•   
  •   

Monde Soudan. Accrochage entre l’armée et un groupe rebelle du Darfour

01:25  29 septembre  2020
01:25  29 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Pompeo cherche une percée au Soudan avant l'élection présidentielle américaine

 Pompeo cherche une percée au Soudan avant l'élection présidentielle américaine © [Fichier: Conseil des médias étrangers du Soudan / AFP] Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo (à gauche) avec le chef du Conseil souverain du Soudan, le général Abdel Fattah al-Burhan dans cette photo du 25 août 2020 [Dossier: Conseil des médias étrangers du Soudan / AFP] À quelques semaines des élections présidentielles américaines, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo se précipite pour faire une percée avec le Soudan qui, espère-t-il, pourrait également profiter à Israël.

Au Soudan , l ' armée n'était pas intervenue depuis le début de la contestation, le 19 décembre dernier. Depuis samedi 6 avril, sept manifestants sont morts, six dans l'Etat de Khartoum et un dans le centre du Darfour , selon le ministre de l'Intérieur, Bushara Juma qui a par ailleurs annoncé

L ' armée soudanaise a annoncé dimanche avoir tué Khalil Ibrahim, chef d'un des plus importants groupes rebelles de la région du Darfour , trois jours après que ce groupe a affirmé marcher sur Khartoum pour renverser le régime.

L’armée soudanaise a annoncé avoir été attaquée, lundi 28 septembre, par une force appartenant au Mouvement de Libération du Soudan. © INFOGRAPHIE OUEST-FRANCE L’armée soudanaise a annoncé avoir été attaquée, lundi 28 septembre, par une force appartenant au Mouvement de Libération du Soudan.

L’armée soudanaise a annoncé avoir été attaquée, lundi 28 septembre, par une force appartenant au Mouvement de Libération du Soudan.

Un incident a opposé au Darfour, dans l’ouest du Soudan, l’armée soudanaise à un groupe armé non-signataire de l’accord de paix paraphé le 31 août par les autorités de transition et les rebelles, a affirmé un communiqué militaire, ce lundi 28 septembre.

Pourquoi BNP Paribas est visé par une enquête pour crimes contre l'humanité au Soudan

  Pourquoi BNP Paribas est visé par une enquête pour crimes contre l'humanité au Soudan Déjà visée par une enquête sur son rôle présumé dans le génocide au Rwanda, la banque française fait l'objet d'une nouvelle information judiciaire depuis le 26 août. © afp.com/LOIC VENANCE BNP Paribas fait l'objet d'une information judiciaire pour C'est la deuxième information judiciaire du pôle crimes contre l'humanité du tribunal de Paris visant BNP Paribas.

L ' armée soudanaise a annoncé dimanche avoir tué Khalil Ibrahim, chef d'un des plus importants groupes rebelles de la région du Darfour , trois jours après que ce groupe a affirmé marcher sur Khartoum pour renverser le régime. Ibrahim, 54 ans, dirigeait le Mouvement pour la justice et l'égalité

Le rapport, « Darfour en flammes: Atrocités au Soudan occidental », décrit une stratégie gouvernementale de déplacement visant les civils des communautés ethniques non-arabes, desquelles deux des plus importants groupes rebelles , le Mouvement/ l ’ Armée de libération du Soudan (M/ALS)

Malgré le cessez-le-feu, dans lequel les forces armées sont engagées et malgré les avancées concrètes vers la paix dans le pays, une force appartenant au Mouvement de Libération du Soudan (MLS), branche d’Abdelwahid Nour, a attaqué nos troupes à Baldong, dans le Jabal Marra, indique le communiqué.

Nos forces stationnées dans ce secteur ont riposté et repoussé l’attaque, a ajouté le texte, sans donner d’autres détails.

Abdelwahid Nour vit à Paris et n’a pas participé aux négociations intersoudanaises de Juba, au Soudan du Sud.

L’accord de paix doit être signé le 3 octobre

L’accord de paix a été paraphé le 31 août et doit être signé définitivement le 3 octobre par le gouvernement et le Front Révolutionnaire du Soudan (FRS), une alliance de cinq groupes armés et quatre mouvements politiques issus du Darfour et des États méridionaux du Kordofan-Sud et du Nil Bleu.

Cet accord historique clôt en principe le chapitre des conflits qui ont ensanglanté le Soudan pendant près de deux décennies et qui ont fait des centaines de milliers de morts – essentiellement dans les premières années – en particulier au Darfour, selon l'ONU.

La paix avec les mouvements rebelles est la priorité du gouvernement soudanais de transition, arrivé au pouvoir après la chute de l’autocrate Omar el-Béchir en avril 2019 après des mois de contestation populaire.

Soudan : le gouvernement et des rebelles signent un accord de paix historique .
Le gouvernement soudanais et des chefs rebelles ont signé, samedi, à Juba, un accord de paix historique, qui doit mettre fin à 17 ans d'une guerre meurtrière. "Nous avons accompli notre mission". Le gouvernement soudanais et des chefs rebelles se sont rassemblés, samedi 3 octobre, à Juba, au son des tambours et au rythme de danses traditionnelles, pour signer un accord de paix historique, qui doit mettre fin à 17 ans d'une guerre meurtrière. Des"Nous avons accompli notre mission".

usr: 1
C'est intéressant!