•   
  •   

Monde Elections au Texas : un vote entravé mais qui bat des records

23:40  14 octobre  2020
23:40  14 octobre  2020 Source:   liberation.fr

Un juge fédéral bloque l'ordre du gouverneur du Texas Abbott de réduire les lieux de scrutin postal à un par comté

 Un juge fédéral bloque l'ordre du gouverneur du Texas Abbott de réduire les lieux de scrutin postal à un par comté Un juge fédéral a bloqué une ordonnance du gouverneur du Texas, Greg Abbott, qui limitait chaque comté à un seul lieu de dépôt des bulletins de vote par correspondance. © Lynda M. Gonzalez-Pool / Getty Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, annonce la réouverture de plus d'entreprises du Texas pendant la pandémie COVID-19 lors d'une conférence de presse au Texas State Capitol à Austin le lundi 18 mai 2020.

Une file de votants devant les bureaux du Comal County à New Braunfels, au Texas, ce mardi. © Mikala Compton Une file de votants devant les bureaux du Comal County à New Braunfels, au Texas, ce mardi.

Dans leur plus gros bastion du pays, les républicains multiplient les barrières au vote pour conserver leur pouvoir. Le premier jour du vote anticipé, mardi, a toutefois été marqué par une mobilisation inédite, notamment dans les comtés démocrates.

Une participation inédite, des heures d’attente et de rares soucis techniques : le vote anticipé a débuté mardi au Texas, deuxième Etat le plus peuplé et plus gros bastion conservateur des Etats-Unis. L’évolution démographique du Lone Star State, la forte mobilisation de l’électorat anti-Trump et l’épidémie de coronavirus pourraient toutefois rebattre les cartes. Et dans cette forteresse républicaine imprenable depuis quarante ans, les démocrates texans veulent croire au pire à des percées notables, au mieux à un coup de théâtre retentissant.

Beto O'Rourke dit que Joe Biden peut gagner le Texas et obtenir la victoire le soir des élections

 Beto O'Rourke dit que Joe Biden peut gagner le Texas et obtenir la victoire le soir des élections L'ancien membre du Congrès Beto O'Rourke a suggéré à l'ancien vice-président Joe Biden de gagner son État natal du Texas le 3 novembre et de garantir la victoire le soir des élections. © Getty Images Candidat démocrate à la présidentielle, l'ancien représentant Beto O'Rourke (D-TX) prend la parole lors d'un rassemblement électoral le 17 octobre 2019 à Grand Prairie, au Texas.

«Cette année, les républicains craignent une participation massive qui pourrait faire basculer le Texas dans le camp démocrate», résume Jeronimo Cortina, professeur associé de science politique à l’Université de Houston. Face à cette menace, et alors que les sondages donnent en moyenne 4,4 points d’avance à Donald Trump (il l’avait emporté de 9 points face à Hillary Clinton en 2016), les responsables républicains ont donc intensifié la stratégie qu’ils mènent depuis de longues années : entraver l’accès au vote pour préserver leur pouvoir. Le Texas est ainsi l’un des cinq Etats américains à n’avoir pas étendu de manière substantielle le vote par correspondance, malgré l’épidémie de coronavirus.

Intimider les minorités

Alors que beaucoup d’activités, dont l’éducation, se déroulent largement à distance, «de nombreux élus républicains poussent pour que les électeurs soient obligés d’aller voter en personne», poursuit Jeronimo Cortina. Leur discours est rodé : il s’agirait d’empêcher les fraudes électorales, maintes fois dénoncées par Donald Trump. Un argument qui fait tiquer l’universitaire : «Depuis 2004, le nombre de poursuites judiciaires pour fraude électorale au Texas s’élève à 457. A peine 0,003% du nombre de votants. Et encore ce sont souvent des maladresses plutôt que des intentions frauduleuses.»

Ces 4 États ont déjà établi des records de vote anticipé avec 3 semaines avant l'élection

 Ces 4 États ont déjà établi des records de vote anticipé avec 3 semaines avant l'élection © Jessica McGowan / Stringer Les gens font la queue le premier jour du vote anticipé pour l'élection générale au C.T. Martin Natatorium and Recreation Center le 12 octobre 2020 à Atlanta, en Géorgie. La Géorgie a brisé les records de vote anticipé lundi alors que des milliers de personnes attendaient des heures pour voter avant les élections de novembre.

Ces dernières années, plusieurs femmes hispaniques ou afro-américaines ont écopé de peines de  cinq à huit ans de prison ferme pour avoir voté sans en avoir le droit. Selon l’organisation de défense des droits civiques Aclu, mais aussi de nombreuses associations qui aident à enregistrer les électeurs, la sévérité des peines sert une raison politique : intimider les minorités plutôt démocrates et instiller chez elles la peur du vote.

Dans le même registre de l’intimidation, des militants ultraconservateurs ont investi depuis 2009 les bureaux de vote en tant que scrutateurs, en particulier dans les quartiers non blancs de Houston. Cette année, l’organisation True the Vote, basée dans la plus grande ville texane, assure avoir formé au moins 10 000 volontaires républicains, en particulier d’anciens militaires, pour les envoyer dans les bureaux de vote du pays.

«Tout le monde devrait pouvoir voter»

Dénoncer des électeurs factices et purger les listes électorales sont des pratiques courantes au Texas. Et les victimes, le plus souvent, sont hispaniques ou noires. Comme cette grand-mère octogénaire qui n’a jamais déménagé de sa vie, mais s’est vu retirée des listes et a dû justifier de sa résidence. Ou Joy Davis, militante progressiste afro-américaine qui a découvert, en vérifiant sur Internet, que l’administration exigeait une preuve qu’elle n’avait pas changé d’adresse. «Tout le monde devrait pouvoir voter. Mais des gens pensent que les Noirs, les gens de couleur, les pauvres devraient avoir plus de difficultés pour le faire, regrette-t-elle devant un bureau de vote du centre-ville de Houston. C’est incroyable toutes ces mesures prises pour restreindre l’accès au vote.»

brisent les records de vote anticipés alors que les démocrates stimulent la participation

 brisent les records de vote anticipés alors que les démocrates stimulent la participation Les États Les préoccupations concernant la pandémie de coronavirus ont augmenté le vote par correspondance et conduit à des niveaux sans précédent de vote anticipé, en particulier parmi les démocrates. Plus de 17 millions d'électeurs ont voté tôt, en personne ou par courrier, dans les États qui communiquent des données de vote, selon l'Université de Floride Elections Project .

En période de pandémie, la guerre électorale à laquelle se livrent les deux camps, les démocrates cherchant à maximiser la participation et les républicains à maintenir les barrières en place, a pris une dimension inédite. Les élus républicains ont attaqué en justice toute une série de décisions visant à faciliter l’exercice du droit de vote, notamment par courrier. Cet été, le responsable des élections à Houston, Chris Hollins, a commencé à faire envoyer des bulletins par correspondance à tous les électeurs. Une décision attaquée par le gouverneur et le procureur républicains de l’Etat, qui ont obtenu gain de cause. Au Texas, le vote par courrier reste donc réservé aux personnes de plus de 65 ans, aux malades, handicapés, et à ceux qui justifient d’une absence de leur comté lors du vote. L’épidémie et la peur d’être exposé à un virus qui a fait plus de 17 000 morts dans l’Etat ne constituent pas une raison valable.

Il y a eu ensuite la polémique sur le lieu de dépôt des votes par correspondance. Ceux qui doutent de la capacité de la poste à livrer leur bulletin à temps ont la possibilité de le déposer dans un centre de collecte. Les autorités du comté de Harris dont fait partie Houston, le troisième le plus peuplé des Etats-Unis avec près de cinq millions d’habitants, en avaient prévu une douzaine. Mais le gouverneur Greg Abbott a choisi de n’en autoriser qu’un seul pour chacun des 254 comtés du Texas.

se multiplient pour que les démocrates augmentent leurs dépenses au Texas

 se multiplient pour que les démocrates augmentent leurs dépenses au Texas Les appels Les démocrates du Congrès parient gros et tôt sur les campagnes de la Chambre au Texas, mais certains démocrates appellent le parti à investir davantage dans le Lone Star State. © Greg Nash Les appels se multiplient pour que les démocrates augmentent leurs dépenses au Texas Le Comité de campagne du Congrès démocrate (DCCC) est optimiste quant à ses perspectives pour le Texas, qu'il considère comme «zéro» pour ses plans d'expansion 2020.

Cette décision, qui va contraindre certains électeurs à faire jusqu’à une heure de voiture – quand ils en ont une – pour déposer leur bulletin, a été contestée en justice, mais confirmée dimanche par la cour régionale d’appel. «C’est une décision qui vise volontairement à supprimer nombre d’électeurs», déplore Chris Hollins. Une décision «profondément injuste» et «indigne de notre démocratie», a dénoncé la responsable démocrate du comté, Lina Hidalgo.

Dans cette guérilla judiciaire, le Parti républicain compte bien multiplier les attaques jusqu’au bout au Texas, alors que les opérations de vote ont déjà débuté. Mardi, il a déposé plainte contre la mise en place dans le comté de Harris de dix bureaux offrant la possibilité de voter par drive. Arguant que l’épidémie de coronavirus n’était pas une raison suffisante pour ne pas sortir de sa voiture et se rendre dans un bureau de vote.

Effet inverse

Les républicains ne cherchent pas seulement à entraver l’accès au vote, «ils rendent aussi les opérations de vote de plus en plus compliquées», note Jeronimo Cortina. Cette année au Texas, outre pour le président, on vote également pour des sénatoriales, des représentants à la Chambre, des élus locaux, des shérifs, des juges, sans parler des référendums locaux. Conséquence : certains bulletins de vote peuvent atteindre 20 pages. Depuis 2017, les électeurs pouvaient choisir de tout remplir ou de cocher simplement la case «républicain» ou «démocrate», qui s’appliquait alors à tout le bulletin. Attaquée en justice par les républicains, cette pratique a été opportunément interdite il y a deux semaines. Et qui dit plus de temps passé dans l’isoloir à cocher ces 20 pages dit files d’attentes à rallonge et moins d’électeurs en mesure de voter.

Aux Etats-Unis le vote anticipé atteint un niveau record pour la présidentielle de 2020

  Aux Etats-Unis le vote anticipé atteint un niveau record pour la présidentielle de 2020 Plus de 30 millions d’Américains ont déjà déposé leur bulletin de vote pour l’élection présidentielle du 3 novembre. L’élection présidentielle aura lieu le 3 novembre aux Etats-Unis, mais plus de 33 millions d’électeurs ont déjà voté, soit par courrier soit dans des bureaux de vote ouverts en avance, d’après les dernières données répertoriées lundi 20 octobre par l’organisation indépendante Elections Project, sise à l’université de Floride.Il y a quatre ans, au même moment de la campagne, seuls 5,6 millions de suffrages avaient été exprimés par anticipation.

Seule exception à cette offensive généralisée : mi-juillet, le gouverneur Abbott a décidé d’allonger de six jours le vote anticipé, notamment pour faciliter le vote en personne de la base républicaine âgée. Les républicains les plus à droite, dont le chef du parti au Texas, ont attaqué en justice cette décision, pourtant prise par l’un des leurs. Ils ont été déboutés par la Cour suprême de l’Etat.

Et si finalement, l’attitude du camp conservateur avait eu l’effet inverse, en mobilisant encore davantage l’opposition démocrate ? Les enregistrements sur les listes électorales ont battu des records, avec 1,8 million d’inscriptions de plus qu’il y a quatre ans. Et mardi, de longues files d’attente se sont formées devant la plupart des bureaux de vote du Texas. On y trouvait certes de nombreux électeurs républicains, à l’image d’Alina, sans masque mais avec un drapeau Trump porté en cape : «J’étais tout excitée à l’idée de venir dès ce premier jour pour montrer que tout le monde est derrière Donald Trump», confie-t-elle devant un bureau de vote de la périphérie de Houston.

Mais dans plusieurs comtés qui votent majoritairement démocrates, comme El Paso ou Harris, des records de mobilisation ont été battus en ce premier jour de vote anticipé, nourrissant les craintes des conservateurs. Dans la région de Houston, plus de 128 000 électeurs ont voté mardi, deux fois plus que lors de la précédente présidentielle. En dépit du risque sanitaire et des longues heures d’attente, la militante Joy Davis n’a pas hésité : «On ne veut pas risquer notre vie à cause de cette pandémie pour exercer notre droit de vote. Ces restrictions font que les queues sont plus longues, et les chances de transmission du virus plus élevées. Mais je devais voter par anticipation, même avec le Covid. C’est le vote le plus important de notre vie.»

Vote par correspondance: les électeurs attendent des bulletins postaux retardés alors que le jour du scrutin approche .
À moins de deux semaines avant le jour du scrutin , de nombreux électeurs à travers le pays n'ont toujours pas reçu leur bulletin postal . © Logan Cyrus / AFP / Getty Images De grandes boîtes d'enveloppes sont considérées comme des employés électoraux absents qui remplissent les demandes de vote au bureau du Conseil des élections du comté de Mecklenburg à Charlotte, Caroline du Nord, le 4 septembre 2020.

usr: 1
C'est intéressant!