•   
  •   

Monde Ils dénoncent les arrestations de militants kurdes par Erdogan

23:20  30 septembre  2020
23:20  30 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Biélorussie : la mobilisation contre Loukachenko se poursuit, Tikhanovskaïa à Bruxelles ce lundi

  Biélorussie : la mobilisation contre Loukachenko se poursuit, Tikhanovskaïa à Bruxelles ce lundi Biélorussie : la mobilisation contre Loukachenko se poursuit, Tikhanovskaïa à Bruxelles ce lundiLa veille déjà, une marche des femmes avait rassemblé des milliers de personnes dans les rues de la capitale. Elle avait également donné lieu à des centaines d'interpellations. Mais les pressions policières n'ont pas empêché la réussite de ce nouveau rendez-vous dominical et un défilé sur l'avenue des Vainqueurs jusqu'au palais de l'Indépendance, résidence de celui que l'on qualifie de « dernier dictateur d'Europe ».

Sur les drapeaux du PDP, le portrait d’Ocalan, dans les geôles du pouvoir turc depuis 1999, détenu sur l’île d’Imrali. © Ouest-France Sur les drapeaux du PDP, le portrait d’Ocalan, dans les geôles du pouvoir turc depuis 1999, détenu sur l’île d’Imrali.

Une quinzaine de militants kurdes du HDP ont manifesté sur la place du Commerce, ce mercredi. Ils dénoncent les arrestations à répétition de militants kurdes par le pouvoir turc, la dernière datant de vendredi dernier.

Une quinzaine de militants pro-Parti démocratique des peuples (HDP) étaient rassemblés ce mercredi, en fin de journée, place du Commerce, pour dénoncer la répression du pouvoir turc et de son président Erdogan.

Erdogan propose une conférence régionale sur la Méditerranée orientale

  Erdogan propose une conférence régionale sur la Méditerranée orientale Erdogan propose une conférence régionale sur la Méditerranée orientale © Reuters/FRANCOIS LENOIR ERDOGAN PROPOSE UNE CONFÉRENCE RÉGIONALE SUR LA MÉDITERRANÉE ORIENTALE ANKARA (Reuters) - Le président turc Tayyip Recep Erdogan a proposé mardi la tenue d'une conférence régionale pour tenter de résoudre les litiges territoriaux en Méditerranée orientale, au coeur de fortes tensions entre Ankara et les Européens.

Dernière manifestation de cette répression, ce vendredi 25 septembre, avec l’arrestation de 82 militants du HDP, parmi lesquels plusieurs élus. « Le parquet d’Ankara reproche à ces hommes d’avoir soutenu les Kurdes de Kobané, pendant le siège de la ville par les terroristes de Daech, qui étaient soutenus par la Turquie », explique Zer Sinan, porte-parole régional du conseil démocratique Kurde en France.

« Le président Erdogan foule aux pieds les droits humains et les libertés individuelles », estime-t-il.

Le HDP reproche aussi à Paris son silence. « On se sent abandonné par la France et l’Europe, car des millions de Kurdes ont lutté contre l’obscurantisme et Daech. » La Coordination Nationale Solidarité Kurdistan exhorte le gouvernement français « à sanctionner la Turquie et à se ranger résolument du côté des défenseurs des libertés et de la démocratie ».

Turquie. Erdogan durcit la répression contre le parti pro-kurde .
Une vague d’arrestations a visé les cadres du HDP, parti pro-kurde opposé au président turc Recep Tayyip Erdogan, alors que se profile la perspective d’élections présidentielles anticipées. C’est un coup dur pour l’opposition en Turquie. Quatre-vingt-deux responsables du parti pro-kurde HDP ont été visés par une vague d’arrestations, vendredi 25 septembre.Il leur est reproché d’avoir appelé leurs partisans, en octobre 2014, à descendre dans les rues en solidarité avec Kobané, une ville kurde de Syrie, à proximité de la frontière turque, qui faisait face à une violente offensive de l’État islamique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!