•   
  •   

Monde Afghanistan : un attentat revendiqué par l'État islamique fait au moins 18 morts à Kaboul

00:05  25 octobre  2020
00:05  25 octobre  2020 Source:   msn.com

Le retrait précoce des troupes américaines pourrait perturber les pourparlers intra-afghans fragiles

 Le retrait précoce des troupes américaines pourrait perturber les pourparlers intra-afghans fragiles (Bloomberg) - Un responsable taliban a déclaré que des signes selon lesquels le président américain Donald Trump accélérerait la sortie de toutes les troupes américaines d'Afghanistan forceraient les groupes en guerre du pays à négocier enfin la paix mais les experts craignent que cette décision ne donne le dessus au groupe militant.

Kaboul la capitale afghane a été frappé ce samedi par un attentat qui a fait au moins 80 morts et plus de 230 blessés. Un acte terroriste qui a visé une

Un attentat suicide revendiqué par Daesh a fait au moins 63 morts et plus d'une centaine de blessés le 17 août lors d'un mariage à Kaboul en Afghanistan , et ce Revendication de l ' Etat islamique et condamnation des Taliban. Les porte-parole Taliban ont nié, le 18 août, leur implication dans l' attentat .

Au moins 18 personnes ont été tuées et 57 blessées ce samedi dans un attentat suicide perpétré contre un centre éducatif de Kaboul. Cette attaque a été rapidement revendiquée par le groupe État islamique. View on euronews

  Afghanistan : un attentat revendiqué par l'État islamique fait au moins 18 morts à Kaboul © Mariam Zuhaib/AP

Au moins 18 personnes ont été tuées et 57 blessées ce samedi dans un attentat suicide perpétré contre un centre éducatif de Kaboul. Cette attaque a été rapidement revendiquée par le groupe État islamique.

L'explosion s'est produite en fin d'après-midi près d'un établissement proposant des formations pour étudiants, dans un district de l'Ouest de la capitale afghane.

Au moins 13 morts dans un attentat à Kaboul

  Au moins 13 morts dans un attentat à Kaboul Un attentat suicide a entraîné la mort d’au moins 13 personnes à Kaboul, en Afghanistan, samedi 24 octobre 2020. Au moins treize personnes ont été tuées et trente blessées dans un attentat suicide commis samedi 24 octobre 2020 contre un centre éducatif de Kaboul, a annoncé le ministère afghan de l’Intérieur.L’explosion s’est produite en fin d’après-midi près d’un établissement proposant des formations pour étudiants, dans un district de l’ouest de la capitale, a déclaré Tareq Arian, porte-parole du ministère.« Un kamikaze qui voulait entrer dans le centre éducatif a été identifié par des gardes.

Un attentat kamikaze, revendiqué par l ' Etat islamique , a tué au moins 80 personnes, selon un nouveau bilan annoncé mercredi par le ministère de l'Intérieur «L'Emirat islamique (appellation que se donnent les talibans, NDLR) condamne fermement l' attentat contre des civils à Kaboul .

Des soldats afghans tiennent un point de contrôle près des services de renseignements, à Kaboul , le 25 décembre 2017, à proximité d'où un attentat a fait L'attaque a été revendiquée par l 'organisation Etat islamique en Afghanistan et intervient une semaine jour pour jour aprèscelle du plus grand

Toutes les victimes seraient des étudiants qui attendaient à l’entrée de l'établissement.

Une vidéo prise sur les lieux de l'attaque et diffusée sur les réseaux sociaux montre plusieurs cadavres recouverts de couvertures gisant dans une rue en terre, alors que des blessés sont transportés hors des lieux.

Un employé du centre a confirmé que l'explosion était survenue dans le parking de l'établissement.

"J'étais à 100 mètres du centre quand une explosion m'a projeté à terre. Il y avait de la poussière et de la fumée partout autour de moi", a raconté à l'AFP Ali Reza, un habitant du quartier, ajoutant que "toutes les victimes sont des étudiants qui attendaient d'entrer" dans l'établissement.

L'Ouest de Kaboul est majoritairement peuplé de Hazaras, une ethnie presque uniquement chiite, régulièrement prise pour cible par l'EI.

Journée sanglante en Afghanistan, un attentat fait 24 morts, un dirigeant d'Al-Qaïda tué

  Journée sanglante en Afghanistan, un attentat fait 24 morts, un dirigeant d'Al-Qaïda tué Le bilan de l'attentat suicide commis par l'État islamique samedi à Kaboul est monté à 24 morts, a annoncé le gouvernement, alors que les forces spéciales afghanes ont tué un important dirigeant d'Al-Qaïda également recherché par les États-Unis. L'attentat commis samedi 24 octobre dans un centre éducatif de Kaboul a fait 24 morts, ont annoncé les autorités afghanes. Un kamikaze s'était fait exploser dans l'allée menant à à ce centre de l'ouestL'attentat commis samedi 24 octobre dans un centre éducatif de Kaboul a fait 24 morts, ont annoncé les autorités afghanes. Un kamikaze s'était fait exploser dans l'allée menant à à ce centre de l'ouest de la capitale, alors qu'il avait été repéré par des gardes.

2018, 11: 18 . © Mohammad Ismail Source: Reuters. Un attentat -suicide perpétré contre un centre d'enregistrement électoral dans la capitale afghane a fait au moins 57 Au moins 57 civils ont été tués et 119 autres blessés ce 22 avril à Kaboul , en Afghanistan , dans un attentat -suicide contre un

L' attentat a eu lieu samedi après-midi à Kaboul au passage d’un défilé pacifique de la minorité chiite hazara. «J’ai entendu un bruit sourd tout près de mon oreille» a raconté un organisateur du défilé témoin de la scène, Jawad Naji, joint par l ’AFP. «Il y a beaucoup de morts et de blessés autour de

Mi-mai, des hommes armés ont fait un carnage dans une maternité de la zone, tuant 18 personnes, dont des mères prêtes à accoucher et des infirmières. L'assaut n'avait pas été revendiqué.

L'Afghanistan connaît une montée de la violence, alors que les talibans et le gouvernement de Kaboul ont entamé en septembre des pourparlers à Doha visant à mettre fin à des décennies de guerre, pour l'instant sans grandes avancées.

- Neuf morts dans l'Est -

Plus tôt dans la journée, neuf personnes ont été tuées par l'explosion d'une bombe au passage d'un car dans l'Est du pays, selon des responsables locaux qui ont accusé les talibans.

Vendredi, Amnesty international a déploré au moins 50 morts la semaine précédente dans plusieurs attaques, accusant Kaboul et les insurgés de ne pas protéger suffisamment les civils.

"Le monde doit prendre en considération" le fait que "les civils afghans sont massacrés quotidiennement", a déclaré Omar Waraich, son responsable en Asie du Sud.

Sahel : au royaume des terroristes, «le Borgne» fut roi

  Sahel : au royaume des terroristes, «le Borgne» fut roi Les auteurs des attentats de Bamako, en 2015, ont été condamnés ce mardi à la peine de mort. Le principal accusé a confirmé que le commanditaire était l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, dit «le Borgne», l’un des chefs jihadistes les plus meurtriers de la région, disparu en 2016. L’homme qui vient d’être condamné à la peine capitale à Bamako, ce mercredi, pour avoir abattu cinq personnes au bar La Terrasse et organisé la prise d’otages meurtrière de l’hôtel Radisson Blu, en 2015, a désigné sans ambiguïté le commanditaire des attentats.

Un attentat à la bombe à proximité de policiers et de manifestants à Kaboul , ce 4 janvier 2018 dans la soirée, a fait au Une action également revendiquée par l ' Etat islamique . La multiplication des attentats revendiqués par Daesh en Afghanistan confirme sa montée en puissance dans le pays

L ' État islamique a revendiqué lundi une opération armée contre le complexe de l'Académie militaire Elle avait déjà fait l 'objet d'une attaque en octobre dernier. Quinze jeunes recrues afghanes avaient L' attentat , revendiqué par les talibans, est l'un des pires à Kaboul ces dernières années.

"La communauté internationale doit faire de la protection des civils une demande centrale pour son soutien du processus de paix", a-t-il poursuivi.

Le 16 octobre, l'émissaire américain pour l'Afghanistan, Zalmay Khalilzad, avait déclaré que les Etats-Unis étaient parvenus à une entente avec les talibans pour arriver à "une baisse significative" du nombre de morts dus à la violence persistante malgré le processus de paix.

"Les attaques ont augmenté ces dernières semaines, menaçant le processus de paix", avait tweeté le diplomate, appelant "toutes les parties" à tenir leurs engagements.

Kaboul demande depuis des années un cessez-le-feu aux talibans, que ceux-ci refusent d'envisager, craignant de perdre l'un de leurs leviers les plus importants dans le cadre de négociations.

Des étudiants choqués disent que l’attaque de l’université de Kaboul a porté un coup à la paix .
Kaboul, Afghanistan - Rahimullah Sahi était en classe au département d’études islamiques de l’université de Kaboul lundi quand il a entendu des coups de feu au loin.

usr: 1
C'est intéressant!