•   
  •   

Monde Nagorny Karabakh: Bakou et Erevan dénoncent des violations du cessez-le-feu

15:30  10 octobre  2020
15:30  10 octobre  2020 Source:   msn.com

A Erevan, la mobilisation bat son plein pour la guerre au Nagorny Karabakh

  A Erevan, la mobilisation bat son plein pour la guerre au Nagorny Karabakh Devant le bâtiment du commissariat militaire de la rue Alabiana d'Erevan, des dizaines d'Arméniens attendent, certains fumant cigarette sur cigarette, d'autres déjà en treillis militaire. Devant le commissariat militaire d'Erevan, la ferveur est en tout cas bien palpable. "Mon cousin s'en va à la guerre", indique Robert Gasparyan, un étudiant de 20 ans qui dit avoir lui-même combattu lors d'accrochages estivaux à Tavouch, à la frontière nord entre les deux pays, des heurts qui avaient déjà témoigné de tensions croissantes car loin du Karabakh.

«Ignorant le cessez - le - feu annoncé à des fins humanitaires à compter du 10 octobre à 12h, les unités azerbaïdjanaises ont lancé un assaut sur Peu de temps avant l'entrée en vigueur du cessez - le - feu , le ministère azerbaïdjanais de la Défense faisait déjà état de bombardements arméniens.

L’Azerbaïdjan et l’Arménie se sont accordés samedi sur un cessez - le - feu à partir de midi dans la région séparatiste du Nagorny Karabakh , en proie aux L’Azerbaïdjan se dit déterminé à reconquérir par les armes le Nagorny Karabakh , une région séparatiste essentiellement peuplée d’Arméniens, et

Une habitante devant l'entrée d'un abri, le 10 octobre 2020 à Stepanakert, au Nagorny-Karabakh © ARIS MESSINIS Une habitante devant l'entrée d'un abri, le 10 octobre 2020 à Stepanakert, au Nagorny-Karabakh

L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'accusaient mutuellement samedi de violations du cessez-le-feu censé être entré en vigueur à midi heure locale (08H00 GMT), négocié avec Moscou après près de deux semaines de combats intenses pour la région séparatiste du Nagorny Karabakh.

Après une matinée de combats, le calme n'a régné que brièvement à l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, avant que les deux camps ne s'accusent à nouveau d'attaques.

Nouveaux combats au Karabakh, la Turquie accusée d'attiser le conflit

  Nouveaux combats au Karabakh, la Turquie accusée d'attiser le conflit Les combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais sur le front du Nagorny Karabakh faisaient rage vendredi, et les griefs se multipliaient contre la Turquie, accusée d'avoir "franchi une ligne rouge" avec l'envoi de "jihadistes" en soutien à l'Azerbaïdjan. Dans la nuit, les combats ont continué, chaque camp affirmant infliger des pertes importantes à l'autre. A Stepanakert, capitale du Karabakh, les habitants ont dû se mettre à l'abri plusieurs foisLes combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais sur le front du Nagorny Karabakh faisaient rage vendredi, et les griefs se multipliaient contre la Turquie, accusée d'avoir "franchi une ligne rouge" avec l'envoi de "jihadistes" en soutien à l'Azerbaïdjan.

Nagorny- Karabakh : le cessez - le - feu globalement respecté - Продолжительность: 1:17 AFP 556 просмотров. The situation in the Nagorno - Karabakh remains tense between Armenian and Azerbaijan forces - Продолжительность: 3:05 FRANCE 24 English Recommended for you.

Des bombardements ont cependant continué. Haut- Karabakh : cessez - le - feu entre l'Azerbaïdjan et Arménie. Avant le début des pourparlers, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev avait affirmé donner une «dernière chance» à Erevan pour régler pacifiquement le conflit dans cette région montagneuse

"L'Arménie viole de manière flagrante le cessez-le-feu, tente d'attaquer dans les directions de Fizuli-Jebrail et Agdam-Terter" au Nagorny Karabakh, a déclaré le ministère de la Défense azerbaïdjanais.

"Les forces azerbaïdjanaises ont lancé une attaque à 12H05", soit après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, a de son côté déclaré le ministère de la Défense arménien, dénonçant le "mensonge" de Bakou concernant les attaques arméniennes.

Dans Stepanakert quasi-déserte, les sirènes d'alerte, qui ont résonné une grande partie de la matinée, se sont arrêtées au moment de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, avant de reprendre. Les habitants, terrés depuis des jours pour s'abriter des bombardements, sont timidement sortis sur le pas de leur porte pour regarder le ciel et tendre l'oreille.

Nourriture, drapeaux et prières: à Erevan, l'aide s'organise pour le Karabakh

  Nourriture, drapeaux et prières: à Erevan, l'aide s'organise pour le Karabakh Entre deux terrasses à Erevan, des volontaires emballent soigneusement conserves et couvertures, sous un drapeau du Nagorny Karabakh. - "Prière nationale" - Autre signe de l'influence prégnante de la guerre au Nagorny Karabakh, les drapeaux, tant arméniens que ceux quasi identiques de la région séparatiste, sont désormais légion aux balcons et aux murs de Erevan, sur les coffres de voitures et les vitrines des magasins. De petits ateliers s'activent à les coudre en ville.

Les négociations entre les chefs des diplomaties arménienne et azerbaïdjanaise sur le conflit dans Jusqu'alors sourds aux appels à la trêve, Bakou et Erevan ont envoyé leurs ministres des Affaires À VOIR AUSSI - Karabakh : Poutine appelle à un « cessez - le - feu ». Le bilan officiel est monté vendredi

«Un cessez - le - feu est annoncé à partir de 12 heures 00 minutes le 10 octobre 2020 dans des buts humanitaires», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lisant un communiqué à l'issue des négociations entre Bakou et Erevan qui se tenait à Moscou le 9 octobre.

Carte montrant la localisation en Azerbaïdjan de la région séparatiste du Nagorny Karabakh et les zones bombardées par les forces azerbaïdjanaises et arméniennes ces derniers jours, au 9 octobre © Patricio ARANA Carte montrant la localisation en Azerbaïdjan de la région séparatiste du Nagorny Karabakh et les zones bombardées par les forces azerbaïdjanaises et arméniennes ces derniers jours, au 9 octobre

Les chef de la diplomatie arménien et azerbaïdjanais avaient convenu, avec la médiation russe, d'un cessez-le-feu après des négociations de plus de 10 heures qui se sont terminées très tard dans la nuit de vendredi à samedi à Moscou.

Ce cessez-le-feu humanitaire devait permettre d'échanger des prisonniers de guerre et les corps de victimes, selon la diplomatie russe.

La France, co-présidente du groupe de médiateurs dit de Minsk, avait appelé samedi au "strict" respect du cessez-le-feu.

- "Négociations substantielles" -

L'Azerbaïdjan et l'Arménie se sont également engagés "à des négociations substantielles pour parvenir rapidement à un règlement pacifique" du conflit, avec la médiation des trois co-présidents (France, Russie, Etats-Unis) du groupe de Minsk de l'OSCE, a précisé Moscou.

Le Nagorny Karabakh: cinq choses à savoir sur une enclave séparatiste

  Le Nagorny Karabakh: cinq choses à savoir sur une enclave séparatiste Le Nagorny Karabakh est ravagé depuis dix jours par des combats entres forces arméniennes et azerbaïdjanaises. Une avancée azerbaïdjanaise pourrait conduire à de nouveaux déplacements importants, la population arménienne, qui a grandi depuis 30 ans à l'ombre de ce conflit, n'étant guère disposée à vivre sous domination azerbaïdjanaise. - L'impasse diplomatique -Pendant 30 ans, les efforts de médiation internationale sur le statut du Nagorny Karabakh ont échoué. Ils sont pilotés par les Etats-Unis, la Russie et la France, qui co-dirigent le Groupe de Minsk à l'OSCE.

L’Azerbaïdjan et l’Arménie se sont accordés, samedi 10 octobre, sur un cessez - le - feu à partir de midi dans la région séparatiste du Haut- Karabakh , en proie aux combats, a annoncé la diplomatie russe après des négociations, à Moscou, entre les chefs des diplomaties arménienne et azerbaïdjanaise.

Le Haut- Karabakh est frappé par de violents affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan depuis plus d'une semaine. Umit bektas / reuters. Il est cependant attendu à Moscou le 12 octobre pour une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov. Le ministre de la Défense russe, Sergueï

Bombardements à Stepanakert, le 9 octobre 2020 au Nagorny-Karabakh © ARIS MESSINIS Bombardements à Stepanakert, le 9 octobre 2020 au Nagorny-Karabakh

Ces dernières devront "reprendre sans préconditions", a insisté la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès von der Mühll.

Le cessez-le-feu est "un premier pas important, mais ne remplacera pas une solution permanente", a indiqué samedi le ministère des Affaires étrangères de la Turquie, premier soutien de Bakou.

L'Azerbaïdjan a donné "la dernière chance à l'Arménie de se retirer des territoires qu'elle occupe", a ajouté la Turquie, affirmant que "l'Azerbaïdjan a montré à l'Arménie et au monde qu'il peut reprendre ses terres occupées depuis près de 30 ans par ses propres moyens".

A l'étranger, la crainte est de voir ce conflit s'internationaliser dans une région où Russes, Turcs, Iraniens et Occidentaux ont des intérêts. D'autant qu'Ankara encourage Bakou à l'offensive et que Moscou est lié par un traité militaire à Erevan.

Une famille regarde la télévision dans un abri aménagé dans une cave, le 9 octobre 2020 à Martouni, dans la région disputée du Nagorny-Karabakh © ARIS MESSINIS Une famille regarde la télévision dans un abri aménagé dans une cave, le 9 octobre 2020 à Martouni, dans la région disputée du Nagorny-Karabakh

La Turquie est accusée de participer avec hommes et matériel aux hostilités aux côtés de l'Azerbaïdjan, ce qu'elle nie.

Nagorny Karabakh : désolation dans la cathédrale de Choucha, frappée par une roquette

  Nagorny Karabakh : désolation dans la cathédrale de Choucha, frappée par une roquette Livre de l'Exode 29-30. Jetée à terre par la violence du choc, la Bible en alphabet arménien, couverte de poussière, gît ouverte sur le sol, aux côtés de candélabres renversés. Un trou béant dans la voûte de pierres laisse passer un rayon de soleil qui vient illuminer le désastre dans la nef. La cathédrale de Choucha (Chouchi pour les Arméniens), une ville historique symbole, souvent appelée la "Jérusalem du Nagorny Karabakh", a été atteinteUn trou béant dans la voûte de pierres laisse passer un rayon de soleil qui vient illuminer le désastre dans la nef.

La Turquie est la seule puissance à ne pas avoir appelé à un cessez - le - feu , encourageant, au contraire, son allié azerbaïdjanais à reprendre le contrôle du Karabakh par la force et Mais, Erevan a jugé prématuré l’idée de pourparlers avec Bakou. Le premier ministre, Nikol Pachinian, a fermé la

© Fournis par Le Point. Les combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais sur le front du Nagorny Karabakh faisaient rage vendredi pour le sixième jour d'affilée, Erevan ayant toutefois ouvert la porte à une médiation pour un cessez - le - feu .

Des Azerbaïdjanais vivant près du Nagorny Karabakh réagissent au cessez-le-feu convenu par l'Arménie et l'Azerbaïdjan, entré en vigueur samedi, certains se disant favorables à ce que l'Azerbaïdjan poursuive sa campagne militaire jusqu'à ce que les Arméniens soient expulsés des zones contestées. © Kadir DEMIR Des Azerbaïdjanais vivant près du Nagorny Karabakh réagissent au cessez-le-feu convenu par l'Arménie et l'Azerbaïdjan, entré en vigueur samedi, certains se disant favorables à ce que l'Azerbaïdjan poursuive sa campagne militaire jusqu'à ce que les Arméniens soient expulsés des zones contestées.

Les affrontements meurtriers qui opposent depuis le 27 septembre des séparatistes arméniens de la république autoproclamée du Nagorny Karabakh, soutenus par Erevan, et les forces azerbaïdjanaises, ont fait plus de 450 morts confirmés, dont 23 civils arméniens et 31 azerbaïdjanais. Mais le bilan réel pourrait être beaucoup plus lourd.

Une première guerre entre 1988 et 1994 y avait fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés. Le front est depuis resté figé, malgré des heurts récurrents.

bur-apo/tbm/slb

Nagorny-Karabakh. Les bombardements sapent les espoirs de trêve .
Un cessez-le-feu, négocié à Moscou par la Russie, aurait dû entrer en vigueur samedi 10 octobre. Mais ce dimanche encore, forces arméniennes séparatistes du Nagorny-Karabakh et armée azerbaïdjanaise s’accusent de poursuivre les bombardements de zones civiles. Toujours aucun échange de prisonniers ou de corps en ce dimanche 11 octobre. C’était pourtant un objectif annoncé du cessez-le-feu humanitaire, négocié la veille à Moscou, par les ministres arméniens et azerbaïdjanais des Affaires étrangères. Il aurait dû entrer en vigueur samedi 10 octobre à la mi-journée.

usr: 0
C'est intéressant!