•   
  •   

Monde Syrie. Quatorze djihadistes tués par une frappe américaine

07:40  23 octobre  2020
07:40  23 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Mali : plus de 20 personnes tuées dans deux embuscades successives

  Mali : plus de 20 personnes tuées dans deux embuscades successives Mali : plus de 20 personnes tuées dans deux embuscades successivesJeudi dernier, quatre otages - le dirigeant de l'opposition, Soumaïla Cissé, la Française Sophie Pétronin et deux Italiens - étaient relâchés contre quelque 200 détenus réclamés par les groupes djihadistes; l'échange, auquel la France assure n'avoir pas pris part, n'a visiblement pas suscité d'accalmie sur le terrain : douze civils et onze militaires ont été tués.

Les Etats-Unis ont mené samedi une frappe en Syrie contre des chefs djihadistes près de la ville d'Idleb, dans le nord-ouest du pays en guerre, tuant au moins Parallèlement, le Pentagone a indiqué dans un bref communiqué qu' une frappe américaine avait visé au nord d'Idleb "des leaders d'AQ-S

La source américaine a ainsi révélé que l'ancien rappeur a été touché par une frappe effectuée ces dernières semaines près de Raqa au nord du pays. Denis Cuspert «n'était pas visé spécifiquement», précise le responsable, qui ajoute que l'ex-rappeur «n'était pas considéré comme une cible de grande

La province d'Idleb, dernier bastion hostile à Bachar al-Assad, abrite des groupes djihadistes et rebelles menés par Hayat Tahrir al-Cham, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda (PHOTO D'ILLUSTRATION). © KHALIL ASHAWI / REUTERS La province d'Idleb, dernier bastion hostile à Bachar al-Assad, abrite des groupes djihadistes et rebelles menés par Hayat Tahrir al-Cham, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, une ONG basée en Grande-Bretagne, la frappe de drone a fait quatorze morts dont cinq djihadistes étrangers et six commandants, dans le nord-ouest de la Syrie.

L’armée américaine a annoncé jeudi 22 octobre avoir mené une frappe contre des responsables d’Al-Qaïda dans le nord-ouest de la Syrie, une opération qui selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a fait 14 morts dont cinq djihadistes étrangers et six commandants.

Assad n'est pas prête pour la réhabilitation internationale | Opinion

 Assad n'est pas prête pour la réhabilitation internationale | Opinion La Syrie de Après près d'une décennie de guerre civile, le régime syrien d'Assad tente de ramasser les morceaux d'un pays brisé. Engagée dans des conflits territoriaux avec la Turquie, incapable de projeter correctement le droit civil à l'intérieur de ses frontières et en proie à une pénurie d'activité économique et d'infrastructures fonctionnelles, la capacité de la Syrie à avancer nécessitera une tâche monumentale pour laquelle elle n'est pas encore prête: regagner sa légitimité aux yeux.

Selon l'OSDH, 70 à 150 djihadistes de l'EI sont tués dans ces frappes et 200 à 300 sont blessés[18]. Le 6 février, l'État islamique déclare qu'une otage américaine , Kayla Mueller, a été tuée par une frappe de la coalition[64].

Direction la Syrie où des frappes aériennes menées par la coalition dirigée par les États-Unis auraient causé la mort de 60 soldats syriens.

« Les Forces américaines ont mené une frappe contre un groupe de hauts responsables d’Al-Qaïda en Syrie qui s’étaient réunis près d’Idleb », a indiqué le commandant Beth Riordan, porte-parole du commandement central de l’armée américaine (Centcom).

« L’élimination de ces dirigeants d’Al-Qaïda en Syrie va réduire la capacité de l’organisation terroriste à planifier et à mener des attentats menaçant les citoyens américains, nos partenaires et les civils innocents », a-t-elle ajouté dans un communiqué.

La porte-parole américaine n’a pas précisé le nombre de morts.

Cinq ressortissants étrangers

Selon l’OSDH, une ONG basée en Grande-Bretagne, la frappe de drone a visé un rassemblement de djihadistes dans le village de Jakara dans la région de Salqin.

Une frappe américaine tue 14 djihadistes à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie

  Une frappe américaine tue 14 djihadistes à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie Une frappe américaine tue 14 djihadistes à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie . Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), cette opération a fait 14 morts dont cinq djihadistes étrangers et six commandants.« L'élimination de ces dirigeants d'Al-Qaïda en Syrie va réduire la capacité de l'organisation terroriste à planifier et à mener des attentats menaçant les citoyens américains, nos partenaires et les civils innocents », a-t-elle ajouté dans un communiqué. La porte-parole américaine n'a pas précisé le nombre de morts.

Soldats français tués au Mali : nouvelle épreuve pour l'opération Barkhane. Syrie : 10 enfants de djihadistes français rapatriés par la France.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a précisé que 32 personnes avaient également été blessées dans les frappes mardi soir sur le Les FDS ont en outre affirmé dans un communiqué que six djihadistes de l'EI avaient été tués par les frappes de la coalition sur ce village précisant

La frappe a eu lieu dans la province d’Idleb, dernier bastion hostile au régime du président syrien Bachar al-Assad qui abrite des groupes djihadistes et rebelles menés par Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda qui domine les zones insurgées.

Selon le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahman, cinq ressortissants étrangers figuraient parmi les djihadistes tués jeudi mais leur nationalité n’est pas établie.

Parmi les six commandants tués dans la frappe jeudi, deux appartenaient au HTS, a-t-il dit.

Ebaa, l’organe de propagande du HTS, a indiqué de son côté qu’une frappe avait visé « une tente appartenant à l’un des dignitaires » à Jakara, faisant plusieurs morts.

L’assassin de Samuel Paty en contact avec un djihadiste en Syrie

La frappe intervient alors qu’en France l’assassin du professeur tué par un islamiste tchétchène pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves était en contact avec un djihadiste russophone en Syrie avant son acte. L’identité de ce djihadiste n’a pas été établie à ce stade, a indiqué une source proche du dossier.

Une frappe aérienne dans le nord-ouest de la Syrie tue plus de 50 combattants rebelles

 Une frappe aérienne dans le nord-ouest de la Syrie tue plus de 50 combattants rebelles Une frappe aérienne sur un camp d'entraînement de combattants rebelles dans le nord-ouest de la Syrie a fait plus de 50 morts et presque autant de blessés, selon un porte-parole de l'opposition syrienne et un observateur de guerre. © Le SOHR a déclaré qu'il soupçonnait la frappe aérienne a été menée par la Russie, qui est un proche allié de la Syrie ...

Deux djihadistes français, spécialisés dans la planification d'attentat en Europe pour l'Etat islamique, auraient été tués le 17 août lors d' une frappe de drone visant leur voiture dans la ville de Raqqa, bastion de Daesh en Syrie . Selon le journaliste David Thompson, citant une source syrienne, deux

Dogg », a été tué , le 16 octobre, dans une frappe effectuée par l'aviation américaine près de Raqqa en Syrie , selon une porte-parole du ministère de Si les gouvernements se félicitent de la disparition de ces djihadistes qui sont généralement utilisés pour trouver de nouvelles recrues dans leur pays

Selon le journal Le Parisien, cette personne localisée grâce à son adresse informatique IP serait basée à Idleb. La région accueille des milliers d’étrangers, notamment des Français, des Britanniques, des Tchétchènes, qui s’y sont installés au fil des ans, selon l’OSDH.

Après une série de victoires grâce à l’aide militaire de son allié russe, le régime Assad a repris le contrôle d’environ 70 % du territoire syrien.

Déclenché en 2011 par la répression d’une révolte populaire contre le pouvoir, le conflit s’est transformé en guerre dévastatrice impliquant une multitude d’acteurs régionaux et internationaux, ainsi que des groupes jihadistes.

La guerre a fait plus de 380 000 morts et poussé à la fuite des millions de personnes.

Erdogan met en garde contre une action militaire en Syrie, dénonce la frappe russe .
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé mercredi de lancer une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie si les groupes armés kurdes n'étaient pas dégagés des zones le long de sa frontière avec la Syrie. L'attaque de © Russie visant le centre de formation des forces de l'armée nationale syrienne est un signe qu'une attaque durable ...

usr: 1
C'est intéressant!