•   
  •   

Monde UE : la réponse de Jourova à Orban

13:15  01 octobre  2020
13:15  01 octobre  2020 Source:   lepoint.fr

Viktor Orban apporte son soutien à Donald Trump

  Viktor Orban apporte son soutien à Donald Trump Viktor Orban apporte son soutien à Donald Trump © Reuters/POOL VIKTOR ORBAN APPORTE SON SOUTIEN À DONALD TRUMP BUDAPEST (Reuters) - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a apporté lundi son soutien à Donald Trump en vue de l'élection présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, en accusant les adversaires démocrates du président américain de vouloir propager un "impérialisme moral" à travers le monde. "Nous souhaitons la victoire de Donald Trump parce que nous connaissons bien la diplomatie des gouvernements démocrates américains, qui est basée sur l'impérialisme moral.

Viktor Orban a appelé à la démission de la commissaire Vera Jourova ce mardi, en raison Risque de «violation grave» des valeurs de l' UE en Hongrie. Vera Jourova a été désignée commissaire par la À VOIR AUSSI - Migrants: pourquoi la nouvelle feuille de route de l' UE rend les observateurs sceptiques.

La publication du rapport de la Commission a été avancée d’au moins une semaine et ceci survient à un moment où deux pays d’Europe centrale tentent Pour ce faire, ils engagent le bras de fer avec les autres capitales en menaçant de bloquer l’ensemble du budget. Ils ont par ailleurs été jusqu’à

Vera Jourova, © Fournis par Le Point Vera Jourova,

Vera Jourova en a vu d'autres dans sa vie. La commissaire européenne tchèque, dont Viktor Orban a demandé la tête après qu'elle a traité la Hongrie de « démocratie malade », ne s'est pas laissé impressionner et, avec le soutien de ses collègues et de la présidente Ursula von der Leyen, a présenté mercredi, comme si de rien n'était, son rapport sur l'état de droit dans les 27 pays de l'Union.

Née sous un régime autoritaire, Vera Jourova, 56 ans, a été la victime, en 2006, d'une cabale dans son pays qui l'a conduite à passer plus d'un mois en détention préventive à la suite d'une dénonciation calomnieuse. Aussi, quand il s'agit de défendre l'indépendance de la justice contre l'influence des politiques ou les influences mafieuses, la native de Trebic parle d'expérience. Le combat contre l'arbitraire n'est pas éteint en Europe à condition que les Lumières restent allumées.

Le pacte migratoire de la Commission européenne n'est pas du tout une "avancée", dit Orban

  Le pacte migratoire de la Commission européenne n'est pas du tout une Le pacte migratoire de la Commission européenne n'est pas du tout une "avancée", dit OrbanBUDAPEST (Reuters) - La réforme migratoire présentée par la Commission européenne n'est pas une avancée, a estimé jeudi le Premier ministre hongrois Viktor Orban, ajoutant qu'on ne pourrait parler d'avancée sur ce dossier que lorsque sa propre proposition aura été acceptée.

Viktor Orban et Ursula von der Leyen. Photo © ISOPIX/SIPA. Le Premier ministre hongrois a adressé une lettre à la présidente de la Commission européenne Lorsqu’on attaque son pays, Viktor Orban contre-attaque. En atteste sa réaction aux mots de la commissaire européenne chargée des Valeurs

En guise de réponse , Ursula von der Leyen, la présidente de l’institution européenne, a assuré Mme Jourova de sa «pleine confiance». Le respect de l’État de droit constitue une «ligne rouge» pour bon nombre de parlementaires européens: le budget «ne peut pas passer sans mécanisme d’État de

Une lente et subtile dégradation

C'est tout l'enjeu de cet instrument nouveau : un rapport annuel qui passera en revue les progrès et les imperfections des démocraties européennes en s'appuyant sur des éléments factuels et vérifiés auprès des États membres. Ce rapport doit servir de base à un dialogue constructif afin que, petit à petit, avec l'aide des parlements nationaux et de la société civile, la situation s'améliore un peu partout. Entendons-nous bien : il ne s'agit pas de dénoncer d'affreuses dictatures à la Castro ou à la Pinochet, mais de souligner les lentes et souvent subtiles dégradations apportées à l'état de droit par les gouvernements. Les démocraties européennes ne seront jamais à l'abri de la tentation de discipliner les juges dont les décisions déplaisent, d'entraver le travail des journalistes, de limiter les contrepoids dans l'équilibre des pouvoirs et de céder à la pression financière de la corruption. Parmi les pays les plus critiqués par le rapport, on retrouve la Pologne, la Bulgarie, Malte, la Roumanie? et bien sûr la Hongrie.

Orban: "Nous rejetons toujours la relocalisation des demandeurs d'asile"

  Orban: Orban: "Nous rejetons toujours la relocalisation des demandeurs d'asile"par Gabriela Baczynska et John Chalmers

Il est nécessaire d'avoir une présentation claire et une orthographe irréprochable. Le but ? Tirer son épingle du jeu en une page. Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

«Nous attendons une réponse d 'ici deux semaines. Après nous considèrerons qu'elle est négative». «Sans un report et une amélioration des conditions «Elle précise simplement les conditions de sa participation pour une mission d'observation des législatives». Mais si sa demande de report du

En présentant son rapport, la commissaire Jourova n'a pas voulu polémiquer davantage avec Budapest, mais elle a cité une phrase du regretté Vaclav Havel, le grand écrivain tchèque (et ex-président), qui était évidemment destinée à Viktor Orban : « Le défaut naturel de la démocratie est qu'elle est extrêmement difficile à exercer lorsqu'on est de bonne foi alors qu'elle permet à ceux qui ne la prennent pas au sérieux de faire pratiquement tout ce que bon leur semble. » Et la commissaire d'ajouter à la citation de Havel un post-scriptum : « Cela concerne également ceux qui souhaitent en abuser. »

La corruption en Hongrie pas assez combattue

« Il n'y a pas d'informations nouvelles, tout est déjà dans le domaine public, précise le commissaire Reynders, en charge de la Justice, aux côtés de la commissaire Jourova dans ce travail digne de Sisyphe. « Le mérite de ce rapport est de collecter les informations et de donner une vue d'ensemble. » La société civile a été consultée et plus de deux cents contributions ont éclairé les rapporteurs.

Les centristes au pouvoir de la Roumanie en tête du vote municipal

 Les centristes au pouvoir de la Roumanie en tête du vote municipal Le scrutin est un test de popularité avant le vote national pour le cabinet minoritaire du Premier ministre Ludovic Orban, qui lutte contre la propagation du nouveau coronavirus depuis son premier jour en fonction, et imposé un verrouillage strict. "C'est une victoire historique pour notre parti, le résultat le plus spectaculaire de nos 30 années postcommunistes.

Monsieur Orbána écrit à la présidente de la Commission européenne : « En Hongrie, selon la vice-présidente, une “démocratie malade” est en train de se construire, et en outre elle a insulté les citoyens européens de nationalité hongroise en disant qu’ils n’étaient pas en mesure de se forger une opinion

En outre, Orbán , contrairement à ses homologues polonais du PiS, au pouvoir à Varsovie, a pris soin de rester membre du Parti populaire européen (PPE Autant dire que la Commission est contrainte de se livrer à une délicate partie d’échecs afin d’amener Orbán à renoncer de lui-même aux mesures les

Naturellement, le rapport sur la Hongrie n'a pas fait plaisir à Viktor Orban. Il a eu l'occasion de le lire en amont comme les vingt-six autres chefs de l'exécutif afin d'y apporter des précisions et corrections factuelles si besoin. Le résumé des défauts de la démocratie hongroise porte principalement sur la corruption. C'est aussi sur ce point que l'opposition au pouvoir d'Orban affûte ses attaques. Il s'agit d'un point de fragilité du fait que l'entourage du Premier ministre s'est beaucoup enrichi en très peu de temps.

L'Allemagne bute sur la conditionnalité financière

Cela ne signifie pas que la Hongrie ne fait rien contre la corruption, mais elle choisit ses cibles et en ignore d'autres. Ainsi, le dispositif se concentre sur le menu fretin, et les procédures, de plus en plus nombreuses (de 984 en 2016 à 2046 en 2018), n'aboutissent pas toujours. Du reste, le nombre de condamnés diminue (351 en 2016 à 250 en 2018). Aucune enquête n'a été diligentée contre les hauts fonctionnaires ou leur entourage immédiat. Le financement des partis, le clientélisme, le népotisme, la porosité avec le monde des affaires, la réglementation du lobbying ne sont pas pris en compte dans la politique anticorruption, note le rapport de la Commission. Or, la Hongrie est le pays qui a enregistré le plus grand nombre d'enquêtes (43) de la part de l'Olaf (l'Office européen de lutte contre la corruption). Où passent les fonds européens ?

La Hongrie et la Pologne vont créer un institut de l'état de droit pour contrer l'UE

 La Hongrie et la Pologne vont créer un institut de l'état de droit pour contrer l'UE © Peter Szijjarto, ministre hongrois des Affaires étrangères, a déclaré qu'un rapport de l'UE sur l'état de droit devrait être ...

Un accord "semi-secret" prévoyant de relocaliser au sein de l'Union européenne de 400.000 à 500.000 réfugiés syriens en provenance de Turquie pourrait être annoncé cette semaine, a déclaré mercredi le Premer ministre hongrois Viktor Orban .

Les leaders de l’Union européenne et le milliardaire américano-hongrois George Soros, pape du militantisme progressiste, veulent une “Europe nouvelle, métissée et islamisée”, a accusé, une nouvelle fois, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban .

Lire aussi La Pologne au c?ur d'un conflit de civilisation en Europe

C'est bien la question qui hante ces jours-ci les responsables européens au moment de rédiger la clause budgétaire sur le respect de l'état de droit qui devrait, à l'avenir, conditionner le versement des fonds européens. Viktor Orban a fait savoir que le libellé de la clause ne lui convient pas en l'état. La présidente allemande a formulé une nouvelle proposition qui assouplit les critères. Le terme de « carence généralisée » de l'état de droit a disparu. La décision de suspendre le versement des fonds devait être prise à la majorité qualifiée alors que, dans la formulation antérieure, la proposition de suspendre les versements par la Commission était prise sauf à ce qu'une majorité qualifiée s'y oppose. La négociation épineuse est en cours, mais inquiète les Allemands, qui butent contre les revendications opposées de la Hongrie et de la Pologne d'un côté, des pays frugaux et du Parlement européen de l'autre. Les Hongrois et les Polonais menacent de faire capoter l'adoption du plan de relance européen si l'état de droit devait devenir un instrument de contrôle des choix politiques hongrois. De tous les côtés, on fait monter les enchères?

Des médias sous influence

Le pluralisme des médias pose également problème en Hongrie. Il y a bien un Conseil des médias, mais ses cinq membres ont été nommés par le parti au pouvoir. Un conglomérat de 470 médias favorables au gouvernement a été dispensé, par un décret du gouvernement, d'un examen par l'Autorité de la concurrence, considérant qu'il s'agissait d'une « fusion d'importance stratégique ». La Cour constitutionnelle n'a été d'aucun secours dans cette affaire en rejetant le recours de l'opposition le 25 juin dernier. En outre, le gouvernement exercerait un contrôle indirect via l'attribution de campagne publicitaire publique aux médias conciliants avec le pouvoir. Le rapport évoque également des intimidations systématiques et des entraves à l'adresse de la presse indépendante.

Lire aussi Hongrie : Orban rejette les accusations américaines de corruption

Du reste, la jurisprudence de cette Cour constitutionnelle est sujette à caution. Elle a déclaré illégale une décision de renvoi préjudiciel à la Cour européenne de justice, entravant du coup l'interprétation du droit européen par la CJUE. Le rapport de la Commission considère qu'une procédure disciplinaire est susceptible de s'abattre sur les juges individuels qui manifesteraient la volonté d'un renvoi préjudiciel.

À noter que le rapport sur l'état de droit, présenté mercredi, ne servira pas à l'évaluation des États dans la gestion des fonds européens. Celle-ci fera l'objet « d'un autre rapport », a précisé Vera Jourova.

Hongrie Le Premier ministre est d'accord sur une forte augmentation des salaires des médecins alors que les cas de COVID-19 augmentent .
Comme de nombreux autres pays d'Europe de l'Est, la Hongrie est aux prises avec une pénurie de médecins et de travailleurs médicaux alors que les salaires locaux pâlissent par rapport aux niveaux d'Europe occidentale. Gyula Kincses, président de la Chambre médicale hongroise, a déclaré que le gouvernement avait accepté une proposition d'échelle salariale pour les médecins qui verrait les salaires de base des médecins et médecins à peu près doubler par rapport aux niveaux actuels.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!