•   
  •   

Monde Présidentielle américaine : peut-on croire les sondages qui donnent Biden gagnant ?

12:05  18 octobre  2020
12:05  18 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Joe Biden: Comment l'ancien vice-président est en fait un bon politicien

 Joe Biden: Comment l'ancien vice-président est en fait un bon politicien Biden est en avance sur Trump à peu près partout qui compte. Il est au niveau national. Biden est en Pennsylvanie. Il est en Floride. Biden est au Wisconsin. Tu obtiens le point. Être en avance ne signifie pas nécessairement que vous êtes un bon candidat. Les fondamentaux (qu'il s'agisse de l'économie ou de la pandémie de santé mondiale) déterminent souvent les résultats des élections autant que les candidats individuels.

Donald Trump est à la traîne dans les sondages dans plusieurs Etats pivots. Il est à la traîne aussi en matière de dons. Bilan : plus de 100 millions de dollars versés en un seul week-end, pour la campagne de Joe Biden , qui suscite désormais plus d'enthousiasme, mais aussi pour celle de

International. Elections américaines 2020. Présidentielle américaine , J − 18 : duel à Un point quotidien, avec les faits de campagne, les publicités politiques, les sondages , les cartes et les Alors que la campagne de l’ancien vice-président avait donné dans la matinée un luxe de détails à propos

En 2016, les sondages donnaient Clinton gagnante. Sont-ils plus fiables en 2020? © EPA/MAXPPP En 2016, les sondages donnaient Clinton gagnante. Sont-ils plus fiables en 2020?

À J-16 de l’élection du 3 novembre, le démocrate Joe Biden devance le président républicain de neuf points au niveau national. Mais il y a quatre ans aussi, Hillary Clinton devançait Donald Trump. Les sondages américains sont-ils plus fiables cette fois ?

Selon la moyenne des sondages du site RealClearPolitics, Joe Biden continue de devancer le président républicain sortant, de neuf points au niveau national. Mais, aux États-Unis, un candidat peut accéder à la Maison Blanche en décrochant la majorité des grands électeurs au niveau des États, sans remporter le vote populaire au niveau national -- comme Donald Trump face à Hillary Clinton en 2016.

Visite en petit comité, discours masqué... Joe Biden en campagne

  Visite en petit comité, discours masqué... Joe Biden en campagne À trois semaines de l'élection, Joe Biden multiplie les déplacements, en petit comité, dans les États clefs. 1/15 DIAPOSITIVES © Kevin Lamarque / Reuters Joe Biden à Las Vegas, dans le Nevada, le 9 octobre 2020. Joe Biden à Las Vegas, dans le Nevada, le 9 octobre 2020. 2/15 DIAPOSITIVES © Kevin Lamarque / Reuters Joe Biden à Las Vegas, dans le Nevada, le 9 octobre 2020. Joe Biden à Las Vegas, dans le Nevada, le 9 octobre 2020.

Peut - on croire aux sondages annonçant une large victoire de Joe Biden aux États-Unis ? économiste senior US chez Pictet Wealth Management, est revenu sur le sondage concernant USA Today : Les dernières statistiques sur l'économie américaine par Gregori Volokhine - 16/10.

Aux États-Unis, Joe Biden , candidat démocrate à l'élection présidentielle , a démenti vendredi les déclarations de l'une de ses anciennes collaboratrices qui

Cette année, six États sont jugés susceptibles de faire basculer la victoire : Floride, Caroline du Nord, Arizona, Wisconsin, Pennsylvanie et Michigan. Là aussi, Joe Biden a l’avantage, même s’il est parfois dans la marge d’erreur, allant de +1,4 point en Floride à +7,2 dans le Michigan.

Pourquoi les sondages étaient-ils faux en 2016 ?

En 2016, les sondages avaient correctement photographié, la veille du vote, la légère avance nationale d’Hillary Clinton. Mais ils se sont trompés dans certains des États pivots du Midwest qui ont donné la victoire à Donald Trump, a expliqué à l’AFP, Chris Jackson, de l’institut Ipsos.

Parmi les causes, il évoque une sous-représentation dans les échantillons des personnes blanches sans diplôme universitaire, qui se sont finalement déplacées pour mettre un bulletin Trump dans l’urne.

Présidentielle américaine : Les emails présumés d’Hunter Biden, une surprise d’octobre aux origines douteuses

  Présidentielle américaine : Les emails présumés d’Hunter Biden, une surprise d’octobre aux origines douteuses Un tabloïd américain affirme que le fils de Joe Biden a tenté de monnayer l’accès à son père auprès de l’entreprise ukrainienne Burisma, mais le candidat démocrate dément qu’une rencontre ait eu lieu © Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA Hunter Biden, fils du candidat démocrate Joe Biden, en 2012.

D'après un sondage publié par la chaîne de télévision américaine CNN, 62% des 521 spectateurs interrogés ont estimé qu'Hillary Clinton avait gagné ce premier round de trois débats, contre 27% donnant l'avantage à Donald Trump. À noter tout de même

A l’approche de l’élection présidentielle du 3 novembre, Le Monde tient le carnet de bord de la campagne. Un point quotidien, avec les faits de campagne, les publicités politiques, les sondages , les cartes et les chiffres qui permettent de suivre et de vivre la plus importante compétition électorale du

Les choses ont-elles changé cette fois ?

La plupart des instituts assurent avoir corrigé leur méthodologie pour éliminer cet angle mort.

Les États clés peu sondés la dernière fois font aussi l’objet d’études beaucoup plus nombreuses et répétées.

En outre, les sondeurs soulignent une grande stabilité : depuis le printemps, Joe Biden mène avec une avance moyenne qui n’est jamais tombée sous les quatre points. Par comparaison, les courbes Clinton-Trump, en dents de scie, s’étaient croisées à deux reprises, illustrant une course incertaine.

Enfin, dans un pays extrêmement polarisé, il y a beaucoup moins d’indécis susceptibles de changer la donne au dernier moment.

Y a-t-il des électeurs cachés de Donald Trump ?

La thèse a émergé d’électeurs trumpistes timides, qui, interrogés par les sondeurs, préféreraient taire leur choix tant leur champion est controversé.

Les sondages se sont trompés la dernière fois et ils se trompent encore plus cette fois, martèle ainsi Donald Trump.

Joe Biden met tant d'états rouges en jeu. Voici pourquoi

 Joe Biden met tant d'états rouges en jeu. Voici pourquoi Sondage de la semaine: Un nouveau sondage de l'Université Quinnipiac des électeurs probables de Géorgie trouve l'ancien vice-président Joe Biden à 51% et le président Donald Trump à 44%. © JIM WATSON / AFP / Getty Images Le sondage moyen Georgia place Biden devant Trump par une marge de 2 points. À quoi ça sert: Biden semble être en tête ou assez compétitif dans de nombreux États que Trump a transportés assez facilement il y a quatre ans.

"On ne parle pas du passé, on parle du présent!" Biden refuse la dépénalisation des entrées Trump savoure. Pour autant la sénatrice de Californie, quatrième dans les sondages , n'est pas sortie Joe Biden , qui a jugé "légitimes" les questions sur son âge, a donné du grain à moudre à ses détracteurs

Biden veut écouter les républicains. Le contraste était saisissant avec son adversaire démocrate, qui fait la course en tête dans les sondages , qui répondait aux questions de l'audience dans un registre À VOIR AUSSI - Présidentielle américaine : peut - on croire les sondages (cette fois-ci) ?

Trafalgar Group, un institut de sondages proche des républicains qui se targue d’une méthodologie censée contourner ce biais, avait été quasiment le seul, en 2016, à donner Donald Trump gagnant en Pennsylvanie et dans le Michigan.

Or cette fois, même ce sondeur donne l’avantage à Joe Biden dans des États cruciaux comme la Pennsylvanie et le Wisconsin.

Il y a quatre ans, l’homme d’affaires novice en politique était une nouveauté, et les nouveautés sont toujours difficiles à appréhender par les sondeurs. Aujourd’hui, chacun s’est fait son opinion sur lui, il n’y a plus vraiment d’effet surprise autour de Donald Trump, souligne Chris Jackson.

Quelle est la marge d’erreur ?

Le New York Times a fait le calcul : même si les sondages actuels, État par État, se trompaient autant qu’il y a quatre ans, Joe Biden l’emporterait malgré tout largement.

M. Biden est plus proche, dans notre moyenne, de gagner le Texas, un bastion républicain, ce qui se traduirait par un raz-de-marée en sa faveur, que le président Trump ne l’est de l’emporter dans des États plus traditionnellement disputés comme la Pennsylvanie ou le Nevada, écrivait récemment Nate Cohn, le spécialiste du quotidien.

Avant le 3e débat, Trump s'en prend à nouveau au modérateur. Cette fois, c'est Kristen Welker de NBC qu'il appelle «injuste».

 Avant le 3e débat, Trump s'en prend à nouveau au modérateur. Cette fois, c'est Kristen Welker de NBC qu'il appelle «injuste». WASHINGTON - Le prochain (et dernier débat) n'a lieu que jeudi, mais le président Donald Trump tente déjà de faire pression et d'intimider la modératrice, la correspondante de NBC News à la Maison Blanche, Kristen Welker. Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo "Elle a toujours été terrible et injuste, comme la plupart des journalistes de Fake News, mais je continuerai à jouer au jeu", a tweeté Trump samedi.

Joe Biden lors d'un meeting dans l'Iowa (image d'illustration). Les révélations faites dans l'article s'avéraient potentiellement compromettantes pour Joe Biden , à quelques encablures de la présidentielle américaines . In the meantime, we are reducing its distribution on our platform.

Miami (AFP) - Les sondages se resserraient dimanche à neuf jours de l'élection présidentielle américaine , les démocrates toujours vent debout contre le directeur du FBI qui a électrisé la campagne en relançant l'affaire des emails d'Hillary Clinton. L'ancienne Première dame, toujours donnée favorite

Les choses sont-elles faites ?

Sondeurs et analystes prennent toujours soin de rappeler que les intentions de vote ne sont pas une prédiction et qu’il y a une marge d’erreur.

Surtout, la campagne est une dynamique. La dernière présidentielle s’est probablement jouée dans la dernière ligne droite, au gré de l’actualité. À 16 jours du scrutin, la prévision du site FiveThirtyEight donnait à Hillary Clinton 86 % de chances de victoire, quasiment comme Joe Biden aujourd’hui.

Et aucune élection n’est semblable à la précédente.

Aux États-Unis, l’inscription sur les listes électorales varie énormément, ce qui rend particulièrement difficile de prédire la participation. Donald Trump invoque les foules enthousiastes de ses meetings pour annoncer un élan en sa faveur, mais cela se traduira-t-il dans les urnes ? Le camp démocrate, peu mobilisé pour Hillary Clinton, candidate impopulaire qui semblait avoir gagné d’avance, fera-t-il bloc derrière le plus consensuel Joe Biden pour chasser un président honni ?

Enfin, reste une inconnue : l’impact de la pandémie.

Le vote par anticipation et par correspondance atteint des niveaux historiques. Nous ne savons pas quel effet cela aura, explique Chris Jackson, évoquant des facteurs difficiles à prendre en compte par les sondages.

Biden: Une réunion `` jamais '' n'a eu lieu entre le responsable de Burisma et le vice-président de l'époque .
Conseiller de longue date de Un conseiller de longue date de l'ancien vice-président Joe Biden a nié l'existence d'une réunion présumée entre Biden et un haut responsable de Burisma Holdings, la société énergétique ukrainienne où son fils Hunter occupait un poste lucratif au conseil.

usr: 1
C'est intéressant!