•   
  •   

Monde Un pétrolier vénézuélien endommagé fait craindre une "catastrophe environnementale"

21:40  22 octobre  2020
21:40  22 octobre  2020 Source:   msn.com

80 millions de gallons de pétrole, plus grand que le déversement d'Exxon, dangereusement proche de se déverser dans les Caraïbes

 80 millions de gallons de pétrole, plus grand que le déversement d'Exxon, dangereusement proche de se déverser dans les Caraïbes L'ambassade des États-Unis à Trinité-et-Tobago a appelé à des «actions immédiates» pour empêcher une marée noire potentiellement catastrophique dans le golfe de Paria, au large Venezuela, où une installation flottante de stockage et de déchargement serait en cours de réparation. © Horacio Villalobos / Corbis via Getty Images / Getty Cette photo d'archive montre le pétrolier vénézuélien PDVSA Rio Arauca, abandonné par son équipage au mouillage le 28 avril 2019 à Lisbonne, au Portugal.

Capture vidéo diffusée le 22 octobre 2020 par l'ONG Fishermen and Friends of the Sea d'un pétrolier vénézuélien endommagé menaçant de déverser 1,3 million de barils de brut qu'il contient dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago © - Capture vidéo diffusée le 22 octobre 2020 par l'ONG Fishermen and Friends of the Sea d'un pétrolier vénézuélien endommagé menaçant de déverser 1,3 million de barils de brut qu'il contient dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago

Un pétrolier vénézuélien endommagé menace de déverser 1,3 million de barils de brut qu'il contient dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago, affirment l'opposition vénézuélienne et des responsables du secteur pétrolier, qui redoutent une "catastrophe environnementale".

Le Nabarima est ancré dans le golfe de Paria, entre les côtes vénézuéliennes et celles de Trinité-et-Tobago, depuis plusieurs mois. Sur une vidéo datée du 16 octobre et diffusée par l'ONG Fishermen and Friends of the Sea, on peut voir le Nabarima, un navire destiné au stockage d'hydrocarbures de 264 m de long, fortement incliné.

Présidentielle américaine : "Donald Trump a besoin de coups d'éclats avant le 3 novembre"

  Présidentielle américaine : Selon le média américain Bloomberg, Donald Trump a chargé l'un de ses proches de négocier secrètement le départ de Nicolas Maduro. Une tentative supplémentaire du président américain de faire reluire son bilan diplomatique et faire basculer l'élection. Donald Trump a négocié en secret avec Nicolas Maduro pour un départ pacifique du pouvoir. C'est ce qu’a affirmé la chaîne américaine Bloomberg, mercredi 21 octobre. Citant des sources au fait des négociations, Bloomberg explique que Donald Trump a envoyé Richard Grenell, l'ancien ambassadeur en Allemagne et ancien directeur par interim du renseignement, rencontrer Jorge Rodriguez, un ancien vice-président du

Capture vidéo diffusée le 22 octobre 2020 par l'ONG Fishermen and Friends of the Sea d'un pétrolier vénézuélien endommagé menaçant de déverser 1,3 million de barils de brut qu'il contient dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago © - Capture vidéo diffusée le 22 octobre 2020 par l'ONG Fishermen and Friends of the Sea d'un pétrolier vénézuélien endommagé menaçant de déverser 1,3 million de barils de brut qu'il contient dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago

Selon Eudis Girot, un responsable syndical du secteur pétrolier vénézuélien, le Nabarima connaît de graves problèmes de maintenance depuis 2014. Mais, a-t-il affirmé à l'AFP, ces problèmes "ont été ignorés" par PDVSA, la compagnie pétrolière publique vénézuélienne.

Le 12 août, a poursuivi M. Girot, plusieurs employés de PDVSA avaient déjà rapporté que le navire avait pris une inclinaison de 8%. De même source, la salle des machines est inondée et les pompes de cale hors service.

Venezuela : Un pétrolier endommagé fait craindre une « catastrophe environnementale »

  Venezuela : Un pétrolier endommagé fait craindre une « catastrophe environnementale » Le Nabarima menace de déverser 1,3 million de barils de pétrole dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago © Geoffrey Swaine/Shutter/SIPA Un pétrolier vénézuélien endommagé et incliné menace de déverser les 1,3 million de barils de brut qu'il contient dans les eaux qui séparent le ENVIRONNEMENT - Le Nabarima menace de déverser 1,3 million de barils de pétrole dans les eaux qui séparent le Venezuela et Trinité-et-Tobago Un pétrolier vénézuélien endommagé ancré depuis plusieurs mois dans le golfe de Paria, entre les côtes vénézuéliennes et celles de Trini

"Si le pétrole n'est pas transvasé, et quand bien même le Nabarima pourrait être stabilisé, on risque en permanence une catastrophe environnementale", s'est alarmé le député d'opposition Robert Alcala auprès de l'AFP.

Le Nabarima appartient à Petrosucre, une entreprise détenue à 74% par PDVSA et à 26% par l'italien Eni.

Selon Luis Stefanelli, un autre député d'opposition, deux embarcations, l'Icaro et l'Inmaculada, auraient été envoyées sur zone par PDVSA pour tenter de décharger le pétrole contenu dans le Nabarima, une mesure que le géant pétrolier vénézuélien n'a ni confirmée, ni infirmée.

En septembre, des défenseurs de l'environnement avaient déjà alerté sur l'état de délabrement du Nabarima. PDVSA avait réagi en qualifiant ces informations de "fake news".

D'après Eudis Girot, PDVSA et Eni affirment que les sanctions américaines à l'encontre du Venezuela rendent difficiles les opérations de transvasement du pétrole du Nabarima.

Les écoulements incontrôlés de pétrole sont fréquents au Venezuela en raison du manque d'entretien, voire de l'abandon, des infrastructures.

La production, de loin la plus grande source de revenus du Venezuela, est passée de 3,2 millions de barils par jour il y a douze ans à 400.000 barils par jour aujourd'hui.

L'opposition vénézuélienne et les analystes pointent du doigt la corruption et la gabegie pour expliquer cet effondrement. Le gouvernement socialiste de Nicolas Maduro met en avant l'embargo américain sur le brut vénézuélien.

erc-gde/ial/

Hugo Chavez inculpée aux États-Unis pour blanchiment d'argent .
L'ex-infirmière de MEDELLIN, Colombie (AP) - L'ancienne infirmière d'Hugo Chávez a été accusée de blanchiment d'argent devant un tribunal fédéral de Miami, accusée d'avoir pris des pots-de-vin d'un magnat des médias milliardaire au feu vert lucratif transactions en devises lorsqu'elle était trésorière nationale du Venezuela.

usr: 1
C'est intéressant!