•   
  •   

Monde Des milliers d’Irakiens célèbrent l’anniversaire des manifestations antigouvernementales en Irak

23:40  01 octobre  2020
23:40  01 octobre  2020 Source:   aljazeera.com

Covid-19 : les Français encore loin d'avoir atteint l'immunité collective

  Covid-19 : les Français encore loin d'avoir atteint l'immunité collective Selon une étude menée par Santé publique France avec l'Institut Pasteur, seuls 4,9% des Français ont été infectés par le coronavirus avant mi-mai. © Pascal GUYOT / AFP Seuls 4,9% des Français ont été infectés par le coronavirus avant la mi-mai. À la fin du confinement, mi-mai, seuls 4,9% des Français avaient été infectés par le coronavirus, soit 3,3 millions de personnes. Et seulement 3,3% de la population avaient développé des anticorps neutralisants lors de cette première vague qui a frappé la France entre février et mai.

Des milliers de partisans du puissant leader chiite Moqtada Al -Sadr ont commencé à se rassembler, vendredi 24 janvier à Bagdad, pour demander l’expulsion des troupes américaines d’ Irak , faisant craindre aux manifestants antigouvernementaux d’être éclipsés.

La manifestation est dédiée à l ’ anniversaire des manifestations qui ont commencé en octobre 2019, à la suite desquelles des centaines de manifestants ont été tués et des milliers blessés. Rappelons que le 1er octobre 2019 des manifestations massives contre le chômage

Des milliers d’Irakiens se sont rassemblés jeudi dans la capitale et dans le sud du pays, marquant le premier anniversaire du début de manifestations sans précédent exigeant la chute de la classe dirigeante.

a group of people holding a kite: Iraqis carry national flags as they demonstrate in the capital Baghdad's Al-Firdous Square during the commemoration of the first anniversary of anti-government protest movement against unemployment, poor public services, and endemic corruption [Ahmad al-Rubaye/AFP] © Les Irakiens portent des drapeaux nationaux alors qu'ils manifestent sur la place Al-Firdous de Bagdad, la capitale, lors de la ... Les Irakiens portent des drapeaux nationaux alors qu'ils manifestent sur la place Al-Firdous de Bagdad lors de la commémoration du premier anniversaire de la manifestation anti-gouvernementale mouvement contre le chômage, la médiocrité des services publics et la corruption endémique [Ahmad al-Rubaye / AFP]

Les manifestations, qui ont duré des mois avant de s'essouffler, seront relancées, ont déclaré les manifestants, si aucune réforme n'est menée par le gouvernement actuel.

A Louisville, les manifestants antiracistes trouvent un soutien divin

  A Louisville, les manifestants antiracistes trouvent un soutien divin "Le sanctuaire est ouvert !" "Le sanctuaire est ouvert!"Contraste apparent avec le rassemblement de la veille lors duquel deux policiers ont été blessés par balle, le noyau dur de la contestation, cette fois pacifique, s'est rué une fois le couvre-feu tombé, à la First Unitarian Church.

Des milliers d ’ Irakiens poursuivent leur mouvement pour réclamer le départ du gouvernement. Débutées le 1er octobre, les protestations se sont poursuivies dimanche avec de nombreuses manifestations à travers le pays. Le mouvement de contestation a fait au moins 330 morts et près de

Les forces de sécurité irakiennes ont délogé samedi des manifestants hostiles au pouvoir qui occupaient des Vendredi également, Moqtada Sadr avait rassemblé des milliers de ses partisans à Bagdad pour réclamer le départ Le drame de Portland s'est joué entre habitués des manifestations .

Les manifestations de masse dans le sud de l'Irak ont ​​exigé l'emploi des jeunes, des services publics fonctionnels et la garantie d'élections transparentes, dans un pays en proie à la corruption et pris entre les feux croisés d'un bras de fer pour l'influence entre les États-Unis et l'Iran.

Un an - et près de 600 morts - après la pire crise sociale de l’histoire récente de l’Irak, l’ambiance dans le pays est très différente. Le Premier ministre de

Mustafa al-Kadhimi, nommé en mai 2020, a salué les manifestations mêmes qui ont poussé le gouvernement précédent à sortir. La télévision d'Etat

a diffusé jeudi des clips montrant des photos des «martyrs» accompagnées de l'hymne national joué à la guitare électrique.

Mais sur la place Tahrir, épicentre des manifestations à Bagdad, et dans la ville méridionale de Diwaniya, les manifestants ont rejeté la main tendue du gouvernement et de divers partis, qui se préparent aux élections prévues pour juin. Les manifestants de

A Premières Lignes, une équipe «sous le choc»

  A Premières Lignes, une équipe «sous le choc» Le dirigeant de la société de production s'interroge sur «l’absence de protection» dans la rue Nicolas-Appert depuis le début du procès des attentats de janvier 2015. Ce vendredi, un assaillant y a fait deux blessés dans la rue. Pour Premières Lignes, c’est un nouveau traumatisme, qui réveille des craintes et des souvenirs terribles. «L’équipe est évidemment sous le choc», constate Luc Hermann, le codirigeant de la société de production derrière le magazine Cash Investigation, promotrice d’un journalisme d’enquête de haute tenue.

Des manifestants antigouvernementaux à Bagdad, en Irak , vendredi 4 octobre. Au moins six policiers figurent parmi les personnes tuées lors des manifestations organisées à Bagdad et dans « Pour éviter davantage d’effusion de sang irakien , le gouvernement doit démissionner et des élections

#NoComment | Les manifestations se poursuivent en Irak , les manifestants demandent la mise en œuvre de réformes tant attendues. Un militant antigouvernemental irakien a été abattu, ce mercredi, dans la ville portuaire de Bassora, dans le sud du pays.

ont agité le drapeau irakien et scandé «Révolutionnaires libres, nous continuerons le chemin». Certains ont chanté des chansons patriotiques en applaudissant.

«L'ancien gouvernement et le nouveau ont fait beaucoup de promesses, mais rien ne s'est passé», a déclaré le manifestant Hassan al-Miyahi à Diwaniya.

Autour de lui, les gens criaient le slogan principal des soulèvements du printemps arabe: «Le peuple veut la chute du régime».

«Aujourd'hui, nous nous souvenons de ceux qui sont morts pour reprendre notre pays aux voleurs», a déclaré Ibrahim, 28 ans, à l'agence de presse AFP sur la place Tahrir.

Un autre manifestant de Bagdad a déclaré que la manifestation était «un avant-goût».

"Si le gouvernement n'agit pas et ne libère pas les manifestants toujours en détention, notre prochain rendez-vous est fixé au 25 octobre", a-t-il déclaré.

Cette année, "si le gouvernement ne répond pas à nos demandes, nous irons tous à Bagdad pour prendre la zone verte", la zone de haute sécurité où sont basées les autorités, a déclaré Marwan Hamid, étudiant à Diwaniya.

L'Iran et l'Irak conviennent de renforcer leurs liens lors de réunions de haut niveau

 L'Iran et l'Irak conviennent de renforcer leurs liens lors de réunions de haut niveau © La semaine dernière a marqué le 40e anniversaire de la guerre Iran-Irak lorsque les deux pays se sont souvenus de l'héritage ...

La contestation antigouvernementale a repris jeudi soir en Irak , où des appels à de nouvelles manifestations vendredi ont été lancés. Les manifestations antigouvernementales , endeuillées début octobre par plus de 150 morts, ont repris en Irak jeudi soir, à la veille de la mobilisation

Plus de 40 morts ont été recensés à Bagdad et dans le sud de l’ Irak , hier vendredi 25 octobre 2019, lors des protestations antigouvernementales . Les protestataires s’en sont pris à deux sièges de gouvernorat qu’ils ont incendiés dans le sud, et ont attaqué des dizaines de QG de partis politiques et

"Nous allons dissoudre le parlement et former un gouvernement intérimaire pour mettre fin à la corruption organisée et aux partis et milices qui répondent aux puissances étrangères", a-t-il ajouté.

«Nos demandes sont simples et légitimes… nous exigeons que les assassins des manifestants soient poursuivis», a déclaré Mustafa Makki à l'agence de presse Reuters.

Vêtu d'une chemise avec une image d'un manifestant tué et d'un collier fait d'une cartouche de gaz lacrymogène vide, le jeune homme de 24 ans a déclaré qu'il avait quatre blessures par balle et que l'une d'entre elles lui avait coûté la vision de son œil gauche.

"Nous organiserons une grève générale si le gouvernement ne répond pas à nos demandes dans les 25 jours", a ajouté Makki.

En juillet, le Premier ministre Kadhimi a convoqué une élection générale anticipée pour le 6 juin de l'année prochaine, environ un an avant le moment où elle aurait normalement lieu, une revendication clé des manifestants. Mais le parlement irakien doit encore ratifier la date des élections et modifier la loi électorale

Des milliers d'Irakiens défilent pour le 1er anniversaire de leur "révolution" .
Des milliers d'Irakiens se sont rassemblés jeudi place Tahrir à Bagdad et sur des places du sud du pays pour le premier anniversaire d'une révolte inédite, qui s'est essoufflée mais qu'ils promettent de relancer si aucune réforme n'est menée par le pouvoir en place. Les manifestants réclament des emplois pour les jeunes, des services publics fonctionnels, la garantie d'élections transparentes, alors que l'Irak est miné par la corruption et pris sous les feux des jeux d'influence de Washington et Téhéran.

usr: 0
C'est intéressant!