•   
  •   

Monde Turquie, Brexit, Biélorussie: programme chargé pour les dirigeants européens réunis en sommet

19:40  01 octobre  2020
19:40  01 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Biélorussie. Loukachenko a prêté serment en secret pour un 6e mandat présidentiel

  Biélorussie. Loukachenko a prêté serment en secret pour un 6e mandat présidentiel Alors qu’il est confronté à une vague de protestation sans précédent, Alexandre Loukachenko a prêté serment en catimini et sous protection pour un sixième mandat. Il affirme avoir été élu à 80 % alors que des milliers de manifestants et manifestantes demandent sa démission. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, confronté à un mouvement de contestation post-électoral sans précédent, a prêté serment mercredi 23 septembre pour un sixième mandat, a indiqué l’agence étatique Belta à l’issue d’une cérémonie tenue secrète.

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, à Bruxelles, le 1er octobre 2020. © Francisco Seco/Pool via REUTERS Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, à Bruxelles, le 1er octobre 2020.

Les 27 chefs d’État et de gouvernement de l'UE ont retrouvé le chemin de Bruxelles, jeudi 1er octobre, où ils tiennent à nouveau un sommet. Un sommet – physique – qui s’est ouvert à 15h (13h TU) après des rencontres bilatérales. Les dirigeants européens devront, outre la relance économique, se pencher sur de nombreux sujets de politique étrangère.

Covid-19 : Israël durcit son reconfinement, Netanyahu sous le feu des critiques

  Covid-19 : Israël durcit son reconfinement, Netanyahu sous le feu des critiques Restriction sur les vols internationaux, fermeture des synagogues, limitation des manifestations, réduction des commerces ouverts : le gouvernement de Benjamin Netanyahu a annoncé jeudi un durcissement du confinement pour freiner la pandémie de Covid-19. Des mesures qui soulèvent des critiques de toute part, du côté de l'opposition, de membres de son administration ou du corps médical. Après des heures de discussions, le gouvernement de Benjamin Netanyahu a dévoilé jeudi de nouvelles mesures pour renforcer le confinement en vigueur depuis près d'une semaine. Objectif : freiner à tout prix la contamination du Covid-19.

Le point crucial de ce sommet sera pour les Européens de trouver une attitude commune vis-à-vis de la Turquie, pays avec lequel les pommes de discorde se sont multipliées dernièrement, explique le correspondant de RFI à Bruxelles, Pierre Benazet.

Il y a eu d’abord ce que les Européens ont qualifié de « chantage aux migrants » au début de l’année. Mais ce qui domine désormais, c’est d’une part le respect de l’embargo sur les armes pour la Libye et surtout la confrontation avec la Grèce et Chypre en mer Égée et en Méditerranée orientale.

Mercredi, à la veille du sommet, le président du Conseil européen, Charles Michel, a d’ailleurs appelé Ankara à se montrer « constructif » dans le règlement des litiges avec Athènes et Nicosie sur la délimitation de ces zones, tout en agitant la menace de sanctions.

Macron durcit le ton face à Loukachenko

  Macron durcit le ton face à Loukachenko Le Président est en déplacement pour deux jours en Lituanie, où se trouve actuellement en exil la cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, qui attend beaucoup de l'Union européenne dans son combat démocratique. «Il est clair que Loukachenko doit partir», a affirmé Emmanuel Macron ce week-end, au Journal du dimanche. Ce qui ne l’est pas, en revanche, c’est où, quand et comment. La stratégie envisagée par le Président, à la veille d’une visite officielle en Lituanie (où s’est réfugiée Svetlana Tikhanovskaïa, la cheffe de l’opposition biélorusse), semble de s’appuyer sur la bonne volonté de Vladimir Poutine, puisque «la Russie a une relation de très gr

Les soupçons d’ingérences turques dans le conflit du Haut-Karabakh, cette semaine, pourraient ainsi être l’occasion d’envoyer, en direction d’Ankara, un message de fermeté, puisque ces ingérences ont déjà été jugées « inacceptables » par le chef de la diplomatie de l’UE.

Vers un accord sur la question biélorusse ?

Cette fermeté pourrait contenter Chypre, qui réclame à cor et à cri de ses partenaires européens une condamnation de la Turquie. Par ricochet, cela pourrait permettre de trouver enfin une unanimité sur les sanctions envers la Biélorussie que Chypre a bloquées jusqu’ici tant que rien n’était décidé à l’encontre d’Ankara.

Les Vingt-Sept ont déjà préparé un éventail de sanctions à l’encontre du régime biélorusse avec les noms d’une quarantaine de responsables auxquels pourrait être ajouté celui du président Alexandre Loukachenko. Cela devrait être discuté durant ces deux jours.

Karabakh: des combats féroces se poursuivent, nouvelle offensive de Bakou

  Karabakh: des combats féroces se poursuivent, nouvelle offensive de Bakou Des combats féroces opposant l'Azerbaïdjan aux séparatistes arméniens du Nagorny Karabakh se poursuivaient mardi matin, Bakou passant à une nouvelle offensive, à quelques heures d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. Depuis dimanche, les forces de l'enclave séparatiste, soutenue politiquement, militairement et économiquement par l'Arménie, et celles de l'Azerbaïdjan s'affrontent dans les combats les plus meurtriers depuis 2016. "Les forces arméniennes ont riposté à une offensive azerbaïdjanaise dans plusieurs secteurs de la ligne de front et l'ennemi a subi d'importantes pertes" humaines, a indiqué mardi le ministère a

« Il n'y a que si des actions sont prises que les autorités biélorusses vont commencer à entendre notre appel à dialoguer. Si l'UE se rallie à nous [...], cela pourrait aider beaucoup. Cela a beaucoup trop attendu », a déclaré jeudi à la radio RTL l'opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa.

Selon leur projet de conclusion, obtenu par l'Agence France-Presse, les dirigeants devraient condamner « les violences inacceptables commises par les autorités biélorusses à l'encontre de manifestants pacifiques, ainsi que les intimidations, arrestations et détentions arbitraires ». Ils devraient aussi appeler à rejeter toute« ingérence extérieure ».

Le plan de relance à nouveau discuté

Les difficiles négociations pour faire approuver le budget pluriannuel de 1 000 milliards d'euros et la capacité d'emprunt de 750 milliards, destinée au plan de relance post-coronavirus, vont aussi être évoquées dès jeudi, lors d'une rencontre entre les dirigeants et le président du Parlement, David Sassoli.

Les eurodéputés, opposés aux coupes drastiques dans plusieurs programmes, comme Erasmus, réclament une augmentation de plus de 100 milliards d'euros. Inacceptable pour les pays dits « frugaux » (Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche).

Présidentielle américaine : Des mesures pour « maintenir l’ordre » entre Trump et Biden au prochain débat

  Présidentielle américaine : Des mesures pour « maintenir l’ordre » entre Trump et Biden au prochain débat La commission des débats a promis de revoir ses règles, après une soirée catastrophique, mardi © Photos Sipa Joe Biden et Donald Trump leur de leur premier débat télévisé, le 29 septembre 2020. CACOPHONIE - La commission des débats a promis de revoir ses règles, après un Pour de nombreux observateurs, on a assisté au « pire débat présidentiel de l’histoire ».

Les élus sont également mécontents des dispositions prévues sur la conditionnalité du versement des fonds au respect de l'État de droit, qu'ils jugent insuffisantes mais qui ont suscité l'ire de la Hongrie et de la Pologne.

Procédure d’infraction contre Londres

Enfin, un sujet devrait être plus consensuel pour les Européens : celui du Brexit. Ce jeudi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé le lancement d'une procédure d'infraction contre le gouvernement britannique, en raison de son projet de loi controversé qui revient en partie sur l'accord de sortie du Royaume-Uni.

Le lancement de cette procédure est annoncé au moment où les négociateurs britanniques et européens sont réunis à Bruxelles, depuis mardi, pour un cycle de négociations décisif sur leur future relation commerciale, qui doit s'achever vendredi 2 octobre. Lors du sommet européen, les dirigeants de l'UE doivent être informés de l'état des négociations avec Londres.

L'UE met la Turquie en garde contre des sanctions pour «provocations» .
L'UE dit qu'elle pourrait imposer des sanctions à la Turquie pour «provocations et pressions» dans une rangée avec la Grèce sur les ressources énergétiques et les frontières maritimes. © Getty Images Les tensions sont montées après que la Turquie a envoyé un navire de recherche dans les eaux proches des îles grecques La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé Ankara à "s'abstenir de toute action unilatérale" en Méditerranée orientale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!