•   
  •   

Monde Mali: tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement

12:10  01 octobre  2020
12:10  01 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Mali: naissance d’un pays sur les cendres de la Fédération

  Mali: naissance d’un pays sur les cendres de la Fédération Le 22 septembre 1960, un congrès extraordinaire de l’Union soudanaise RDA proclamait à Bamako la transformation du Soudan français en République du Mali, un pays « libre de tous engagements et de liens politiques vis-à-vis de la France ». L’enthousiasme des militants rassemblés au collège technique de Bamako ne peut faire oublier que cette naissance s’est faite dans la douleur et dans les accusations. Accusations contre les responsables du Sénégal voisin et contre l’ancienne puissance coloniale, la France. Car la République du Mali naît des cendres de la Fédération du même nom, consumée par le conflit entre leaders soudanais et sénégalais.

Nommé dimanche Premier ministre du Mali , Moctar Ouane a été reçu lundi par le président et le premier vice-président de transition et il a commencé les consultations en vue de la formation d 'un gouvernement . Son objectif est de constituer une équipe composée de femmes et d'hommes

La formation du gouvernement de transition serait attendue ce mardi 29 septembre 2020. Cette annonce est faite sur les réseaux sociaux et Il y a quelques jours, l’organisation sous-régionale avait indiqué qu’elle se prononcerait sur la levée ou non des sanctions prises contre le Mali , à partir de la

(illustration) Moctar Ouane en 2009, alors ministre malien des Affaires étrangères. © RAVEENDRAN / AFP (illustration) Moctar Ouane en 2009, alors ministre malien des Affaires étrangères.

Nommé Premier ministre du Mali dimanche 27 septembre, Moctar Ouane a dans l'immédiat deux objectifs. Le premier est la formation d'un gouvernement d'union nationale, avec même l'espoir d'y voir participer des représentants des groupes armés impliqués dans le processus de paix. Le deuxième est d'obtenir avec l'appui du président de transition, Ba N'Daw, la levée de l'embargo décrété par la Communauté économique de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) contre le Mali.

Les proches du "père de l'indépendance" cultivent la mémoire d'un autre Mali

  Les proches du "C'est une fierté!": à l'occasion de l'anniversaire de l'indépendance du Mali, Hatouma Keïta étend devant la maison familiale un large drapeau sorti du placard et un panneau rendant hommage à son père, le premier président Modibo Keïta. Les badauds s'arrêtent, lisent quelques lignes ou jettent un regard. "C'est un honneur pour moi", un moyen de dire à Bamako qui habite ici, dit sobrement Hatouma Keïta, 56 ans. Modibo Keïta est le "père de laLes badauds s'arrêtent, lisent quelques lignes ou jettent un regard. "C'est un honneur pour moi", un moyen de dire à Bamako qui habite ici, dit sobrement Hatouma Keïta, 56 ans.

« Le Mali est loin de rétablir les échanges commerciaux et diplomatiques avec ses voisins, pays membres de la Cédéao, constate le site d’information Maliweb, et ce malgré la désignation d’un militaire à la retraite à la présidence et d’un civil à la tête du gouvernement de la transition. »

Un gouvernement d’union nationale qui intègrerait également les groupes armés du nord comme les ex-rebelles de la CMA - Coalition des Mouvements de l’Azawad. La place réservée aux leaders du mouvement du 05 juin dans ce nouveau gouvernement de transition demeure la grande inconnue.

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Pour la levée de l’embargo contre le Mali, le téléphone fonctionne beaucoup ces temps-ci entre Accra et Bamako, entre aussi Abidjan et la capitale malienne. Ici, on le reconnaît, le président ghanéen Nana Akufo-Addo et son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara font partie des chefs d’État de la Cédéao qui s’impliquent le plus pour trouver rapidement une solution.

D’après nos informations, la junte malienne pourrait rapidement faire une concession de taille : cantonner dans une version définitive de la charte de la transition le rôle du vice-président aux questions de défense et de sécurité. En clair, le colonel Assémi Goïta, le chef des militaires putschistes qui occupe ce poste, pourrait, comme l’exige la Cédéao, abandonner le pouvoir de remplacer le président de transition en cas d’empêchement ou de force majeure.

Mali : comment Ibrahim Boubacar Keita a perdu le pouvoir

  Mali : comment Ibrahim Boubacar Keita a perdu le pouvoir "On ne peut comprendre la chute d’IBK qu'à travers l’examen de la mise en place de son entreprise politique, caractérisée par un clientélisme concurrentiel" Les chercheurs Lamine Savane et Boubacar Haidara retracent la fin du parcours du "vieux routier de la politique malienne" dans The Conversation.L’intervention dans la crise sociopolitique malienne des militaires réunis au sein du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), le 18 août, a sonné le glas de la longue carrière politique du président Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

En définitive, les tractations pour la mise en place du gouvernement se feront sous la direction du président de la République par intérim, sans oublier la marge de manœuvre encore forte du chef de l’ex-junte. Ce qui suppose des bouleversements de dernière minute. Que Dieu protège le Mali !

Elle qui exigeait un gouvernement de transition pour lever les sanctions prononcées contre le Mali . Attendons voir si les choses vont changer après la formation du nouveau gouvernement de transition par le nouveau PM, Moctar Ouane.

Des responsables du M5 contactés

Tout le monde travaille pour obtenir la levée des sanctions, y compris le Premier ministre Moctar Ouane, qui par ailleurs s’arrache les cheveux pour la formation du nouveau gouvernement. Des enquêtes de moralité des ministrables sont en cours. Et pour la première fois, depuis les tractions pour la formation du gouvernement, des responsables du M5, le mouvement qui a contribué à la chute du président d'Ibrahim Boubacar Keïta, ont été contactés.

À lire aussi : Mali: quelle équation pour former le gouvernement de transition?

Présidentielle américaine : Des mesures pour « maintenir l’ordre » entre Trump et Biden au prochain débat .
La commission des débats a promis de revoir ses règles, après une soirée catastrophique, mardi © Photos Sipa Joe Biden et Donald Trump leur de leur premier débat télévisé, le 29 septembre 2020. CACOPHONIE - La commission des débats a promis de revoir ses règles, après un Pour de nombreux observateurs, on a assisté au « pire débat présidentiel de l’histoire ».

usr: 1
C'est intéressant!