•   
  •   

Monde Kamala Harris, atout dynamique de Joe Biden dans sa discrète campagne

10:45  25 octobre  2020
10:45  25 octobre  2020 Source:   lepoint.fr

Présidentielle américaine : Kamala Harris suspend ses déplacements après deux cas de Covid dans son entourage

  Présidentielle américaine : Kamala Harris suspend ses déplacements après deux cas de Covid dans son entourage La colistière de Joe Biden mènera une campagne virtuelle jusqu'à au moins dimancheLa campagne de Donald Trump n’a pas le monopole du Covid. Jeudi, c’est la candidate démocrate Kamala Harris qui a annoncé que deux de ses proches avaient été testés positifs au Covid-19. Par conséquent, la colistière de Joe Biden a décidé de suspendre ses déplacements jusqu’à au moins dimanche.

"En route pour la victoire”, a tweeté dans la soirée du 11 août Joe Biden , pour accompagner une photo où il est entouré de Kamala Harris , qu’il vient de

L’ancien vice-président américain Joe Biden a reçu dimanche un nouveau soutien de poids dans sa course à la Maison-Blanche. Après un début de campagne très remarqué, la sénatrice démocrate de 55 ans, qui voulait devenir la première présidente noire des États-Unis, a abandonné début

  Kamala Harris, atout dynamique de Joe Biden dans sa discrète campagne © Fournis par Le Point

Discours sous les hourras, visite au café du coin, "surprise" à des étudiants et éclats de rires: Kamala Harris, 56 ans et première candidate noire à la vice-présidence des Etats-Unis, donne des airs dynamiques de "pré-pandémie" à la campagne en sourdine du septuagénaire Joe Biden.

"Je suis très heureuse d'être de retour à Atlanta, en Géorgie": dès sa descente de l'avion privé, sur le tarmac, le ton est donné.

D'ordinaire plus réticente à parler à la presse, la démocrate veut visiblement communiquer dans la dernière ligne droite de la présidentielle contre Donald Trump.

Tailleur, escarpins et masque noirs dans la chaleur automnale du sud des Etats-Unis, jean et Converse en d'autres occasions, la première colistière noire et d'origine indienne ayant de réelles chances d'être élue doit représenter la jeunesse et la diversité de la base démocrate aux côtés du candidat à la présidence âgé de 77 ans. En plus de son solide CV de sénatrice et ex-procureure de Californie.

#MyNameIs Meme un cadeau par inadvertance du sénateur du GOP à la campagne Biden / Harris

 #MyNameIs Meme un cadeau par inadvertance du sénateur du GOP à la campagne Biden / Harris © Photo par Drew Angerer / Getty Images candidat démocrate à la présidentielle, ancien vice-président Joe Biden (à gauche) et vice-président, le sénateur Kamala Harris (D-CA) , ont bénéficié des récentes remarques d'un sénateur américain de Géorgie.

Après un début de campagne très remarqué, la sénatrice démocrate de 55 ans, qui voulait devenir la première présidente noire des États-Unis, a abandonné Les ralliements à Joe Biden se multiplient depuis une semaine et ses succès dans la primaire de Caroline du Sud et lors du «Super Tuesday».

Surtout, Joe Biden n’a pas su répondre de façon convaincante à Kamala Harris qui l’a accusé de l’avoir blessée avec de récents propos controversés sur des élus ségrégationnistes. De quoi assurer encore de longues semaines de campagne au benjamin de la course, 37 ans, qui se débat toutefois

Lors de son passage en Géorgie, elle enchaîne les rendez-vous de campagne à un rythme qui relève presque du tourbillon après des mois de campagne démocrate paralysés par la pandémie de Covid-19.

Mais on reste loin des campagnes présidentielles d'avant le coronavirus, lorsque les candidats sillonnaient les Etats-Unis en une journée. Ou de celui du républicain Donald Trump, qui multiplie les meetings malgré la crise sanitaire.

Visite ciblée

Au nom du principe de précaution, le ticket Biden-Harris limite les déplacements. Et seule une poignée de journalistes accompagne les candidats, avec peu d'occasions de poser des questions.

Une stratégie de l'esquive qui rend leurs discours peu audibles dans les médias nationaux, dominés par l'omniprésent milliardaire républicain.

La semaine dans les sondages: Trump efface le rebond de Biden en Floride, Biden gagne en Géorgie

 La semaine dans les sondages: Trump efface le rebond de Biden en Floride, Biden gagne en Géorgie Alors que des millions d'Américains continuent de voter lors du vote anticipé, les sondages ont finalement rattrapé la plupart des plus grands événements d'actualité autour de la campagne, et leurs résultats incluent les réactions des électeurs au premier débat, au débat vice-présidentiel, à l'infection au COVID-19 de Trump et à son rétablissement ultérieur.

Kamala Harris a procédé à une restructuration drastique de sa campagne pour obtenir la candidature démocrate à la présidentielle 2020. Elle a effectué des douzaines de mises à pied dans ses bureaux de Baltimore, en plus de redéployer d’autres employés en Iowa.

À 55 ans, la sénatrice de Californie est aussi la première personne d'origine Dans une décision historique, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a choisi la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump le 3 novembre, première femme noire à être colistière aux

Mais la course à la Maison Blanche se joue à l'échelle de certains Etats-clés. Et une visite éclair, bien ciblée, amplement reprise dans les médias locaux, peut faire mouche.

Etat du Sud marqué par les plaies de l'esclavage et de la ségrégation, la Géorgie n'a pas voté pour un président démocrate depuis Bill Clinton en 1992.

Cette fois, les sondages sont serrés entre Donald Trump et Joe Biden, notamment grâce à la mobilisation record des électeurs dès le vote anticipé, dans cet Etat où un tiers des habitants sont afro-américains.

Et les démocrates se prennent à rêver.

"Les enjeux sont tellement grands", lance Kamala Harris à des élèves d'universités fondées il y a des décennies pour accueillir des étudiants noirs en pleine ségrégation.

Elle-même diplômée de l'une des plus célèbres, Howard University à Washington, elle vient de les surprendre pendant une réunion.

La candidate passe ensuite à une table ronde, à distance et toujours masquée, avec des hommes afro-américains.

Kamala Harris Dancing in the Rain Is a Meme - à gauche et à droite

 Kamala Harris Dancing in the Rain Is a Meme - à gauche et à droite La sénatrice Kamala Harris n'a pas laissé la pluie l'abattre lors d'un événement de campagne lundi, en dansant sur "Work That" de Mary J. Blige dans un Événement de Jacksonville, portez une paire de Chuck Taylors et tenant un parapluie sur son podium. Le clip de la candidate à la vice-présidence est devenu un mème qui a été utilisé à la fois par ses partisans et ses critiques.

La révélation de ce débat, c'est Kamala Harris , une femme de 54 ans de mère indienne et de père jamaïcain. La sénatrice de Californie a durement Biden attaqué sur les questions ethniques. Une attaque tout à fait stratégique, à la fois parce que c'est une femme noire, mais aussi parce que Joe

Joe Biden avait promis qu'il choisirait une femme. Cette Californienne qui affectionne les tailleurs Kamala choisit de faire ses études à Howard University, la prestigieuse université Sans succès. Sa campagne n'a jamais décollé. Elle n'a pas vraiment de programme distinctif et a du mal à se définir.

"Donald Trump veut convaincre 20 % des hommes noirs de voter pour lui. Donald Trump, qui a défendu, pour se rendre populaire, la théorie que le premier président noir des Etats-Unis n'était pas là légitimement", s'indigne la sénatrice, en référence aux doutes répandus par l'ex-homme d'affaires sur les origines de Barack Obama.

Celle dont le ton sonne souvent métallique trouve ici des accents passionnés.

"Lorsque nous votons, nous gagnons"

Nouveau départ dans le cortège de SUV rutilants, truffé d'agents du "Secret Service" chargés de la sécurité des personnalités.

Nouvel arrêt devant le petit restaurant "Busy Bee". Fondé en 1947 et tenu par des femmes, on dit que Martin Luther King, natif d'Atlanta, y dégustait sa célèbre "soul food" du Sud américain.

Covid oblige, la rencontre au café, un classique des campagnes américaines, se fait sur le parking avec la propriétaire.

Je suis là "pour rappeler à tout le monde de voter", lance la sénatrice de Californie aux personnes rassemblées devant la devanture, en majorité noires.

Redémarrage en trombe pour un autre classique redéfini pour cause de pandémie: le meeting organisé désormais devant un nombre réduit de spectateurs en voiture, dans la pure tradition du "drive-in".

L'idée semble impersonnelle mais dans cette chaude journée de fin octobre, la musique d'attente à plein volume anime les partisans sortis d'une centaine de véhicules.

"Voir une femme noire devenir vice-présidente est quelque chose de très, très spécial alors j'ai aussi emmené ma maman", explique, confiante, Jacinda Jackson, 34 ans.

Dans un concert de klaxons et de cris malgré la petite foule, Kamala Harris grimpe sur la scène décorée du dessin d'une pêche, emblème de la Géorgie.

"Donald Trump doit partir", martèle-t-elle.

Dénonçant les difficultés particulières --longues attentes, peu de bureaux-- que rencontrent parfois les minorités pour voter, la candidate lance: "Ils savent que lorsque nous votons, les choses changent. Ils savent que lorsque nous votons, nous gagnons".

25/10/2020 06:37:05 -          Atlanta (Etats-Unis) (AFP) -          © 2020 AFP

Comment Kamala Harris et Jill Biden renversent les mythes sur les belles-mères américaines .
Je suis une femme qui est tombée amoureuse d'un père de trois enfants. Certes, comme la plupart des femmes dans ma situation, j'étais complètement aveugle lorsque j'ai commencé à vivre les difficultés qui accompagnent les familles recomposées. La gestion des finances, les litiges et la logistique constants devant les tribunaux de la famille et la gestion des émotions complexes n'étaient que quelques-uns des obstacles que mon mari et moi avons dû surmonter pendant notre phase de lune de miel.

usr: 0
C'est intéressant!