•   
  •   

Monde Israël prive de visa des employés de l'ONU dans les Territoires palestiniens

15:45  16 octobre  2020
15:45  16 octobre  2020 Source:   liberation.fr

Trump accueille Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn pour la signature historique

 Trump accueille Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn pour la signature historique Le président Trump a présidé mardi une cérémonie historique qui a vu Israël normaliser ses relations avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, marquant une réalisation diplomatique pour le président sortant alors qu'il se dirige vers les dernières semaines de sa campagne de réélection.

Israël a refusé de renouveler les visas de la plupart des employés internationaux du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l ’homme (HCDH) chargé de rapporter les violations du droit international dans les Territoires palestiniens, relate le Jerusalem Post.

Sur fond de préservation de l ’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique, ces objectifs visent à éradiquer la pauvreté, la faim, à Aucun commentaire n’a pu être obtenu ni auprès des organisateurs de la réunion, ni des Etats-Unis ou de l ' ONU . Le représentant palestinien, au statut

Des manifestants protestent contre Benyamin Nétanyahou, à Ein Hemed, le 14 octobre. © RONEN ZVULUN Des manifestants protestent contre Benyamin Nétanyahou, à Ein Hemed, le 14 octobre.

L'Etat hébreu a poussé au départ le personnel international du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, décapitant le bureau de l’agence onusienne à Ramallah.

D’ici la fin de l’année, il ne restera plus aucun représentant étranger du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) dans les Territoires palestiniens. Leurs visas n’ont pas été reconduits par Israël : neuf expatriés, dont James Heenan, le directeur local de l’agence, ont déjà dû quitter la Cisjordanie et Gaza. Trois devraient suivre d’ici décembre, décapitant de fait le bureau palestinien de l’organisme onusien dirigé par l’ex-présidente chilienne Michelle Bachelet, comme l’a confirmé un de ses porte-paroles à Libération, accréditant les informations du site Middle East Eye.

Salman el Herfi : « MBZ est un petit dictateur qui joue avec le feu »

  Salman el Herfi : « MBZ est un petit dictateur qui joue avec le feu » ENTRETIEN. L'ambassadeur de Palestine en France tire à boulets rouges sur le prince héritier d'Abu Dhabi, Mohammed ben Zayed, après les accords de paix avec Israël.Le Point : N'avez-vous pas été dépassés par l'annonce de la normalisation entre les Émirats arabes unis et Israël ?

Dans le cadre de la normalisation de leurs relations, Israël s’était engagé, selon les Emirats arabes unis et Bahreïn, à suspendre son projet d’annexion des territoires palestiniens. Une concession saluée par les gouvernements européens et certains gouvernements arabes.

Le Conseil de sécurité de l ' ONU se prononce sur un texte demandant à Israël de cesser toute activité de colonisation Photo Amanda VOISARD. Et qui risque des sanctions économiques et politiques s’il poursuit l’occupation des territoires palestiniens. L’important dans cette affaire est que le texte a été

«Biais anti-israélien»

Concrètement, les autorités israéliennes se sont contentées de renvoyer les passeports des diplomates vierges de tout sésame après des semaines d’attente. Sans commentaire. Mais il ne fait aucun doute que les employés du HCDH sont persona non grata en Israël et dans les territoires occupés depuis la publication par l'agence, en février dernier, de l’explosive «liste noire» d’une centaine d’entreprises opérant dans les colonies. Dans la foulée, le Premier ministre Benyamin Nétanyahou avait ordonné la suspension des relations avec cette institution onusienne, honnie par l’Etat hébreu pour son prétendu «biais anti-israélien».

Contacté par Libération, le ministère des Affaires étrangères israélien estime «n’avoir rien de plus à ajouter à notre déclaration de février, qui parle d’elle-même». Ce communiqué hyperbolique accusait le Haut-Commissariat et le Conseil des droits de l’homme de soutenir l'agenda des partisans du boycott d'Israël et «de n’avoir pas fait un seul pas significatif vers la préservation des droits de l’homme depuis [leur] création, mais [ont] plutôt servi à protéger certains des régimes les plus discriminatoires au monde».

Israël n’a pas renouvelé les visas de personnels de l’ONU dans les territoires palestiniens

  Israël n’a pas renouvelé les visas de personnels de l’ONU dans les territoires palestiniens Cette décision fait suite à la publication par l’ONU en février d’une liste d’entreprises qui commercent illégalement avec les colonies israéliennes en Cisjordanie. Dans la foulée, le Premier ministre Benyamin Nétanyahou avait ordonné la suspension des relations avec cette institution onusienne, honnie par l’Etat hébreu pour « biais anti-israélien ».

L’argument du manque de temps suite à l’erreur commise par le ministère russe des Affaires étrangères tourne court. L’ambassadeur américain a été convoqué pour explication, une note de protestation a été envoyée. Aucune réaction, ni à l ’ ONU , ni dans la fameuse « communauté

Un système de dérogation, sur le modèle de celui en vigueur lors du confinement, va toutefois être mis en place. Les contrevenants s'exposent à des amendes A l'approche des vacances de la Toussaint, aucune restriction de déplacement entre régions n'a été décidée. En outre, les transports en commun

«Situation nébuleuse»


Vidéo: Haut-Karabakh : une guerre sans fin (France 24)

A Ramallah, dans le petit monde des humanitaires, la situation précaire du personnel international du HCDH était connue depuis des mois. La fragmentation des territoires palestiniens, entre la Cisjordanie, Jérusalem-Est et Gaza, rend indispensable l’obtention d’un visa israélien pour pouvoir circuler entre les différentes zones couvertes par l’agence. Ses dirigeants se refusaient néanmoins à tout commentaire, persuadés de pouvoir négocier en coulisses après avoir laborieusement obtenu quelques visas ponctuels en mars et juin.

De Genève, Rupert Colville, porte-parole du HCDH, continue à tenir ce discours conciliant voire dissonant, notant qu’il ne s’agit que d’un «gel» des relations avec Israël : «Disons que la situation est nébuleuse en ce moment et qu’il s’agit d’un développement sérieux, mais ce n’est pas gravé dans le marbre. Il y a de la place pour des discussions, qui se poursuivent à différents niveaux.» Dans le même temps, celui-ci assure que le travail de l’agence n’a pour le moment pas été fondamentalement altéré, la plupart des employés s’étant mis au télétravail, pandémie oblige, et s’appuyant toujours sur un réseau de 26 travailleurs locaux, pour la plupart palestiniens. «Ce n’est pas encore catastrophique, mais c’est évidemment difficile à vivre pour notre staff à un niveau personnel, qui pour certains, avaient fait leur vie ici, avec des enfants scolarisés, et qui doivent partir précipitamment.»

Israël et les Émirats arabes unis acceptent de voyager sans visa alors que les liens se resserrent

 Israël et les Émirats arabes unis acceptent de voyager sans visa alors que les liens se resserrent Israël et les Émirats arabes unis ont accepté lundi de voyager sans visa, un accord sans précédent entre Israël et un État arabe, signé après le débarquement de la première délégation officielle des Émirats arabes unis à Tel Aviv.

Le président de la commission d'enquête palestinienne sur le décès de Yasser Arafat, Taoufiq Tiraoui, a également indiqué que les Palestiniens ont l'intention Si la Palestine devient bien un Etat reconnu par l'AG de l ' ONU ce jeudi 29 novembre, son admission à la CPI ne sera cependant pas automatique.

Retraite d’un agent de la fonction publique (titulaire et non titulaire). Oui, si vous avez une carte de résident de longue durée - UE, vous pouvez vous installer dans un autre pays européen sans demander de visa .

Néanmoins, Colville confirme que si cette situation devait perdurer, celle-ci aurait un réel impact sur les travaux de l’agence, qui ne se limitent pas à constater les violations des droits des Palestiniens sous occupation. «Nous produisons des rapports sur chaque partie prenante – qu’il s’agisse d’Israël, de l’Autorité palestinienne ou du Hamas. Par ailleurs, nous faisons un important travail de formation et d’éducation aux droits humains en Cisjordanie, auprès des associations locales et du gouvernement.»

«Campagne agressive visant à faire taire»

Pour Hagai El-Ad, directeur de l’ONG israélienne B’Tselem, les déboires du HCDH s’inscrivent dans ce qui commence fort à ressembler à une tendance, depuis le précédent créé en 2019 par l’expulsion très médiatisée d’Omar Shakir, directeur de recherches sur Israël et la Palestine d’Human Rights Watch. La même année, Israël avait aussi mis fin au mandat de la Présence internationale temporaire à Hébron (PITH), une mission civile qui documentait les frictions dans la ville palestinienne occupée.

Bédouins palestiniens et soldats israéliens se disputent un bout de désert

  Bédouins palestiniens et soldats israéliens se disputent un bout de désert Il faut s'enfoncer sur une longue piste poussiéreuse pour arriver à Khirbet Al-Majaz. "Comme le reste de la communauté, l'école de Khirbet Al-Majaz est confrontée à de graves difficultés", explique son directeur, Jad Nawajah. Selon lui, Israël "empêche de construire des réseaux d'électricité, d'eau et d'entretenir la route" menant à l'école.Plusieurs ordres de démolition sont en attente d'exécution, pour la citerne et les toilettes notamment.

Les opérations de maintien de la paix reçoivent leur mandat du Conseil de sécurité; leurs troupes et forces de police sont fournies par les États Membres; et elles sont gérées par le La consolidation de la paix vise à aider les pays qui émergent d'un conflit, à réduire le risque d'y replonger et à jeter les

L'Assemblée générale de l ' ONU a voté jeudi pour la résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d' Israël . «Cette décision réaffirme que la juste cause des Palestiniens bénéficie du soutien du droit international. Nous allons poursuivre nos efforts à l ' ONU et

«Israël mène une campagne agressive cherchant à faire taire, afin de neutraliser toute possibilité d’être tenu responsable pour ses violations permanentes des droits de l’homme contre les Palestiniens, estime El-Ad. L’un des principaux axes de cette campagne concerne les entités internationales de défense des droits de l’homme. Israël se sert de son pouvoir – qui est celui de décider seul qui peut ne serait-ce qu’entrer dans les territoires occupés – pour pousser au départ de plus en plus de travailleurs internationaux. Ces actions font partie d’une campagne plus large, qui a commencé par le ciblage des ONG palestiniennes et israéliennes.»

Une stratégie qui pourrait s’intensifier, alors qu’Israël s’inquiète de possibles poursuites pour «crimes de guerre» à la Cour pénale internationale, visant l’action de son armée à Gaza mais aussi l’expansion de la colonisation. A ce propos, mercredi, le gouvernement israélien approuvait la construction de plus de 2 000 nouveaux logements dans des colonies de Cisjordanie. Le premier feu vert du genre depuis août et la «suspension» de l’annexion, offerte en échange de la normalisation des relations avec les Emirats arabes unis.

Soudanais divisés sur la normalisation des relations avec Israël .
La décision du Soudan de normaliser les relations avec Israël a mis à nu de profondes divisions au sein de la société, certains dénigrant l'accord comme une trahison et d'autres comme un moyen de sauver l'économie dévastée. © Alain BOMMENEL Carte du Moyen-Orient montrant les pays qui ont établi des relations diplomatiques ou ont eu une coopération informelle (économique, visites, etc.) avec Israël.

usr: 1
C'est intéressant!