•   
  •   

Monde Kamtchatka: la nappe de pollution à la dérive dans le Pacifique

21:30  08 octobre  2020
21:30  08 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Josep, Persépolis... Ces films d'animation qui éclairent l'Histoire

  Josep, Persépolis... Ces films d'animation qui éclairent l'Histoire De "Valse avec Bachir" à "Josep" Coup de projecteur sur 5 films d'animation qui éclairent l'Histoire. "Josep", premier long métrage d'Aurel, Label Cannes 2020, sort sur grand écran ce mercredi. © Les Films d'Ici Méditerranée Josep, Persépolis... Ces films d'animation qui éclairent l'Histoire Josep (2020) L'histoire Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur.

Depuis plusieurs jours, des habitants de la péninsule sauvage du Kamtchatka ont constaté la présence d'impressionnantes quantités d'animaux marins morts sur les plages de l'océan Pacifique. © WWF Russia Depuis plusieurs jours, des habitants de la péninsule sauvage du Kamtchatka ont constaté la présence d'impressionnantes quantités d'animaux marins morts sur les plages de l'océan Pacifique.

C’est une pollution dont l’origine reste encore inconnue : une nappe toxique de 40 kilomètres de long et de plusieurs dizaines de mètres de large a été repérée au large de la péninsule du Kamtchatka, dans l’Extrême-Orient russe. La nappe qui a provoqué la mort de nombreux animaux marins serait en train de dériver le long de la péninsule vers les Iles Kouriles.

La pollution tue la vie marine dans l'Extrême-Orient russe

 La pollution tue la vie marine dans l'Extrême-Orient russe Les résidents locaux qui utilisaient les plages du Pacifique se sont plaints de vomissements, de fièvre, d'éruptions cutanées et de paupières enflées. L'analyse initiale a détecté des produits pétroliers et du phénol dans l'eau. Le groupe environnemental Greenpeace l'a qualifié de "catastrophe écologique". Kamchatka est l'une des régions les plus reculées de Russie, célèbre pour sa nature vierge et ses volcans actifs.

De notre correspondant à Moscou,

La nappe de pollution est compacte, elle ne se désintègre pas, et se déplace lentement vers le sud . Les conclusions de l’étude menée ces derniers jours par l’université fédérale d’Extrême-Orient sont pour le moins préoccupantes. La pollution prend la forme d’une mousse de couleur verte, et serait très étendue : une quarantaine de kilomètres de long, et de trente à cent mètres de large.

Ces derniers jours, les ONG de défense de l’environnement, des habitants de la péninsule et des surfeurs avaient tiré le signal d’alarme en faisant état d’un nombre anormal de cadavres d’animaux marins sur les plages de la péninsule. Après avoir tardé à reconnaître la pollution, les autorités ont finalement ouvert une enquête. Mais l’origine de la catastrophe est encore inconnue.

Les surfeurs russes disent que la pollution mystérieuse les empoisonne, tuant des animaux

 Les surfeurs russes disent que la pollution mystérieuse les empoisonne, tuant des animaux Moscou - Les surfeurs de la région extrême-orientale du Kamtchatka en Russie ont signalé une pollution de l'eau des océans si grave qu'elle les empoisonne et pourrait être à l'origine d'une mystérieuse disparition massive de la vie marine le long de la péninsule La côte Pacifique.

Origines mystérieuses

Plusieurs explications sont évoquées par la presse russe : celle d’une fuite de carburant militaire a été écartée catégoriquement par les autorités. Une autre piste avancée est celle d’une pollution liée à une décharge de produits toxiques située en amont de plusieurs cours d’eau. Une centaine de tonnes de pesticides et de produits chimiques y sont stockées.

Les autorités ont également avancé plusieurs explications « naturelles », en évoquant notamment un phénomène toxique lié à des concentrations anormales d’algues. Selon le ministère russe des ressources naturelles, cité par l’agence TASS, les échantillons d’eau analysés dans la zone polluée contiennent du phénol et du phosphate, à des niveaux de trois à dix fois supérieurs à la normale.

Catastrophe écologique au Kamtchatka : les fonds-marins dévastés, l’origine de la pollution en question .
Depuis le début du mois, une catastrophe écologique touche la côte pacifique de la péninsule de Kamtchatka en Russie. Des amoncellements de carcasses d’animaux et une destruction de la biodiversité sous-marine ont été constatés. Poulpes, phoques et oursins… Des tonnes de carcasses d’animaux marins ont été retrouvées sur la côte de la baie d’Avatcha depuis début octobre, dans la péninsule de Kamtchatka, située à l’extrême orient de la Russie, comme le montrent les images publiées par l’école de surf Snowave ou celles diffusées par Greenpeace Russie.

usr: 0
C'est intéressant!