•   
  •   

Monde Nigeria : un pays au bord de la crise de nerfs

11:50  22 octobre  2020
11:50  22 octobre  2020 Source:   lepoint.fr

Nigeria vs Tunisie: chaîne de télévision, diffusion en direct, nouvelles de l'équipe et aperçu

 Nigeria vs Tunisie: chaîne de télévision, diffusion en direct, nouvelles de l'équipe et aperçu Nigeria verrouille les cornes contre la Tunisie pour leur deuxième match amical international en Autriche mardi soir. Les deux pays profiteront de cette rencontre pour intensifier les préparatifs de leurs matches de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations 2021 en novembre, car ils sont actuellement en tête de leur groupe.

Dans la Loire, Roanne et ses 36 000 habitants n'en finissent pas de s'inquiéter pour leur centre hospitalier, rénové grâce au plan "Hôpital 2007".

Ne doit pas être confondu avec Niger . Le Nigeria , ou Nigéria , en forme longue la république fédérale du Nigeria (en anglais : Federal Republic of Nigeria ), est un pays d'Afrique de l 'Ouest situé dans le golfe de Guinée.

  Nigeria : un pays au bord de la crise de nerfs © Fournis par Le Point

Après Incendies, heurts, coups de feu sporadiques, la situation restait extrêmement tendue mercredi à Lagos, au lendemain de la répression de manifestations pacifiques qui ont fait 12 morts, selon Amnesty, et suscité la réprobation internationale.

Lire aussi Le Nigeria fatigué des violences policières

« Mardi sanglant »

Les policiers ont fait feu à de nombreuses reprises sur les manifestants. Dix personnes sont mortes au péage de Lekki, dans le sud de Lagos, où l'armée a ouvert le feu sur des milliers de manifestants aux alentours de 19 heures (18 heures GMT) mardi, selon l'ONG de défense des droits humains.

éclate à la maison de l'ambassadeur nigérian dans le Maryland pour le meurtre de manifestants à Lagos

 éclate à la maison de l'ambassadeur nigérian dans le Maryland pour le meurtre de manifestants à Lagos Une manifestation contre le Après que des soldats à Lagos, au Nigéria, aient ouvert le feu mardi sur une manifestation contre la brutalité policière, des manifestants sont arrivés à la résidence de l'ambassadeur américain du Nigéria pour demander justice. © Benson Ibeabuchi / AFP / Getty Des individus qui protestaient contre la brutalité policière à Lagos, au Nigéria, ont bloqué certaines voies de communication mardi.

Femmes au bord de la crise de nerfs (Mujeres al borde de un ataque de nervios) est un film espagnol réalisé par Pedro Almodóvar, sorti en 1988. Il s'agit du premier succès international du cinéaste espagnol, qui signe alors son septième long métrage.

Paul Jorion - "Plan de sortie de crise " de 20 associations - Продолжительность: 8:46 Paul Jorion 1 607 просмотров. Interdit d'interdire - Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économique de l 'épidémie - Продолжительность: 53:45 RT France 283 503 просмотра.

À Alausa, un quartier du centre de Lagos où un autre rassemblement pacifique avait été organisé, au moins deux manifestants ont été tués, et un autre gravement blessé, par des tirs des forces de l'ordre, ajoute l'organisation.

Le péage de Lekki était l'épicentre de la contestation populaire qui secoue depuis près de deux semaines le Nigeria, première puissance économique de l'Afrique, et pays le plus peuplé du continent. Des milliers de jeunes manifestent contre les violences policières et le pouvoir en place, accusé de mauvaise gouvernance.

Mardi, la police avait annoncé le déploiement immédiat dans tout le pays de son unité antiémeute alors que les protestations dans plusieurs villes avaient dégénéré. À ce jour, au moins 30 personnes, dont 2 policiers, sont décédées dans ces manifestations.

Traumatisme et fureur alors que les soldats ouvrent le feu au Nigéria, attirant l'attention du monde entier sur des manifestations d'une semaine

 Traumatisme et fureur alors que les soldats ouvrent le feu au Nigéria, attirant l'attention du monde entier sur des manifestations d'une semaine Le Nigéria a été témoin de scènes de violence et de chaos alors que les manifestations appelant à la fin des brutalités policières se sont poursuivies pendant la nuit et jusqu'à mercredi, malgré un couvre-feu de 24 heures plusieurs rapports de témoins oculaires faisant état de soldats ouvrant le feu sur des manifestants.

Узнать причину. Закрыть. Crise De Nerfs Devant Le PC. TheMonazerty. Загрузка 112- ENQUETE : APOCALYPSE de St JEAN et Retour du Christ - Investigation Hypnose Régressive Matthieu - Продолжительность: 49:12 Matthieu Monade - Hypnose Régressive Recommended for you.

Fabienne Lepic arrive au Québec, où elle va représenter sa municipalité trois semaines durant. Mais, une fois passés les premiers instants de pure extase

Lire aussi Nigeria : la contestation gronde toujours, Lagos paralysée par les manifestants

Lagos en état de siège

À Lagos, un couvre-feu avait été imposé mardi à partir de 16 heures, mais des milliers de manifestants avaient décidé de le braver. Notamment à Lekki, où les incidents ont eu lieu, mais où les rassemblements avaient cependant toujours été pacifiques.

« On n'avait pas d'armes, on n'avait même pas de bâton, tout ce qu'on brandissait, c'était des drapeaux du Nigeria », a raconté à l'AFP un survivant de la fusillade de Lekki, Larry Matthew. « Tout d'un coup, ils ont enlevé les caméras, éteint les lumières et commencé à tirer. C'était terrible. »

« Les soldats avaient clairement une intention, tuer sans se soucier des conséquences », accuse Osai Ojigho, le directeur d'Amnesty International au Nigeria. « Ceux tués ou blessés lors de ces deux rassemblements ont été emmenés par les militaires », affirme l'ONG.

Violences policières, manifestations réprimées… Que se passe t-il au Nigéria ?

  Violences policières, manifestations réprimées… Que se passe t-il au Nigéria ? Une vidéo diffusée le 3 octobre montrant un Nigérian tué par des policiers présumés a embrasé le pays. Depuis deux semaines, les manifestations se poursuivent malgré une sévère répression par les forces antiémeutes.Peu à peu, la contestation populaire, sévèrement réprimée, se mue en un mouvement contre le pouvoir en place et la mauvaise gouvernance. L’« Obs » fait le point sur la situation au Nigéria.

Следующее. Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… »

La section PCF du Grand Chalon organisait le 4 février à Chalon dans ses locaux, un ciné-débat avec la projection du documentaire "Hôpital au bord de la

Lire aussi « C'était violent, c'était terrible » : le « mardi sanglant » de Lagos

La diaspora nigériane se mobilise

En Afrique du Sud, les images, qui ont fait le tour des réseaux sociaux, ne sont pas passées. Plusieurs centaines de manifestants sont descendus dans la rue pour exprimer leur indignation, à Pretoria et au Cap, au lendemain de ce « mardi sanglant ».

L'Afrique du Sud accueille plus de 2,2 millions d'étrangers, dont de nombreux Nigérians. Les deux pays sont les deux géants économiques du continent africain.

Entonnant des slogans dans leur langue maternelle et enveloppés dans des drapeaux nigérians, des manifestants ont défilé mercredi devant l'ambassade du Nigeria dans la capitale sud-africaine Pretoria, avec des banderoles réclamant la « fin des brutalités policières ».

Au Cap, environ 400 manifestants, nigérians pour la plupart, ont déclaré qu'ils continueraient les manifestations jusqu'à ce que les choses changent au Nigeria.

De nombreux Sud-Africains ont aussi exprimé leur indignation sur les réseaux sociaux derrière le hashtag #ENDSARS.

Nigeria, Lagos, a fermé ses portes après la mort d'au moins 12 manifestants

 Nigeria, Lagos, a fermé ses portes après la mort d'au moins 12 manifestants Les magasins ont été fermés et les rues vides jeudi alors que la plus grande ville du Nigeria, Lagos, a été fermée sous le couvre-feu après que les troubles ont éclaté après la fusillade des manifestants. Amnesty International a déclaré qu'au moins 12 personnes avaient été tuées par l'armée et la police nigérianes lors d'une répression brutale contre les manifestants cette semaine qui a suscité la condamnation internationale.

Le pays catalan - Les carnets de Julie - Продолжительность: 52:09 Les Carnets de Julie Recommended for you. Indépendance de la Catalogne ? quelles conséquences sur l'économie ?

En 2010, ils avaient fait entendre leur voix. Six ans plus tard, les IADE descendent de nouveau dans la rue crier leur colère et leurs revendications.

La célèbre star du rap sud-africain AKA a également posté un message de soutien au peuple nigérian : « Comment les gens peuvent-ils tirer pour TUER leurs propres compatriotes ? »

Le deuxième plus grand parti d'opposition sud-africain, les Combattants pour la liberté économique (EFF), a exprimé sa « solidarité morale et politique », appelant dans un communiqué le gouvernement nigérian à faire preuve de retenue et à contrôler son armée et les services de sécurité.

La principale centrale syndicale, la Cosatu, a aussi condamné les violences, évoquant « la colère refoulée » du peuple nigérian après des années d'échec des services publics et de corruption.

Les deux organisations ont appelé l'Union africaine (UA) et la Communauté économique des états de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) à intervenir.

Lire aussi Nigeria : 60 ans d'une indépendance mouvementée

Condamnation de la communauté internationale

En effet, jusqu'à présent, seules l'Union européenne et l'ONU ont condamné sans équivoque les violences, l'UE jugeant « crucial que les responsables de ces abus soient traduits en justice et qu'ils aient à rendre des comptes », l'ONU appelant à « la fin des brutalités et des abus policiers au Nigeria ».

Se déclarant « extrêmement préoccupé », le Royaume-Uni a aussi appelé à « mettre fin à la violence » et a demandé une enquête.

La fièvre retombe à Lagos après trois jours de violences et l'intransigeance du président

  La fièvre retombe à Lagos après trois jours de violences et l'intransigeance du président Rues désertes, barrages policiers et derniers pillages: la tension redescendait vendredi peu à peu à Lagos, éprouvée après trois jours de violences, les forces de sécurité reprenant le contrôle de la mégapole nigériane au lendemain d'un discours autoritaire et sans concession du chef de l'Etat. Jeudi soir, Muhammadu Buhari a prévenu dans un discours télévisé qu'il n'autoriserait personne à "mettre en péril la paix et la sécurité de l'Etat" etJeudi soir, Muhammadu Buhari a prévenu dans un discours télévisé qu'il n'autoriserait personne à "mettre en péril la paix et la sécurité de l'Etat" et regrettait avoir été "trop faible" pendant ces deux semaines de contestation.

Après avoir assuré que l'attaque de Lekki n'avait fait aucun mort, le gouverneur de l'État de Lagos a évoqué le décès à l'hôpital d'une personne « en raison d'un trauma à la tête », tout en disant ne pas savoir s'il s'agissait d'un manifestant. Selon lui, il y a eu en outre 25 contestataires blessés.

Mise en cause de toute part, l'armée nigériane a nié être à l'origine de cette fusillade, dénonçant des « fake news ».

Lire aussi Nigeria : le goût amer de la dépendance au pétrole

Le jour d'après

Mercredi, la tentaculaire Lagos, d'habitude si bouillonnante, s'était vidée de ses 20 millions d'habitants, priés de rester chez eux alors qu'un couvre-feu total a été imposé.

Mais, dans certains quartiers, des violences ont éclaté entre forces de l'ordre et jeunes qui refusaient de respecter ce couvre-feu.

Plusieurs coups de feu ont été tirés à différents endroits de la ville, selon des témoins à l'AFP, certains affirmant que des manifestants ont été abattus.

Un jeune homme de 24 ans est décédé dans une ambulance qui le transportait à l'hôpital, bloquée par les forces de l'ordre à cause d'affrontements, ont affirmé sur Twitter deux figures de la contestation qui coordonnent l'envoi de secours aux manifestants, Moe Odele et Feyikemi Abudu.

Le siège d'une station de télévision, connue pour ses liens avec un éminent politicien du parti au pouvoir, a aussi été incendié, ainsi qu'une importante station de bus et de nombreux autres bâtiments privés et publics.

Dans un communiqué mercredi matin, le président Muhammadu Buhari ? ou « Baba go slow », comme il est surnommé en référence à son âge avancé de 77 ans et sa santé fragile ? s'est borné à rappeler son engagement « à reformer la police », appelant de nouveau « au calme », sans dire un mot sur l'attaque de Lekki.

De nombreuses voix s'élèvent au Nigeria pour réclamer sa démission : « M. Buhari, vous êtes un échec ! Vieux et incompétent ! Nous ne voulons pas de vous, ni de votre vice-président et de votre chef de la police ! Démissionnez », a tweeté la star de la musique nigériane Wizkid.

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation est « d'une ampleur considérable pour dénoncer la violence de la répression policière avec plus de 4 millions de tweets ces 24 dernières heures pour condamner le #LekkiMassacre », selon l'organisme panafricain d'analyse des réseaux sociaux Afriques Connectées.

La répression sanglante du mouvement a ému au-delà des frontières du pays. Plusieurs rassemblements ont été organisés pour rendre hommage aux victimes : à Pretoria en Afrique du Sud, à Accra au Ghana ou encore à Londres, où vit une importante communauté nigériane.

De nombreuses personnalités internationales ont également apporté leur soutien à la jeunesse nigériane, comme le candidat à la présidentielle américaine Joe Biden, ou les superstars Rihanna et Beyoncé.

Le Nigéria, la plus grande nation d'Afrique, soutient Trump malgré l'hostilité Black Lives Matter .
Lorsque le président Donald Trump a voulu empêcher les immigrants d'arriver aux États-Unis en provenance de «pays de merde», comme il les aurait décrits, il a imposé une interdiction de voyager. pays dont le Nigéria, la nation noire la plus peuplée du monde.

usr: 1
C'est intéressant!