•   
  •   

Monde Ouïghours : le Parlement canadien reconnaît un «génocide»

23:50  22 octobre  2020
23:50  22 octobre  2020 Source:   liberation.fr

Vive altercation entre Raphaël Glucksmann et l’ambassade de Chine au sujet des Ouïghours

  Vive altercation entre Raphaël Glucksmann et l’ambassade de Chine au sujet des Ouïghours L’eurodéputé pointait du doigt la récente nomination de la Chine au Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur Twitter. Une position qui n’a pas plu à l’ambassade de Chine en France.L’échange commence par un tweet du fondateur du mouvement Place publique, réagissant à la récente nomination de la Chine au Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Raphaël Glucksmann interpelle directement l’institution sur ses « petites magouilles » et fait allusion aux « millions d’Ouïghours dans les camps » qui ne semblent pas les « déranger ».

Devant le Parlement canadien à Ottawa. © GEOFF ROBINS Devant le Parlement canadien à Ottawa.

Des députés canadiens ont rendu un rapport parlant de «génocide» des Ouïghours, devenant le premier organisme gouvernemental à retenir ce terme.

Deux ans de travail, plusieurs témoins et activistes entendus, et une conclusion : les Ouïghours sont victimes d’un génocide, orchestré par le gouvernement chinois. Rien de bien nouveau pourrait-on penser, Libération sortait déjà en juillet une série d’articles documentant le virage génocidaire du Parti communiste dans l’est de la Chine. Mais jamais une commission parlementaire d’un pays démocratique n’avait retenu le terme de «génocide» pour qualifier ces faits, jusqu’au communiqué publié mercredi par le sous-comité en charge des droits internationaux de la personne pour la Chambre des communes du Canada.

Génocide au Rwanda : la justice internationale ordonne le transfert de Félicien Kabuga à La Haye

  Génocide au Rwanda : la justice internationale ordonne le transfert de Félicien Kabuga à La Haye Un juge du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI) a ordonné, mercredi, le transfert à La Haye de Félicien Kabuga, "financier" présumé du génocide au Rwanda en 1994. Actuellement détenu en France, il est accusé de génocide et de crimes contre l'humanité. Félicien Kabuga, soupçonné d'avoir été le principal financier du génocide rwandais, va être transféré dans une cellule de détention à La Haye dans l'attente de son procèsFélicien Kabuga, soupçonné d'avoir été le principal financier du génocide rwandais, va être transféré dans une cellule de détention à La Haye dans l'attente de son procès devant le Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), géré par les Nations unies, a annoncé l

Dans leurs conclusions, ce groupe d’élus de tous bords politiques dénonce la «variété de stratégies» employées par le régime chinois pour «persécuter les groupes musulmans qui vivent au Xinjiang». Ils relèvent notamment une «détention de masse et des traitements cruels», un recours au «travail forcé», une «surveillance d’Etat généralisée», et enfin des «moyens inhumains contre les femmes ouïghoures» pour «réduire le taux de natalité».

Stérilisation massive

C’est cette entrave aux naissances qui est retenue par le comité comme principal critère de génocide, comme inscrit dans la convention de l’ONU sur la prévention et la répression du crime de génocide. En effet, 80 % des stérilets posés en Chine le sont dans le Xinjiang, alors que la région représente moins de 2 % de la population chinoise. Et, évidemment, ces interventions chirurgicales ne se font pas avec le consentement des femmes ouïghoures.

Kim Kardashian West célèbre son anniversaire et sa reconnaissance officielle du génocide arménien

 Kim Kardashian West célèbre son anniversaire et sa reconnaissance officielle du génocide arménien Si Kim Kardashian West se sentait un peu déprimée à l'idée de marquer l'anniversaire historique de 4-0, elle a au moins reçu de bonnes nouvelles pour lui remonter le moral. Le jour où la star de télé-réalité et entrepreneur a eu 40 ans, la Bibliothèque du Congrès des États-Unis a annoncé qu'elle utiliserait désormais le sujet intitulé Génocide arménien.

«Nous remercions le sous-comité canadien de reconnaître que les atrocités commises contre les Ouïghours constituent un génocide, et d’avoir proposé des actions significatives et concrètes au gouvernement canadien», a déclaré le président du World Uyghur Congress, une organisation internationale militant pour les droits des Ouïghours. Désormais, la balle est dans le camp du gouvernement social-libéral de Justin Trudeau, sommé de réagir par les députés.

Une réaction gouvernementale attendue

Comme le rapporte le quotidien canadien The Globe and Mail, seul le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, s’est exprimé suite à ce rapport en affirmant que le Canada prenait «très au sérieux les allégations de génocide». Il n’a en revanche pas annoncé de sanction, précisant seulement avoir été «profondément perturbé par ces violations de droits humains», et que le pays allait «continuer de travailler en collaboration avec [ses] alliés» ainsi que des «institutions indépendantes».

UK donne 63 millions de dollars pour les réfugiés rohingyas avant la réunion des donateurs de l'ONU

 UK donne 63 millions de dollars pour les réfugiés rohingyas avant la réunion des donateurs de l'ONU Le Royaume-Uni a annoncé un nouveau financement pour des dizaines de milliers de réfugiés rohingyas vivant maintenant dans des camps au Bangladesh après avoir fui une répression militaire brutale au Myanmar il y a trois ans, en tant que société civile Les groupes ont exhorté les pays convoquant la conférence à reconnaître que le génocide avait été commis contre la minorité ethnique.

Que le gouvernement canadien reconnaisse ou non le terme de génocide, le rapport parlementaire ne devrait pas améliorer ses relations avec la Chine. Depuis 2018, et l’arrestation à la demande des Etats-Unis de Meng Wanzhou, la numéro 2 du géant des télécoms Huawei, Pékin et Ottawa sont en froid. La semaine dernière encore, l’ambassadeur de Chine au Canada menaçait ouvertement les exilés canadiens à Hongkong, pendant que Justin Trudeau laissait entendre que les Hongkongais prodémocratie étaient les bienvenus au Canada.

Comment tenir la Chine responsable des droits de l'homme | Opinion .
Alors que les relations américano-chinoises deviennent de plus en plus conflictuelles, peu de problèmes ont retenu l'attention de Washington plus que les violations flagrantes des droits de l'homme au Xinjiang.

usr: 5
C'est intéressant!