•   
  •   

Monde Présidentielle en Guinée : "J'ai vu des gendarmes tirer en direction de manifestants"

00:00  24 octobre  2020
00:00  24 octobre  2020 Source:   france24.com

En Guinée, les chantiers du "bâtisseur" Condé à l'épreuve de la pauvreté et du vote

  En Guinée, les chantiers du Entre Fatou Conté et Diabate Famoro, le jugement sur la Guinée après dix années de présidence Alpha Condé et à l'aube d'une présidentielle incertaine ne saurait être plus discordant, y compris sur l'approvisionnement en électricité. "Depuis Condé, on a la lumière", dit Fatou Conté, vendeuse de pain de 41 ans. Diabate Famoro, 33 ans, qui subsiste comme il peut malgré un diplôme de chaudronnier, se plaint des coupures incessantes parmi toutes les incertitudes de sa vie, et s'inquiète de savoir comment il va recharger son portable.

vainqueur de l’élection présidentielle de dimanche en Guinée , ont fait au moins trois morts, mercredi 21 octobre à Conakry, exacerbant la tension dans l’attente des résultats complets du scrutin. « Au moins trois personnes ont été tuées, que j ’ ai vues de mes propres yeux entre Lambanyi et Sonfonia

La banlieue de Conakry a de nouveau été le théâtre jeudi de tirs et de heurts entre partisans du candidat Cellou Dalein Diallo et forces guinéennes, quatre jours après une présidentielle dont les Un policier lance une pierre sur des manifestants à Conakry, le 21 octobre 2020 en Guinée / AFP.

Capture d'écran de la première vidéo ci-dessous, tournée dans le quartier de Kobaya, dans la capitale guinéenne, mercredi 21 octobre. © Fournis par France 24 Capture d'écran de la première vidéo ci-dessous, tournée dans le quartier de Kobaya, dans la capitale guinéenne, mercredi 21 octobre.

De violents heurts entre forces de l’ordre et manifestants se sont produits à Conakry, la capitale de la Guinée, à la suite du premier tour de l’élection présidentielle qui s’est tenu dimanche 18 octobre et dont les résultats partiels sont contestés. Au moins neuf personnes sont ainsi décédées, selon les premiers bilans des autorités. Deux habitants - témoins des tirs des forces de l’ordre - témoignent de la tension qui règne dans la ville.

Dès lundi, le leader de l’opposition, Cellou Dalein Diallo (UFDG), a revendiqué la victoire, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, tout en dénonçant des fraudes. Après son annonce, les premiers heurts ont éclaté à Conakry.

Présidentielle en Guinée: deux campagnes, deux styles pour les favoris

  Présidentielle en Guinée: deux campagnes, deux styles pour les favoris Alors qu’approche l’élection présidentielle guinéenne du 18 octobre, les douze candidats continuent de battre campagne, à l’image des deux favoris, le président sortant Alpha Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo. Douze candidats et chacun a sa méthode. Exemple en Haute-Guinée, fief du président sortant Alpha Condé. Là-bas, ses militants ont mené pour l’essentiel des campagnes de proximité. Alpha Kabinet Camara entre dans chaque concession du quartier Dalako, rapporte notre envoyée spéciale à Kankan, Bineta Diagne. Ce militant du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) veut d’abord savoir si les habitants ont retiré leur carte d’électeur.

En Guinée , de violents heurts ont éclaté entre policiers et émeutiers ce mercredi 21 octobre. Selon le gouvernement, neuf morts sont à déplorer dans le Dans son communiqué, le gouvernement annonce des enquêtes et « condamne » une « stratégie du chaos orchestrée pour remettre en cause le scrutin

"Au vu des résultats sortis des urnes, je sors victorieux de cette élection dès le premier tour", a déclaré devant la presse M . Diallo - Tous droits réservés Les forces de sécurité en tenue anti-émeute se sont déployées en nombre aux principaux carrefours. Elles ont tiré des lacrymogènes pour disperser les

Après un bref retour au calme mardi, de nouvelles violences ont éclaté mercredi, après l’annonce des premiers résultats provisoires et partiels, par la Commission électorale nationale indépendante, selon lesquels le président sortant Alpha Condé (RPG) serait en tête du premier tour. Des journalistes de l'AFP ont ainsi été témoins de barricades enflammées sur la chaussée, de jets de pierres de manifestants et de la riposte des forces de l'ordre à coups de frondes et de gaz lacrymogène. Selon un communiqué de la Sécurité civile, neuf morts ont été recensés - pour la plupart par balles - entre lundi et mercredi, dont un policier, lynché à mort à Bambéto (Conakry). Mais l’opposition estime qu’il y a plus d’une vingtaine de morts.

La rédaction des Observateurs de France 24 a échangé avec deux habitants de Conakry, qui ont tenu à garder l’anonymat pour des raisons de sécurité. Tous deux témoignent de la tension qui règne, dans l’attente des résultats définitifs du premier tour.

Guinée: Alpha Condé répond à ses détracteurs .
Le président guinéen, Alpha Condé, a effectué, hier vendredi, sa deuxième sortie officielle depuis le scrutin controversé du 18 octobre, où il était candidat à un troisième mandat en même temps que 11 autres candidats. Scrutin qu'il a remporté selon les chiffres de la Commission électorale. Alpha Condé s'est rendu dans deux camps des forces de sécurité pour répondre à ses détracteurs, sur le scrutin présidentiel et sur la gestion de l'ordreavec notre correspondant à Conakary, Moktar Bah

usr: 1
C'est intéressant!