Pourquoi l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’affrontent dans le Haut-Karabakh

  Pourquoi l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’affrontent dans le Haut-Karabakh Cette province arménienne rattachée à l’Azerbaïdjan a proclamé son indépendance à la chute de l’Union soviétique, en 1991. Elle est désormais au centre d’un conflit régional. © Fournis par Le Monde Des civils dans un abri de Stepanakert, la capitale de la république du Haut-Karabagh, le 28 septembre 2020. Pour le troisième jour consécutif, des combats meurtriers ont eu lieu, lundi 28 septembre, entre les forces du Haut-Karabakh, soutenues par l’Arménie, et les troupes d’Azerbaïdjan dans la région séparatiste du Haut-Karabakh, peuplée de 150 000 habitants, majoritairement arméniens.

La présidence de la région séparatiste du Nagorny Karabakh , soutenue par l' Arménie , a décrété "la mobilisation générale" en réponse à une offensive d'ampleur de l' Azerbaïdjan ."J'ai décrété la loi martiale et la mobilisation générale pour les plus de 18 ans", a déclaré le dirigeant du Karabakh

L’ Arménie vient d’annoncer la loi martiale ainsi que la mobilisation partielle dans le pays. L' Azerbaïdjan peut compter sur son allié traditionnel qu'est la Turquie et éventuellement sur Israël. La position de la Russie reste ambiguë même si elle soutient en apparence l' Arménie , elle fournit aussi

"Les Arméniens ont fait feu sur nos villages, ainsi que sur nos positions militaires, depuis plusieurs endroits ce dimanche matin, en utilisant divers types d'armes, y compris l'artillerie lourde", a ajouté Ilham Aliyev.

De son côté, la présidence du Karabakh a affirmé que l'Azerbaïdjan avait "lancé des bombardements tout au long de la ligne de contact".

"Le régime dictatorial d'Ilham Aliyev a repris les hostilités. C'est une guerre imposée au peuple arménien. C'est une guerre contre notre indépendance, notre liberté et notre dignité", a déclaré le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian.

Réactions internationales

L'Arménie comme l'Azerbaïdjan ont instauré la loi martiale. Les réactions internationales ont été nombreuses, notamment de la part de l'Union Européenne, par la voix du président du Conseil Charles Michel, qui a appelé à à la cessation des hostilités et au retour immédiat aux négociation.

Même son de cloche de la part de la Russie, partenaire de l'Arménie, qui a appelé a un cessez-le feu immédiat. Le porte-parole de la présidence turque a lui assuré l'Azerbaïdjan du "soutien total de la Turquie."

Les conflits autour du Haut Karabakh durent depuis près de 30 ans, et des combats opposent régulièrement séparatistes et Azerbaïdjanais, mais aussi Erevan et Bakou. En 2016, de graves heurts avaient failli dégénérer en guerre.

Pas de répit au Karabakh, inquiétude croissante pour les civils .
Les affrontements se poursuivent au Nagorny Karabakh, au lendemain de bombardements ayant fait des victimes civiles. 1/12 DIAPOSITIVES © Aziz Karimov / Reuters A Barda, dans le Nagorny Karabakh, le 5 octobre 2020. A Barda, dans le Nagorny Karabakh, le 5 octobre 2020. 2/12 DIAPOSITIVES © Aziz Karimov / Reuters A Barda, dans le Nagorny Karabakh, le 5 octobre 2020. A Barda, dans le Nagorny Karabakh, le 5 octobre 2020. 3/12 DIAPOSITIVES © Aziz Karimov / Reuters A Barda, dans le Nagorny Karabakh, le 5 octobre 2020.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!