•   
  •   

Monde Pour beaucoup de Mormons, Trump n'est pas en odeur de sainteté

09:25  24 octobre  2020
09:25  24 octobre  2020 Source:   msn.com

En Pennsylvanie, Donald Trump tente de refaire son retard sur Joe Biden

  En Pennsylvanie, Donald Trump tente de refaire son retard sur Joe Biden Quatre ans après avoir remporté de justesse la Pennsylvanie, Donald Trump y accuse un retard important selon les sondages. Il y a donné un grand meeting, mardi soir. 1/10 DIAPOSITIVES © Jonathan Ernst / Reuters Donald Trump a tenu un meeting à Johnstown, en Pennsylvanie, le 13 octobre 2020. Donald Trump a tenu un meeting à Johnstown, en Pennsylvanie, le 13 octobre 2020. 2/10 DIAPOSITIVES © Jonathan Ernst / Reuters Donald Trump a tenu un meeting à Johnstown, en Pennsylvanie, le 13 octobre 2020.

Voilà un mot qui n ’ est pas facile à caser dans une conversation ou au scrabble ! Réussir à le placer vous vaudra certainement des regards interrogatifs, voire méfiants C’est à cette mystérieuse odeur douce et suave que fait référence l’expression « être en odeur de sainteté », apparue au XVIIe siècle.

Il y a beaucoup de choses dans sa vie au plan psychologique et physique qui font que, effectivement, il est lourdement atteint.» La nièce du président dit même craindre sa réaction s'il n ' est pas réélu le 3 novembre prochain. Puis de conclure : «Quatre ans de plus avec Donald Trump , c'est dangereux.»

Dan Barker, fondateur du mouvement © Robyn Beck Dan Barker, fondateur du mouvement "Républicains d'Arizona pour Joe Biden", fait campagne pour le candidat démocrate à Phoenix (Arizona), le 16 octobre 2020

Traditionnellement conservateurs et acquis à la cause républicaine, les Mormons sont de plus en plus nombreux à se dire rebutés par l'attitude et les prises de position du président Donald Trump, au point parfois de lui préférer son adversaire démocrate Joe Biden pour les représenter à la Maison Blanche.

Le temple historique de l'Eglise mormonne à Salt Lake City (Utah), le 4 avril 2020 © GEORGE FREY Le temple historique de l'Eglise mormonne à Salt Lake City (Utah), le 4 avril 2020

Cette tendance, particulièrement nette chez les femmes de cette communauté religieuse très attachée à la morale et aux valeurs familiales, pourrait bien coûter au milliardaire hâbleur sa victoire dans certains Etats-clefs, comme l'Arizona ou le Nevada où ils représentent environ 6% de la population, avertissent des experts.

Brian Wilson n'avait `` rien à voir '' avec l'avantage des Beach Boys pour Trump

 Brian Wilson n'avait `` rien à voir '' avec l'avantage des Beach Boys pour Trump © Fourni par Daily Mail Logo MailOnline Brian Wilson des Beach Boys a désavoué un concert organisé lors d'une collecte de fonds Donald Trump en Californie dimanche, insistant sur le fait que ni lui ni Al Jardine ne soutiennent le président de quelque manière que ce soit. Wilson, 78 ans, a formé le groupe avec ses frères Dennis et Carl, leur cousin Mike Love et leur ami Al Jardine. Dennis est décédé en 1983 à l'âge de 39 ans et Carl en 1998, à l'âge de 51 ans.

Le processus de traitement des données personnelles est décrit en détail dans la Politique de confidentialité. Les technologies que nous mettons en œuvre pour ce faire Je m'en fiche que Trump n 'aime pas les Noirs. 62%, putain vous avez perdu la tête?», s’indigne-t-il sur sa page Instagram.

Richard H. Black est un sénateur américain du parti républicain. Le premier jour où Donald Trump a Selon les organisateurs, le but est de montrer à Donald Trump que «les droits des femmes sont Des gens comme George Soros paient beaucoup d 'argent ; je crois comprendre que beaucoup de ces

Le sénateur Mitt Romney, figure républicaine et membre de la religion mormonne, a fait savoir qu'il n'avait pas voté pour Donald Trump, sans pour autant dire son bulletin anticipé était allé à Joe Biden © CHIP SOMODEVILLA Le sénateur Mitt Romney, figure républicaine et membre de la religion mormonne, a fait savoir qu'il n'avait pas voté pour Donald Trump, sans pour autant dire son bulletin anticipé était allé à Joe Biden

Melarie Wheat, 36 ans et mère de cinq enfants, n'avait déjà pas voté pour Donald Trump en 2016 à cause de ses mauvaises manières et de ses insultes. Elle n'avait pas pour autant pu se résoudre à donner sa voix à Hillary Clinton, un repoussoir pour une majorité d'électeurs républicains.

"J'ai voté pour un troisième candidat indépendant", explique à l'AFP cette femme au foyer vivant près de Salt Lake City, dans l'Utah, siège mondial de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, nom officiel de la religion mormone.

Que faire à propos de Crazy Oncle Trump (opinion)

 Que faire à propos de Crazy Oncle Trump (opinion) Dans la mairie NBC de la semaine dernière avec le président Donald Trump, le modérateur Savannah Guthrie a essayé de dire à Trump qu'il n'était pas censé être «comme l'oncle fou de quelqu'un». (Elle a fait ce commentaire alors que Trump défendait la dissémination d'une théorie du complot.) Nous connaissons tous le personnage auquel elle faisait référence: le membre de la famille non filtré qui dira n'importe quoi pour susciter l'intérêt des autres sans se soucier des faits.

Il savait d’ailleurs, par expérience, qu’elles éprouvaient pour lui, toutes, mondaines ou cabotines, un entraînement singulier, une sympathie instantanée, et il ressentait, de ne point connaître celles dont pourrait dépendre son avenir, une impatience de cheval entravé. Bien souvent il avait songé à faire

«À quatre mois des municipales de mars 2020, on lui a reproché ne pas avoir fait remonter au préfet une note sur une possible flambée de violences à Chanteloup, mais la vérité c’ est que la lutte contre l’islamisme radical ne plaisait pas à tout le monde», déplore un policer local.

Comme beaucoup, "je me suis dit que Trump s'assagirait peut-être après avoir pris ses fonctions, qu'il appliquerait des politiques conservatrices et serait un bon dirigeant. Qu'il faisait peut-être juste son show pour l'élection", poursuit Mme Wheat.

"J'ai été bien déçue! Il aime se moquer des gens, diviser, et il ne respecte pas les femmes. Il ne respecte pas les réfugiés, les immigrés ou les minorités", s'indigne-t-elle.

Des sujets très sensibles chez les Mormons, minorité qui a elle-même fui des persécutions religieuses au début du XIXe siècle.

Cette année, Melarie Wheat va sauter le pas et donner son bulletin à Joe Biden même s'il "s'agit davantage de voter contre Trump".

- "Un meilleur modèle" -

Voici quatre ans, beaucoup de Mormons avaient voté pour Evan McMullin, mormon lui aussi. Il n'avait obtenu que 0,54% des voix au niveau national mais 21,5% dans l'Utah, soit près de 250.000 bulletins.

Trump ne peut pas poser un gant sur un vrai homme comme Fauci

 Trump ne peut pas poser un gant sur un vrai homme comme Fauci Donald Trump a finalement rencontré quelqu'un sur lequel il ne peut pas utiliser sa célèbre réplique «vous êtes viré». L'homme qui est immunisé est le Dr Anthony Fauci, l'épidémiologiste aux manières douces qui en sait plus sur les pandémies que n'importe qui dans le monde sauf, bien sûr, Trump, la seule personne au monde qui pourrait passer quatre jours en soins intensifs sous oxygène. , pompé avec des médicaments expérimentaux, et ne pas comprendre que COVID-19 n'est pas la grippe.

De nombreuses réactions sont intervenues de la part des syndicats enseignants à la suite de "Les élèves ont besoin d'avoir des outils intellectuels pour comprendre que la religion n ' est pas qu'un Cette unité est indispensable. Beaucoup de choses ont été dites et je n'en rajouterai pas ce soir.

C’ est le résumé par Le Monde des coups échangés pendant une heure trente par le démocrate Joe Biden, candidat à la succession, et le président en Donald Trump est celui qui veut mener les États-Unis vers le succès économique. En vérité, ce débat ne fera pas bouger les lignes, alors que près de

Signe des temps, Evan McMullin, a appelé le mois dernier sur Twitter ses "camarades conservateurs et républicains" à voter pour Joe Biden. "Cela ne signifie pas que vous soyez d'accord avec chacune de ses positions (...) Cela signifie juste que vous faites passer en priorité la Constitution, la vérité et la décence dans cette élection", estime-t-il.

Icône politique de l'Eglise mormone (qui s'abstient officiellement de toute prise de position politique), Mitt Romney, candidat républicain en 2012 face à Barack Obama, a lui-même fait savoir mercredi qu'il n'avait pas voté pour Donald Trump, sans pour autant dire à qui était allé son bulletin de vote anticipé.

Cette désaffection pourrait faire pencher la balance en Arizona, où M. Trump ne l'a emporté en 2016 que par 91.000 voix d'avance. Or on dénombre plus de 400.000 Mormons dans cet Etat frontalier du Mexique.

Dan Barker, juge à la retraite de 67 ans et "républicain de toujours", a fondé avec son épouse le mouvement "Républicains d'Arizona pour Biden". Cet ancien responsable mormon, qui vit près de Phoenix, espère bien faire la différence.

Pourquoi le président mexicain voudrait-il que Trump soit réélu

 Pourquoi le président mexicain voudrait-il que Trump soit réélu C'était une belle journée dans la Maison Blanche Rose Garden lorsque les présidents américain et mexicain ont marché côte à côte sur leurs podiums respectifs. © Al Drago / Bloomberg via Getty Images Le président , Donald Trump, est photographié avec le président mexicain Andrés Manuel López Obrador à la Maison Blanche le 8 juillet 2020. Pour le président , Donald Trump , la réunion du 8 juillet semble être un peu plus qu'une formalité.

Les Etats-Unis de Trump sont-ils encore le gendarme du monde ? Le télétravail n ' est pas obligatoire, mais encouragé. Emmanuel Macron a préconisé “deux à trois jours de télétravail par semaine” dans les entreprises où cela est possible, pour “réduire un peu la pression collective”.

Selon les informations du Monde, Emmanuel Macron a clairement souligné, au cours de l’entretien téléphonique, que le Novitchok ne pouvait être utilisé par une organisation privée et que des explications officielles s’imposaient. Mais, en retour, Vladimir Poutine a multiplié les parades artificielles.

Joe Biden "est lui-même un homme de foi et, comparé à Trump, est un meilleur modèle pour les jeunes et les adultes", tranche-t-il, même s'il avoue avoir "perdu quelques amis" dans son Eglise.

Certes, les démocrates sont favorables à l'interruption volontaire de grossesse - insupportable pour de nombreux Mormons - mais cela n'est pas suffisant aux yeux de M. Barker pour justifier de voter Trump, qui "aura un impact extrêmement négatif sur notre démocratie s'il est réélu".

Selon Andrea Dalton, 38 ans, de nombreux Mormons espéraient que Donald Trump "secoue le système".

"Certains sont encore fans mais bien davantage sont comme moi: la secousse a tourné au chaos et j'ai vraiment du mal à trouver ce qu'il a fait de bien", assure la jeune femme, qui vit à Tucson (Arizona).

"Il représente tant de choses que je trouve moralement répugnantes", lance-t-elle citant notamment sa politique migratoire "inhumaine".

Il est impossible d'évaluer à ce stade l'ampleur du rejet de Donald Trump chez les Mormons, mais Mme Dalton, qui dit avoir eu une éducation "très conservatrice", "pense qu'il a poussé de nombreuses personnes qui n'imaginaient pas voter pour les démocrates à le faire".

"Je vois ça dans ma propre famille. Mon beau-père ne respecte pas Donald Trump. Il pense que c'est un menteur", lance-t-elle.

ban/cjc/fby

Flashback - Ivanka Trump : retour sur le mariage de rêve de la fille chérie de Donald Trump .
Le 25 octobre dernier, ils ont fêté leurs noces d'Etain. Un jour important pour Ivanka Trump qui, de son propre aveu, a, en disant oui à Jared Kushner, épousé son meilleur ami. Retour sur le mariage de rêve de la fille de Donald Trump. 1/19 DIAPOSITIVES © Zuma Press / Bestimage Ivanka Trump et Jared Kushner forment un couple glamour sur le red carpet comme à la ville 2/19 DIAPOSITIVES © PixSell / Bestimage Ensemble depuis douze ans, Ivanka Trump et Jared Kushner viennent de fêter leurs dix ans de mariage 3/19 DIAPOSITIVES © Stephane Lemouton / Bestimage

usr: 0
C'est intéressant!