•   
  •   

Monde Nagorny-Karabakh. Emmanuel Macron a reçu le président arménien en vue d’un cessez-le-feu

23:52  22 octobre  2020
23:52  22 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

La Russie fait appel à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan au sujet du cessez-le-feu du Haut-Karabakh

 La Russie fait appel à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan au sujet du cessez-le-feu du Haut-Karabakh Par Nvard Hovhannisyan et Nailia Bagirova © Reuters / STRINGER FILE PHOTO: Des hommes sont vus parmi les ruines après le récent bombardement lors du conflit militaire dans la région séparatiste du Haut-Karabakh , à Stepanakert EREVAN / BAKOU (Reuters) - La Russie a lancé un nouvel appel à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan pour qu'ils arrêtent les combats dans et autour de l'enclave montagneuse du Haut-Karabakh après que les parties en guerre se sont accusées de nouvelles violations du cessez-le-feu

Emmanuel Macron et Armen Sarkissian, à l’Elysee le 22 octobre. © CHARLES PLATIAU / POOL / EPA/MAXPPP Emmanuel Macron et Armen Sarkissian, à l’Elysee le 22 octobre.

Le président français a accueilli son homologue arménien pour évoquer le conflit au Nagorny Karabakh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Emmanuel Macron a poursuivi jeudi 22 octobre ses efforts diplomatiques pour un cessez-le-feu au Nagorny Karabakh en recevant à l’Élysée le président arménien Armen Sarkissian, après avoir parlé au téléphone avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev.

L’Arménie a exclu mercredi toute « solution diplomatique » avec l’Azerbaïdjan dans ce conflit, sur fond d’efforts jusque-là infructueux de la communauté internationale pour négocier une trêve durable.

Nagorny Karabakh. Erdogan dément la présence de combattants syriens pro-turcs

  Nagorny Karabakh. Erdogan dément la présence de combattants syriens pro-turcs Face aux accusations selon lesquelles des combattants syriens soutenus par Ankara ont été envoyés au Nagorny Karabakh, Recep Tayyip Erdogan a démenti mais s’est dit prêt à fournir « tout type de soutien » à l’Azerbaïdjan. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rejeté mercredi 14 octobre les accusations selon lesquelles des combattants syriens soutenus par Ankara ont été envoyés au Nagorny Karabakh pour combattre aux côtés de l’Azerbaïdjan face aux troupes séparatistes arméniennes.« Certains nous disent + Vous avez envoyé des (combattants) syriens là-bas +.

Le chef de l’État avait déjà participé à une médiation le 17 octobre, aux côtés de la Russie et des États-Unis, qui avait abouti à une promesse de cessez-le-feu entre Arménie et Azerbaïdjan qui a très vite été violé.

« Négociations substantielles »

Le président russe a déclaré jeudi que le nombre de morts depuis la reprise des combats fin septembre entre l’Azerbaïdjan et des séparatistes arméniens dans le Nagorny Karabakh « s’approche de 5 000 » .

Le groupe de Minsk, qui réunit Russie, France et États-Unis, tente d’œuvrer pour des « négociations substantielles » mais qui nécessitent « un climat apaisé », a reconnu l’Élysée.

La France a décidé d’envoyer une aide médicale au profit des blessés, dont les détails seront précisés dans les jours à venir, ajoute la présidence française.

L’Arménie exclut toute solution diplomatique au Haut-Karabakh .
D’après le Premier ministre arménien, aucune « solution diplomatique » n’était envisageable dans le conflit l’opposant à l’Azerbaïdjan. Le Premier ministre arménien a jugé, mercredi 21 octobre 2020, qu’aucune « solution diplomatique » n’était envisageable dans le conflit avec l’Azerbaïdjan pour le Nagorny Karabakh, appelant ses concitoyens à se porter volontaires au front.« Nous devons admettre que la question du Karabakh, en ce moment et pour encore longtemps, ne peut avoir de solution diplomatique », a dit Nikol Pachinian dans une vidéo sur Facebook.

usr: 1
C'est intéressant!