•   
  •   

Monde « Israël pense que l'Égypte peut élargir le camp de la paix »

12:55  26 octobre  2020
12:55  26 octobre  2020 Source:   lepoint.fr

Bahreïn et Israël formalisent la normalisation de leurs relations

  Bahreïn et Israël formalisent la normalisation de leurs relations Une délégation officielle d'Israël est arrivée dimanche à Bahreïn pour signer un document établissant des relations diplomatiques avec cette monarchie arabe du Golfe, un mois après la signature à la Maison Blanche d'un accord de normalisation entre les deux pays.La délégation israélienne et des représentants de Bahreïn signeront en soirée à Manama "un communiqué conjoint sur l'établissement de relations diplomatiques complètes", qui permettra l'ouverture d'ambassades, a dit à l'AFP un responsable israélien sous le couvert de l'anonymat.

Dans la soirée du dimanche 25 octobre, sept suspects ont été arrêtés lors d'une opération des forces armées britanniques pour prendre le contrôle d'un La ministre de l 'Intérieur, Priti Patel, a, quant à elle, salué l'action « rapide et décisive de notre police et de nos forces armées qui ont pu reprendre le

"Le président Macron aurait pu jouer l'apaisement et refuser l'espace aux extrémistes plutôt que de créer une polarisation et une marginalisation La représentation des prophètes est strictement interdite par l'islam sunnite et ridiculiser ou insulter le prophète Mahomet est passible de la peine de

  « Israël pense que l'Égypte peut élargir le camp de la paix » © Fournis par Le Point

Amira Oron n'est pas une inconnue au Caire. Cette diplomate chevronnée, maîtrisant parfaitement le dialecte égyptien, était en charge du service économique de l'ambassade israélienne au milieu des années 1990, sous Hosni Moubarak. Première ambassadrice d'Israël nommée ? en septembre dernier ? en Égypte, elle mise sur l'économie pour achever la paix signée il y a près de 40 ans.

Officiellement attachés à la solution à deux États, les dirigeants égyptiens ont toujours refusé d'entretenir et afficher des relations d'amitié avec leurs homologues israéliens. Aucun concert d'artiste israélien ne s'est tenu en Égypte en 40 ans, les investissements communs étant limités au secteur du textile. Même si la question palestinienne n'est plus un sujet de mobilisation pour la population égyptienne ? appauvrie et confrontée à un régime militaire encore plus répressif que celui de Moubarak ?, une normalisation avec l'ennemi historique demeure une ligne rouge.

Israël et Bahreïn officialisent leurs relations lors d'une cérémonie à Manama

 Israël et Bahreïn officialisent leurs relations lors d'une cérémonie à Manama Bahreïn et Israël ont signé un communiqué conjoint pour officialiser les relations lors d'une visite d'une délégation israélienne et américaine à Manama pour élargir la coopération que Washington a promue comme un rempart anti-iranien et un potentiel économique boom. © Le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, Abdullatif al-Zayani, prononce une déclaration à l'arrivée d'un Israélien ...

"Trop de gens acceptent les armes nucléaires comme des composantes inévitables de l 'architecture internationale de sécurité", a dit Peter Maurer. "Le traité d'interdiction des armes nucléaires nous permet d'imaginer un monde libéré de ces armes inhumaines comme un but atteignable", a-t-il ajouté.

Le camp présidentiel a globalement fait bloc derrière le choix de Donald Trump. Si deux sénatrices républicaines avaient manifesté leur opposition à ce processus précipité, l'une d'elles, Lisa Murkowski, a prévenu ce week-end que 08H23 « Israël pense que l ' Égypte peut élargir le camp de la paix ».

Lire aussi En Égypte, danser sur TikTok peut mener en prison

Mais la « normalisation » des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, principal sponsor du régime d'Abdel Fattah al-Sissi, pourrait ouvrir la voie à un rapprochement avec l'Égypte. Dans une interview exclusive au Point, Amira Oron assure que « le potentiel est énorme ». Quant aux critiques de la communauté internationale sur les nouvelles constructions israéliennes en Cisjordanie, elle répond qu'« il n'y aura pas d'annexion [des territoires palestiniens] dans un futur proche ».

Le Point : L'accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis a été immédiatement salué comme une étape en faveur de la paix par le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi. Mais le ministère des Affaires étrangères égyptien a aussi accusé, il y a quelques jours, Israël de violer le droit international en continuant de construire de nouveaux logements dans les territoires occupés de Cisjordanie. Y voyez-vous un double discours ?

La paix arabo-israélienne est la voie de la paix avec les Palestiniens

 La paix arabo-israélienne est la voie de la paix avec les Palestiniens Les accords d'Abraham négociés par les États-Unis ouvrent la voie à une normalisation complète des relations entre Israël et les nations arabes des Émirats arabes unis et de Bahreïn. Cela a porté les perspectives de paix et de stabilité dans la région au plus haut niveau depuis des décennies, ce qui rend d'autant plus étonnant de voir des forces s'aligner contre l'initiative américaine.

De Gaulle - Penser , résister, gouverner. Son nom est devenu synonyme d’une France libre et puissante. De Gaulle, l’homme de l ’appel du 18 juin Adoré, haï du temps de sa présidence, il est devenu après sa mort un mythe, un idéal d’homme politique qu’à droite comme à gauche on se prend

Depuis qu'Emmanuel Macron a publiquement défendu les caricatures de Mahomet, le monde musulman appelle à boycotter les produits français. Le ministère avait souligné que le projet de loi et les déclarations du président visent uniquement à « lutter contre l'islamisme radical, et à le faire avec

Amira Oron : Non il n'y a pas de double discours. L'Égypte est le premier pays arabe qui a changé sa politique à l'égard d'Israël. Le monde arabe a mis du temps à l'accepter. Ce que je comprends, c'est que l'Égypte veut dire aux autres pays de la région et à la communauté internationale qu'elle est pour la normalisation et pour la paix, mais la question palestinienne reste une question majeure et ne doit pas être oubliée. Israël le dit également. On ne veut pas négliger les Palestiniens. Laissez-nous mener cette normalisation et élargir le camp de la paix.

Sauf que la normalisation impliquait au moins de geler la colonisation et annexion des territoires occupés de Cisjordanie?

Nous ne sommes pas en train de construire de nouvelles colonies. Nous construisons des appartements dans des zones urbaines déjà existantes dans la banlieue de Jérusalem, de l'autre côté de la ligne verte [frontière qui traverse Jérusalem et marque la séparation entre l'État d'Israël et les territoires palestiniens occupés de Cisjordanie à l'Est, NDLR]. En tout cas, il n'y aura pas d'annexion dans un futur proche. Par ailleurs, la question des colonies est un des sujets sur lequel nous sommes ouverts à la discussion quand les négociations reprendront avec les Palestiniens.

Israël et le Soudan font la «paix» dans le troisième accord du monde arabe supervisé par Donald Trump

 Israël et le Soudan font la «paix» dans le troisième accord du monde arabe supervisé par Donald Trump Le Soudan et Israël ont conclu la «paix» dans ce qui sera le troisième accord de ce type supervisé par le président Donald Trump, faisant du Soudan le cinquième pays arabe à établir relations diplomatiques avec Israël. © Oleksii Liskonih / iStock / Getty Images Les drapeaux d'Israël et du Soudan sont vus ensemble dans cette illustration.

Lee Kun-hee avait lui-même été reconnu coupable de corruption en 1996, puis de corruption et Vous ne pouvez plus réagir aux articles suite à la soumission de contributions ne répondant pas à la charte de modération du Point. 08H23 « Israël pense que l ' Égypte peut élargir le camp de la paix ».

«Nous avons mis en place l’organisation de fraude électorale la plus grande et la plus inclusive de l ’histoire de la politique américaine», a lancé Joe Biden lors d'une interview, suscitant nombre de réactions outrées, dont celle de Donald Trump. La remarque n’est pas passée inaperçue, loin s'en faut.

Le potentiel est énorme, compte tenu de notre proximité géographique

En 1978, les accords de camps David mettaient fin au conflit entre Israël et l'Égypte et débouchaient sur une « paix froide ». On a vu plus de coopérations naître entre Israël et les Émirats depuis quelques mois qu'avec l'Égypte en 40 ans. Comment expliquez-vous cette hostilité persistante de l'Égypte ?

La paix n'est pas froide avec l'Égypte. Il y a une relation de très grande confiance et de compréhension mutuelle entre les deux pays. Nos dirigeants se parlent très régulièrement. Nous partageons les mêmes frontières ainsi que les mêmes menaces venant d'organisations terroristes, dans le Sinaï, qui affectent aussi Gaza. Il n'y a donc aucune hostilité. L'histoire entre Israël et les Émirats est différente, il n'y a pas eu de guerres. Il faut du temps pour changer les manières de penser l'establishment et des gens.

Les États-Unis ont tenté d'encourager les échanges égypto-israéliens en dispensant de droits de douane les industries égyptiennes qui utilisent des matériaux israéliens. 15 ans plus tard, les importations israéliennes en Égypte restent toujours limitées?

L'accord Israël-Soudan salué alors que les Palestiniens crient au scandale

 L'accord Israël-Soudan salué alors que les Palestiniens crient au scandale Le Soudan et Israël ont convenu vendredi de normaliser leurs relations, dans un accord négocié par les États-Unis pour mettre fin à des décennies d'hostilité qui a été largement bien accueillie mais a attisé la colère palestinienne.

À la suite du bombardement de la communauté de Madatashen de la région d'Askeran, trois bâtiments résidentiels et une installation de production ont été endommagés: Service d'urgence de Camp de campagne de troupes russes installé près du village de Tegh, province de Syunik, sud de l 'Arménie.

Donald Trump a déclaré qu’ Israël et le Soudan avaient accepté de normaliser leurs relations, selon le service de presse de la Maison-Blanche. De «nombreux, nombreux autres» accords étaient en préparation et au moins cinq autres pays arabes veulent faire la paix avec Israël , a affirmé M.Trump.

En 2019, l'Égypte a exporté vers les États-Unis près d'un milliard de dollars de vêtements grâce à ce protocole QIZ [c'est-à-dire le protocole sur les zones industrielles qualifiées, signé en 2004, qui exempte de taxes douanières américaines tous les produits égyptiens fabriqués avec 10,5 % de matériaux israéliens]. C'est un volume qui a bondi et représente pour Israël près de 90 millions dollars. Mais nous pouvons faire plus. Les échanges avec la Turquie s'élèvent à près de 5 milliards alors que les relations diplomatiques sont très tendues.

Nous aimerions amplifier nos efforts. Par exemple, dans le domaine de l'agriculture où nous étions présents il y a 25 ans. J'espère qu'Israël et sa compagnie El Al, qui avait cessé ses vols vers l'Égypte pour des raisons économiques et non pas politiques, vont rétablir la liaison aérienne avec Le Caire. Israël a également un besoin criant de matériaux de construction pour répondre à l'énorme pression démographique et l'Égypte peut y répondre. Le potentiel est énorme, compte tenu de notre proximité géographique.

Enfin, nous sommes très enthousiastes en ce qui concerne la création de la nouvelle plateforme d'échange pour l'énergie, l'« EMGF », qui est un pas important pour la stabilité régionale [EMGF est l'organisation internationale de coopération sur les champs gaziers l'Est méditerranéen, lancée officiellement en septembre dernier au Caire, avec Israël, la Grèce, Chypre, la Jordanie, l'Italie, l'Autorité palestinienne et l'Égypte, NDLR].

Normalisation des relations Israël-Soudan : "une immense victoire" pour certains, une "honte" pour d'autres

  Normalisation des relations Israël-Soudan : Le Soudan et Israël ont convenu de normaliser leurs relations, sous l'égide du président américain Donald Trump. Ce rapprochement historique, visant à mettre fin à des décennies d'hostilités entre Khartoum et l'État hébreu, a été salué par de nombreux dirigeants, mais a également été critiqué par l'autorité palestinienne et l'Iran. Le Soudan et Israël ont accepté vendredi 24 octobre d'entamer la normalisation de leurs relations diplomatiques au terme d'une médiation américaine.

Lire aussi En Méditerranée, la bataille du gaz est lancée

En matière de sécurité, la coopération est étroite, à tel point qu'Israël a autorisé l'armée égyptienne à revenir dans le Sinaï ? enfreignant les accords de Camp David ? pour lutter contre l'insurrection djihadiste. Comment jugez-vous la situation dans le nord du Sinaï ?

C'est aujourd'hui une zone plus stable. Nous soutenons les efforts de l'Égypte dans le Nord-Sinaï et je pense que les Égyptiens ont apprécié notre aide dans les moments les plus difficiles. C'est un combat qui va prendre du temps, car le terrain n'est pas facile et les groupes terroristes se soutiennent mutuellement entre Gaza et le Sinaï.

Il y a des attentats meurtriers presque chaque semaine, après 6 ans de guerre et 2 offensives de l'armée contre 1 000 djihadistes. Daech a occupé trois villages du Nord-Sinaï cet été. Peut-on vraiment qualifier cette région de stabilisée ?

Ces problèmes restent concentrés seulement dans quelques zones. Le Sinaï est globalement plus calme. La preuve en est que 300 000 touristes israéliens sont venus dans le sud de la péninsule en 2019, même si je rappelle que le ministère déconseille fortement aux Israéliens de s'y rendre.

Selon un journal israélien, un nouveau projet de pipeline avec l'Arabie saoudite servirait à transporter le pétrole vers l'Europe en évitant le coûteux canal de Suez. Ne craignez-vous pas de créer des tensions avec l'Égypte pour qui le canal est une source de revenu majeur ?

Cet article ne repose sur aucun projet officiel. Il existe des restes d'une infrastructure de ce type qui date de l'époque où nous avions de bonnes relations avec l'Iran. Ce pipeline partait de la côte méditerranéenne et connectait Israël à l'Iran, mais tout s'est arrêté après la révolution islamique de 1979. Si jamais il y a un projet, nous veillerons à respecter les intérêts de l'Égypte, qui est notre partenaire et voisin. Nous ne voulons pas lui causer le moindre dommage.

Le directeur de la recherche des renseignements militaires israéliens, Avichay Adraee, a annoncé vouloir créer une Otan sunnite-isrélienne au Moyen-Orient. Ce projet inclut-il l'Égypte ?

Non, je ne connais pas les détails de ce projet, mais je ne pense pas que nous en sommes à ce point de concrétisation. Nous aurions plutôt besoin d'une Otan sur les questions civiles et économiques. Quoi qu'il en soit, ce type de projet ne pourrait pas aboutir sans l'Égypte.

Sous la pression des États-Unis, le Soudan a annoncé, le 23 octobre, la fin des hostilités et la reprise de relations économiques avec Israël. Une nouvelle victoire pour Israël ?

Oui, c'est un succès important pour la diplomatie israélienne. Ces relations vont principalement se concentrer sur les questions économiques où Israël et le Soudan peuvent s'enrichir mutuellement, par exemple dans le domaine agricole et de l'utilisation de l'eau.

US autorise les personnes nées à Jérusalem à mettre Israël comme lieu de naissance du passeport .
Les États-Unis autoriseront les citoyens américains nés à Jérusalem à inscrire Israël comme lieu de naissance sur leurs passeports et autres documents, selon une nouvelle politique annoncée jeudi. © Le président américain Donald Trump a pris un certain nombre de mesures récentes qui semblent être une tentative de montrer son ...

usr: 1
C'est intéressant!