•   
  •   

Monde Syrie : le mufti de Damas tué dans un attentat

04:20  23 octobre  2020
04:20  23 octobre  2020 Source:   msn.com

Un ancien ministre en chef du Cachemire libéré après 14 mois de détention

 Un ancien ministre en chef du Cachemire libéré après 14 mois de détention Un éminent politicien du Cachemire détenu par les autorités indiennes pendant près de 14 mois après la révocation de l’autonomie de la région l’année dernière a été libéré, a déclaré sa fille. © Les critiques accusent le gouvernement d'utiliser une loi qui autorise la détention sans procès pendant jusqu'à deux ans ...

L'agence de presse officielle syrienne Sana, a rapporté ce 22 octobre la mort du mufti de la province de Damas dans un attentat . Selon l'AFP, le mufti de Damas avait 66 ans. L'agence publique française précise qu'en septembre 2016, le dignitaire religieux sunnite avait présidé la prière à la

L' attentat serait l'oeuvre d'un kamikaze isolé, un garde du corps proche du régime, selon certaines sources. Bardé d'une ceinture d'explosifs, il aurait déclenché l'explosion en pleine réunion de l'état-major syrien . L' attentat a eu lieu au dans le bâtiment de la sécurité nationale

Le responsable religieux « est mort après qu’une bombe a été placée dans sa voiture », selon l’agence de presse Sana. © AFP/SANA Le responsable religieux « est mort après qu’une bombe a été placée dans sa voiture », selon l’agence de presse Sana.

Le mufti de la province de Damas, Adnane al-Afyouni, a été tué ce jeudi dans l'explosion d'une bombe placée à bord de son véhicule près de la capitale syrienne, a rapporté l'agence officielle Sana, dénonçant une attaque « terroriste ».

Âgé de 66 ans, le dignitaire religieux sunnite était considéré comme un proche du président Bachar al-Assad, issu de la minorité alaouite, une branche du chiisme.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), le mufti avait joué un rôle de premier plan ces dernières années dans les accords entre pouvoir et rebelles pour faire cesser les combats dans la province de Damas.

India libère le principal politicien du Cachemire après 14 mois

 India libère le principal politicien du Cachemire après 14 mois India a libéré un ancien ministre en chef du Cachemire qui a été arrêté il y a 14 mois avec des milliers d'autres lorsque New Delhi a imposé un régime direct sur la région contestée avec une énorme répression de la sécurité.

Selon l’agence Sana, le mufti de Damas a été tué ce jeudi 22 octobre dans une attaque terroriste.

Des milliers de personnes ont participé à une cérémonie funéraire à la mosquée des Omeyyades, dans la vieille ville de Damas , à la mémoire des 44 militaires et civils tués la veille dans un double attentat suicide.

Une bombe dans sa voiture


Vidéo: Une trêve humanitaire au Haut-Karabakh (Euronews)

Le responsable religieux « est mort après qu'une bombe a été placée dans sa voiture dans la ville de Qoudsaya », au nord-ouest de la capitale Damas, a indiqué Sana, citant le ministère des Affaires religieuses.

En septembre 2016, le mufti de Damas avait présidé la prière à la mosquée de Daraya, près de la capitale, où Bachar al-Assad avait fait une rare apparition en public à l'occasion de la fête de l'Adha.

Daraya était un fief rebelle et les insurgés venaient de l'évacuer après un accord de reddition conclu avec le régime. Le mufti Afyouni avait alors déclaré que Daraya devait être un exemple pour « la réconciliation entre tous les Syriens et l'abandon des combats » dans le pays déchiré par la guerre depuis 2011.

Des attaques rares

Les attaques sont devenues très rares dans et autour de la capitale, bastion du régime, depuis que les forces gouvernementales ont chassé les rebelles et les djihadistes de leurs derniers fiefs en 2018. Après une série de victoires grâce à l'aide militaire de l'allié russe, le régime Assad a repris le contrôle d'environ 70 % du territoire syrien.

Déclenché par la répression d'une révolte populaire contre le pouvoir, le conflit s'est transformé en guerre dévastatrice, impliquant une multitude d'acteurs régionaux et internationaux, ainsi que des groupes djihadistes. La guerre a fait plus de 380 000 morts et poussé à la fuite des millions de personnes.

De l'Allemagne aux Etats-Unis, le monde indigné par l'attentat de Nice .
L'attaque au couteau qui a fait trois morts jeudi dans une église de Nice a suscité indignation dans le monde, et de nombreux pays ont exprimé leur solidarité avec la France. © REUTERS/Eric Gaillard La France a reçu des messages de soutien du monde entier après l'attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice qui a coûté la vie à trois personnes. Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit «sous le choc» après cette «attaque barbare», dans un tweet en français. «Le Royaume-Uni est aux côtés de la France pour lutter contre la terreur et l'intolérance», a-t-il écrit.

usr: 7
C'est intéressant!