•   
  •   

Monde Décès de l'émir du Koweït, doyen de la diplomatie dans le Golfe

19:45  29 septembre  2020
19:45  29 septembre  2020 Source:   france24.com

Après le décès de cheikh Sabah, le Koweït intronise son nouvel émir

  Après le décès de cheikh Sabah, le Koweït intronise son nouvel émir Le Koweït a intronisé mercredi son nouvel émir, cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Sabah, et se prépare à recevoir le corps de son demi-frère, cheikh Sabah, décédé aux Etats-Unis à 91 ans, après un règne de 14 ans dans ce riche pays pétrolier du Golfe. Le corps du cheikh Sabah, un grand médiateur considéré comme l'architecte de la politique étrangère du Koweït moderne, devrait arriver dans le pays tard mercredi.Le nouvel émir, âgé de 83 ans, a prêté serment au Parlement alors que le Koweït a entamé une période de deuil national de 40 jours. Il était jusqu'ici prince héritier.

L'émir du Koweït, cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Sabah, lors du 28e sommet ordinaire des États membres de la Ligue arabe, en Jordanie, le 29 mars 2017. © Muhammad Hamed, Reuters L'émir du Koweït, cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Sabah, lors du 28e sommet ordinaire des États membres de la Ligue arabe, en Jordanie, le 29 mars 2017.

L'émir du Koweït, cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Sabah, décédé mardi à l'âge de 91 ans, fut un doyen de la diplomatie dans un Golfe tourmenté par plus de cinq décennies de crises et de conflits ayant impliqué son pays.

L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah est mort, mardi 29 septembre, à 91 ans, a annoncé le palais royal de ce riche pays pétrolier du Golfe.

Koweït: après la mort de l'émir, quid de la politique régionale de l’émirat?

  Koweït: après la mort de l'émir, quid de la politique régionale de l’émirat? L’émir du Koweït Sabah al-Ahmad al-Sabah est mort ce 29 septembre à 91 ans. Il régnait depuis 2006 mais avait auparavant été ministre des Affaires étrangères du Koweït pendant des décennies, notamment à l'époque de l'invasion de l'émirat par l'Irak de Saddam Hussein en 1990. Le demi-frère de l'émir Nawaf al-Ahmad al-Sabah va lui succéder. Mais au-delà de cette succession se pose la question du positionnement du Koweït dans une région en pleine évolution. Ces dernières années, le Koweït a multiplié les efforts de médiation dans les crises qui ont secoué sa région.

"C'est avec une grande tristesse et un grand chagrin que nous pleurons (...) la mort de cheikh Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, émir du Koweït", a déclaré cheikh Ali Jarrah al-Sabah, ministre chargé des affaires royales dans un enregistrement diffusé à la télévision.

La télévision au Koweït avait interrompu ses programmes et diffusé des versets du Coran avant l'annonce officielle.

Après son hospitalisation le 18 juillet, le chef de l'État, arrivé au pouvoir en 2006, avait transféré "temporairement" une partie de ses pouvoirs au prince héritier, cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah. Ce dernier, son demi-frère âgé de 83 ans, devrait lui succéder.

Cheikh Sabah s'était ensuite rendu aux États-Unis fin juillet pour continuer un traitement médical, selon les autorités, qui n'avaient donné aucun détail sur la nature de sa maladie.

`` Chef sage '': le monde réagit à la mort du dirigeant koweïtien Cheikh Sabah

 `` Chef sage '': le monde réagit à la mort du dirigeant koweïtien Cheikh Sabah © Les dirigeants mondiaux ont félicité l'émir du Koweït Sheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah pour ses efforts de diplomatie ...

Il n'était pas clair dans l'immédiat si l'émir était toujours aux États-Unis au moment de sa mort où s'il était revenu dans son pays.

Un état de santé dégradé

Cheikh Sabah était considéré comme l'architecte de la politique étrangère du Koweït moderne en étant à la fois un grand allié des États-Unis et de l'Arabie saoudite tout en entretenant de bonnes relations avec le rival de ces derniers, l'Iran.

Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah a occupé plusieurs postes importants au sein du gouvernement et avait été nommé prince héritier en 2006, après un consensus de la famille dirigeante qui l'a choisi pour occuper ce poste, en raison de sa popularité au sein de la famille.

Avec AFP

Le nouveau prince héritier du Koweït a prêté serment au parlement .
Le nouvel émir du Koweït, Cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Sabah, a été nommé le 30 septembre après la mort de son propre demi-frère, Sheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, à l'âge de 91 pendant son traitement à l'hôpital aux États-Unis. Sheikh Meshal, 80 ans, est chef adjoint de la Garde nationale du Koweït depuis 2004, restant en grande partie à l'écart de la scène politique et à l'écart des conflits au sein de la famille royale.

usr: 0
C'est intéressant!