•   
  •   

Monde Tunisie: une pétition contre un élu islamiste qui a justifié l'assassinat de Samuel Paty

03:50  25 octobre  2020
03:50  25 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Attentat de Conflans : le terrible engrenage au collège du Bois-d'Aulne

  Attentat de Conflans : le terrible engrenage au collège du Bois-d'Aulne Après un cours sur la liberté de la presse ayant suscité l'inquiétude de certains parents d'élèves, Samuel Paty avait fait l'objet d'une campagne publique, appelant à son renvoi, par un père soutenu par des réseaux islamistes. Récit d'un emballement qui pourrait avoir mené à sa mort. Dans son cahier à carreaux, Célia (1), 13 ans, a soigneusement pris en note son cours sur la liberté de la presse. Au stylo rouge, l’élève de 4e 5 a écrit :Lundi 5 octobre. «Pendant le cours, il a demandé s’il y avait des musulmans dans la classe, plusieurs élèves ont levé la main, il leur a dit que s’ils préféraient sortir ou détourner les yeux c’était possible, et de même pour d’autres personnes si elles étaient choquées», relate Célia.

Une quarantaine d'intellectuels tunisiens ont lancé samedi une pétition appelant à juger le député tunisien qui a justifié l ' assassinat de l'enseignant Le lendemain de cet assassinat, le député tunisien Rached Khiari --indépendant mais élu sous la bannière du mouvement islamiste Karama

Selon son défenseur, Abdelhakim Sefrioui "ignorait tout" du projet terroriste d’Abdoullah Anzarov qui a assassiné en pleine rue Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie dans un collège de Il estime qu'il faut surtout "chercher ceux qui ont embrigadé le terroriste, qui l’ont incité à passer à l’acte".

L'Assemblée (ou Parlement) tunisienne réunie en session plénière, le 26 février 2020. © FETHI BELAID / AFP L'Assemblée (ou Parlement) tunisienne réunie en session plénière, le 26 février 2020.

En Tunisie, des personnalités de la société civile dénoncent les propos d’un député islamiste qui a justifié le meurtre en France du professeur d’histoire Samuel Paty. Issus du monde universitaire, de la recherche ou du monde de l’art, ils sont une quarantaine à avoir signé une pétition sans équivoque afin de dénoncer des propos abjects et réclamer justice.

Les signataires, issus essentiellement du monde universitaire progressiste et moderniste, jugent scandaleux qu’un député de la nation puisse se permettre de justifier la mort par décapitation de l’enseignant français, rapporte notre correspondant à Tunis, Michel Picard.

A Paris, les personnalités politiques rendent hommage à Samuel Paty

  A Paris, les personnalités politiques rendent hommage à Samuel Paty Plusieurs personnalités politiques étaient présentes dimanche, place de la République, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur tué vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. 1/10 DIAPOSITIVES © Patrice Pierrot/Avenir Pictures/Abaca Valérie Pécresse et Jean Castex à l'hommage à Samuel Paty à Paris, le 18 octobre 2020. Valérie Pécresse et Jean Castex à l'hommage à Samuel Paty à Paris, le 18 octobre 2020. 2/10 DIAPOSITIVES © Patrice Pierrot/Avenir Pictures/Abaca Jean Castex à l'hommage à Samuel Paty à Paris, le 18 octobre 2020.

L'enseignant Samuel Paty a été assassiné vendredi, quelques jours après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Tous ont été placés en détention provisoire, sauf Brahim Chnina, qui a toutefois été incarcéré dans l'attente d'un débat sur cette question.

Une étudiante de 19 ans a été placée en garde à vue à Besançon après avoir justifié , sur les réseaux sociaux, la décapitation de l’enseignant Samuel Paty.

Le député Rached Khiari - indépendant mais élu sous la bannière du mouvement islamiste Karama, membre de la coalition gouvernementale - a écrit sur Facebook : « Toute atteinte au prophète Mahomet est le plus grand des crimes. Tous ceux qui le commettent (...) doivent assumer ses retombées ». La quarantaine d'intellectuels auteurs de la pétition sur Change.org en appellent donc à la levée de l'immunité parlementaire de l'élu pour que celui-ci soit jugé.

Nouvelle page d'histoire avec la révolution

Rappelant que la révolution tunisienne a ouvert une nouvelle page d’histoire bannissant les systèmes de violence et de dictature, les intellectuels tunisiens soulignent que la Constitution de 2014 ouvre un espace irrévocable de liberté. Liberté de culte, de croyance et de conscience dont l’État est le seul garant.

Meurtre de Samuel Paty : les réactions émues des personnalités

  Meurtre de Samuel Paty : les réactions émues des personnalités De nombreuses personnalités se sont jointes aux anonymes sur les réseaux sociaux pour rendre hommage à Samuel Paty. © Bestimage Dimanche, des milliers de personnes se sont rassemblées à Paris pour rendre hommage à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie décapité en pleine rue deux jours auparavant à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) lors d'un attentat terroriste. Sur les réseaux sociaux, ce sont tout autant de personnes qui ont tenu à lui rendre hommage.

À lire aussi : Assassinat de Samuel Paty: la famille Anzorov d’abord déboutée de l’asile à cause d’un «récit Brahim Chnina, le parent d'élève qui a lancé les premières attaques contre Samuel Paty a eu des L'activiste islamiste Abdelkahim Sefrioui est également déféré pour avoir contribué à cette

Le père de l’un des complices présumés du terroriste qui a décapité Samuel Paty se confie auprès du Parisien. Il finit par le faire, et le dépose près du collège de Conflans-Sainte-Honorine où travaillait Samuel Paty. Peu de temps après, l’ islamiste de 18 ans décapite le professeur.

Saluant des condamnations par des acteurs politiques et de la société civile de cette terreur verbale représentée au sein de l’Assemblée, les signataires s’offusquent du silence de la majeure partie du monde politique. À l’heure où se multiplient sur les réseaux sociaux tunisiens des publications appelant au respect du prophète, cette pétition vient rappeler de manière claire et ferme que « la justification du terrorisme est une des formes abjectes du terrorisme ».

La balle est désormais dans le camp de l’État tunisien dont les dirigeants n’ont pour l’heure pas réagi aux propos du député.

Lire aussi : France: l'exécutif veut sanctionner la diffusion d'informations en ligne menaçant autrui

Plus belle la vie rend hommage à Samuel Paty avec une scène émouvante dans la salle des profs .
Une nouvelle fois, les scénaristes de Plus belle la vie ont tenu à coller à l'actu en ajoutant une scène pour rendre hommage à Samuel Paty. Blanche (Cécilia Hornus), le proviseur Rochat (Charles Schneider) et Coralie (Coralie Audret) évoquent avec émotion la mort du professeur qui a été décapité après avoir montré une caricature en classe. Une séquence bouleversante qui a été diffusée dans l'épisode de ce mercredi 21 octobre 2020 sur France 3. © France 3 Plus belle la vie : une scène émouvante pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur décapité Plus belle la vie rend hommage à Samuel Paty Alors que Mila va changer de visage à cause du coronavirus et qu

usr: 10
C'est intéressant!