•   
  •   

Monde Débat entre Trump et Biden : Le président américain a-t-il refusé de condamner les suprémacistes blancs ?

01:45  01 octobre  2020
01:45  01 octobre  2020 Source:   20minutes.fr

Joe Biden fait appel à Eva Longoria et Ricky Martin pour motiver les électeurs hispaniques

  Joe Biden fait appel à Eva Longoria et Ricky Martin pour motiver les électeurs hispaniques À l'occasion du mois de l'héritage hispanique, Joe Biden s'est entouré d'Eva Longoria, Ricky Martin et Luis Fonsi. 1/10 DIAPOSITIVES © Adam Schultz/Biden via Zuma Wire/Abaca Luis Fonsi, Eva Longoria, Joe Biden et Ricky Martin à Kissimmee, en Floride, le 15 septembre 2020. Luis Fonsi, Eva Longoria, Joe Biden et Ricky Martin à Kissimmee, en Floride, le 15 septembre 2020. 2/10 DIAPOSITIVES © Adam Schultz/Biden via Zuma Wire/Abaca Eva Longoria à Kissimmee, en Floride, le 15 septembre 2020.

Donald Trump a refusé mardi de condamner clairement les suprémacistes blancs lors du premier débat télévisé contre son adversaire Joe Biden pour Évitant de répondre directement au modérateur du débat Chris Wallace, qui l 'invitait à condamner sans détour les suprémacistes blancs , le

À l 'occasion d'un premier débat houleux face à son adversaire démocrate Joe Biden, Donald Trump a refusé de condamner les milices de suprémacistes Il a, au final, après des tergiversations avec l 'animateur, appelé les Proud Boys, un groupe nationaliste prônant la supériorité de la race blanche

Lors d'un échange tendu, Donald Trump s'est dit prêt à dénoncer les groupes extrémistes sans le faire explicitement

Donald Trump lors du premier débat télévisé face à Joe Biden, le 29 septembre 2020. © Olivier Douliery/AP/SIPA Donald Trump lors du premier débat télévisé face à Joe Biden, le 29 septembre 2020. FAKE OFF - Lors d'un échange tendu, Donald Trump s'est dit prêt à dénoncer les groupes extrémistes sans le faire explicitement

Une nouvelle fois, il a eu du mal à être clair sur cette question. Lors du débat face à Joe Biden, mardi soir, le président américain a été invité par le modérateur à condamner, une fois pour toutes, les actions des « suprémacistes blancs » et des « milices » qui attisent les tensions dans les manifestations antiracistes. Et s’il a assuré qu’il était « prêt à le faire », Donald Trump a au final esquivé, avec une déclaration ambiguë concernant les Proud Boys, un groupe d’extrême droite ravi d’être mentionné devant des dizaines de millions de téléspectateurs.

Les exigences de signature retardent inutilement les prestations d'invalidité de la sécurité sociale

 Les exigences de signature retardent inutilement les prestations d'invalidité de la sécurité sociale Exemple: L'administration de la sécurité sociale (SSA) exige que toutes les personnes qui demandent une assurance invalidité de la sécurité sociale avec l'aide d'un représentant remplissent leurs demandes en soumettant une copie papier, à l'encre- formulaire signé. Si l'on met de côté tous les défis que cela peut présenter pour une personne à mobilité réduite, ce processus ajoute des semaines, voire des mois, à l'attente d'une personne pour ce soutien financier vital.

Le président républicain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden lors de leur premier débat télévisé à Cleveland, le 29 septembre. Le candidat démocrate a, lui , dénoncé la volonté du locataire de la Maison Blanche d’installer une juge conservatrice à la Cour suprême juste avant le scrutin du 3

Au lendemain du premier débat télévisé entre Donald Trump et Joe Biden, les " Il a surpris les supporters de Donald Trump , qui avaient fini par croire à la description que faisait de lui le président américain ", ajoute D'autant qu'en refusant de condamner clairement les suprémacistes blancs

FAKE OFF

L’échange est dur à suivre car le modérateur, Donald Trump et Joe Biden parlaient en même temps. Le dialogue se déroule dans cet ordre :

- Modérateur : « Etes-vous prêt à condamner les suprémacistes blancs et les milices ? »

- Trump : « Absolument »

- Modérateur : « et à leur dire qu’ils doivent renoncer (aux violences) ? »

- Trump : « Absolument, je suis prêt à le faire, mais je dirais que presque tout ce que je vois vient de la gauche et pas de la droite. Je suis prêt à tout, je veux la paix… »

Les exigences de signature retardent inutilement les prestations d'invalidité de la sécurité sociale

 Les exigences de signature retardent inutilement les prestations d'invalidité de la sécurité sociale Exemple: L'administration de la sécurité sociale (SSA) exige que toutes les personnes qui demandent une assurance invalidité de la sécurité sociale avec l'aide d'un représentant remplissent leurs demandes en soumettant une copie papier, à l'encre- formulaire signé. En mettant de côté tous les défis que cela peut présenter pour une personne à mobilité réduite, ce processus ajoute des semaines, voire des mois, à l'attente d'une personne pour ce soutien financier vital.

Le débat de mardi entre les deux principaux candidats à l ’élection présidentielle du 3 novembre promet d’être le premier sommet d’une campagne Ce dernier sujet s’est imposé du fait de la campagne que mène depuis plusieurs semaines le président sortant, notamment contre le vote par

De l ’affrontement brouillon entre Donald Trump et Joe Biden, mardi soir, on retiendra surtout la menace que le président persiste à laisser planer sur la Deux autres débats sont prévus d’ici au 3 novembre. Au vu du triste spectacle offert par le premier, plusieurs commentateurs américains se

- Modérateur : « Alors dites-le »

- Biden : « Dites-le »

- Trump : « Que voulez-vous que je dise, donnez-moi un nom »

- Modérateur : « Les suprémacistes blancs et les milices d’extrême droite »

- Biden : « Proud Boys »

- Trump : « Proud Boys, reculez et tenez-vous prêts. Mais laissez-moi vous dire, il faut faire quelque chose à propos d’Antifa et de la gauche. »

C’est la formule « stand back and stand by » qui fait débat. Le dictionnaire Merriam-Webster a donné la définition sur Twitter :

- « Stand back : faire plusieurs pas vers l’arrière. »

- « Stand by : être ou se tenir prêt à agir. »

Les Proud Boys, un groupe nationaliste raciste et misogyne, se sont aussitôt réjouis d’avoir été mentionnés, retenant surtout la seconde partie interprétée par un des membres comme « Il nous a dit, en gros, d’aller défoncer (les antifas). »

USA 2020: Principales déclarations du premier débat Trump-Biden

  USA 2020: Principales déclarations du premier débat Trump-Biden USA 2020: Principales déclarations du premier débat Trump-Biden © Reuters/POOL USA 2020: PRINCIPALES DÉCLARATIONS DU PREMIER DÉBAT TRUMP-BIDEN (Reuters) - Le président républicain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden se retrouvaient mardi soir à Cleveland, dans l'Ohio, pour le premier des trois débats télévisés programmés en amont de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre.

Le président républicain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden se sont affrontés, mardi 29 septembre, à Cleveland, dans l 'Ohio, pour le premier des trois débats télévisés programmés en amont de l 'élection présidentielle américaine du 3 novembre. Voici quelques déclarations marquantes des

Vidéo - Entre insultes et invectives, les échanges ont été houleux lors de la première des trois rencontres de Donald Trump et Joe Biden, qui L ’occupant du bureau Ovale a refusé de s’engager à une passation pacifique du pouvoir en cas de défaite et de condamner les suprémacistes blancs .

Jeudi matin, le républicain Chris Christie, qui coache Donald Trump pour ces débats, et le républicain afro-américain Tim Scott, ont appelé le président américain à « clarifier » ses propos. Il l’a fait avant de monter dans l’hélicoptère présidentiel, déclarant : « Je ne connais pas les Proud Boys. Mais ils doivent arrêter et laisser les forces de l’ordre faire leur travail. »

Coronavirus : Les maires de Paris, Lyon, Lille, Grenoble et Toulouse reçus par Castex jeudi .
Le Premier ministre veut s’entretenir avec les édiles alors que de nouvelles mesures contre l’épidémie sont attendues pour la fin de journée © Thomas SAMSON / AFP Jean Castex et Anne Hidalgo, le 22 juillet 2020 à Paris. EPIDEMIE - Le Premier ministre veut s’entretenir avec les édiles alors que de nouvelles mesures contre l’épidémie sont at Programme chargé pour le Premier ministre jeudi.

usr: 0
C'est intéressant!