•   
  •   

Monde RDC: le colonel Makanika, bête noire des FARDC et des groupes Mai Mai

14:25  22 octobre  2020
14:25  22 octobre  2020 Source:   rfi.fr

RDC: l’Inspection générale des finances sur tous les fronts

  RDC: l’Inspection générale des finances sur tous les fronts L’Inspection générale des finances est sur tous les sujets brûlants de l’heure : paie des fonctionnaires, exonérations, riposte au Covid-19, Go pass, Bukanda Lonzo Cette institution, qui dépend de la présidence de la République, effectue à l’heure actuelle 34 missions de contrôle, dont 26 à Kinshasa. Or, elle n’a plus qu’une quarantaine d’inspecteurs encore actifs. L’IGF n’a pas recruté depuis trente ans. Mais, et c’est une petite révolution, avec l’appui du cabinet Price Waterhouse Cooper, elle devrait recruter, dans les prochaines semaines une soixantaine d’inspecteurs. Malgré tout, d’ici la fin du mois, l'IGF espère rendre ses conclusions sur ses principaux dossiers.

Nouvelle victoire des FARDC sur les milices Maï - Maï . Après deux jours de combats, le commandement des opérations Sokola 2 au Sud-Kivu affirme avoir

Les Forces armées de la RDC ( FARDC ) appellent tous les groupes armés Mai - Mai actifs dans la région de Butembo et Lubero au Nord-Kivu à déposer les armes. Ces miliciens s’illustrent ces derniers temps par les attaques contre les positions de l’armée, de la police et des équipes de la riposte

RDC, octobre 2020 : entre Minembwe et Mikenge, des maisons brûlées. Des dizaines de milliers d’habitants des hauts plateaux ont été contraints de quitter leurs foyers depuis un an et demi. © RFI/Sonia Rolley RDC, octobre 2020 : entre Minembwe et Mikenge, des maisons brûlées. Des dizaines de milliers d’habitants des hauts plateaux ont été contraints de quitter leurs foyers depuis un an et demi.

En République démocratique du Congo, le bilan est toujours incertain après de violents affrontements, mardi 20 octobre, entre les Maï Maï Biloze Bishamboke et les hommes du colonel Makanika, au nord-ouest de Minembwe. Il y aurait eu entre 10 et 20 morts selon les sources, et plusieurs villages ont été brûlés.

avec notre envoyée spéciale à Minembwe, Sonia Rolley

Ce sont sans doute les affrontements les plus graves depuis ceux de Kipupu. L’armée congolaise accuse Michel Rukunda, dit Makanika, déserteur issu de la communauté banyamulenge, d’être à l’origine de cette attaque, comme d’autres, y compris contre des militaires congolais. Le colonel Makanika est devenu leur bête noire, comme celle de tous les groupes Maï Maï issus de communautés rivales.

L'OMS nomme un organisme indépendant pour enquêter sur les allégations d'abus sexuels en RDC

 L'OMS nomme un organisme indépendant pour enquêter sur les allégations d'abus sexuels en RDC L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé jeudi qu'elle mettait en place une commission indépendante de sept personnes pour enquêter sur les allégations d'exploitation et d'abus sexuels commis par des travailleurs humanitaires lors de la récente épidémie d'Ebola en la République démocratique du Congo (RDC). © Un agent de santé congolais administre un vaccin contre Ebola à une femme qui a été en contact avec une victime d'Ebola ...

Les FARDC se sont lancés à l'assaut des groupes armés dans la province de l'Ituri - Продолжительность: 2:30 ☛ Le Colonel Mamadou Ndala déterminé à en finir avec les rebelles ougandais ADF-Nalu RDC : six rebelles ougandais et un militaire congolais tués lors d'accrochages

Les Maï - Maï des forces spéciales de résistance viennent à peine d’investir les lieux. Leur chef, le colonel Chriso, fait depuis 17 ans des allers-retours entre l’armée et les milices. « Les FARDC , ce sont des amis, confie-t-il. S'ils pouvaient nous appuyer, ça ferait vraiment quelque chose de bon.

À lire aussi : la Monusco se rend à Kipupu, dans le Sud-Kivu, après de violentes attaques

Sur les affrontements de ce mardi, comme sur les précédents, le colonel Makanika assure n’avoir agi qu’en légitime défense. Il accuse les Maï Maï Biloze Bishambuke d’avoir attaqué des Banyamulenge et leur bétail à Rubanda et se pose comme le seul défenseur de sa communauté. « L’armée congolaise n’a pas rempli sa mission de protéger la population. Elle est complice avec des malfaiteurs Mai Mai, pour chasser les Banyamulenge, tuer et voler leurs biens. Je n’ai pas supporté ce qui se passait chez moi. C’est pourquoi j’ai quitté l’armée des FARDC », nous explique t-il.

Pour le porte-parole des FARDC au Sud Kivu, le capitaine Dieudonné Kasereka, le colonel Makanika doit être pourchassé et jugé. « Il a retourné ses armes contre les Forces armées de la République démocratique du Congo... Il est considéré comme un rebelle, comme un déserteur et doit être traité comme tel ! Un officier supérieur de l'armée qui dit qu'il va défendre une communauté, ça ne passe pas !! »

Des sources au sein de l’armée assurent que l’attaque de ce mardi était planifiée et non provoquée. Elles évoquent des réunions de préparation et des déplacements de Twirwaneho, les milices d’autodéfense banyamulenge aujourd’hui dirigées par le colonel Makanika.

RDC: dans le Kivu, un bilan humain alarmant pour les vingt premiers mois de Tshisekedi .
En République démocratique du Congo (RDC), le baromètre sécuritaire du Kivu (KST) a publié lundi 26 octobre un bilan humain des vingt premiers mois de la présidence de Félix Tshisekedi. Et les chiffres sont alarmants : 2 127 civils ont été tués, 1 450 enlevés et 938 kidnappés. Le bilan est plus lourd encore que celui des vingt derniers mois de son prédécesseur Joseph Kabila, avec 1 553 civils tués. En cause, la recrudescence des tueries perpétrées par les ADF, les Forces démocratiques alliées, dans l'est du pays. Et ce, malgré la promesse du nouveau président d'« exterminer définitivement » le groupe armé.

usr: 0
C'est intéressant!