•   
  •   

Monde Covid-19. En Éthiopie, le non-respect du port du masque peut être puni de deux ans de prison

16:50  26 octobre  2020
16:50  26 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Gonflé par la pluie et les bordures COVID, des essaims de criquets ravagent l'Éthiopie

 Gonflé par la pluie et les bordures COVID, des essaims de criquets ravagent l'Éthiopie Par Tiksa Negeri © Reuters / GIULIA PARAVICINI Un fermier éthiopien tente de repousser les criquets pèlerins alors qu'ils volent dans sa ferme de khat à la périphérie de Jijiga dans la région somalienne KOMBOLCHA , Éthiopie (Reuters) - Marima Wadisha, veuve sur dix, a crié, jeté des pierres et, désespérée, a même tiré des balles sur les criquets qui descendaient sur ses champs de sorgho dans le nord-est de l'Éthiopie.

Le port du masque est obligatoire en Éthiopie. Les contrevenants s'exposent à une peine de prison. © AMANUEL SILESHI / AFP Le port du masque est obligatoire en Éthiopie. Les contrevenants s'exposent à une peine de prison.

L’état d’urgence instauré en avril 2020 en Éthiopie pour lutter contre la propagation du coronavirus a pris fin en août. La situation fait redouter aux autorités un certain laxisme des habitants en matière de respect des mesures sanitaires concernant les masques et la distanciation. De nouvelles peines plus sévères sont désormais applicables aux contrevenants.

Le non-respect délibéré de l’obligation de porter le masque dans les lieux publics en Éthiopie est maintenant puni d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison et d’une amende. La nouvelle sanction s’applique aussi aux contrevenants refusant d’appliquer les autres règles sanitaires destinées à lutter contre le coronavirus.

Ethiopie dit qu'elle ne cèdera pas à une `` agression '' dans le différend sur les barrages

 Ethiopie dit qu'elle ne cèdera pas à une `` agression '' dans le différend sur les barrages NAIROBI (Reuters) - L'Éthiopie a déclaré samedi que les menaces de toute nature visant à résoudre un différend avec ses voisins sur le remplissage et l'exploitation d'un énorme barrage hydroélectrique étaient malavisées , violations improductives et manifestes du droit international ".

Il est ainsi interdit de s’approcher de quelqu’un à moins de « deux pas d’adulte », de se serrer la main ou d’être plus de trois à s’asseoir autour d’une même table, indique CNN vendredi 23 octobre.

Les autorités craignent un relâchement

Le bureau du procureur général du pays a tenu à mettre en avant le durcissement de la répression, mercredi 21 octobre sur sa page Facebook. L’état d’urgence décrété par le gouvernement éthiopien en avril a été levé le mois dernier. Mais les autorités craignent désormais un relâchement des précautions prises par la population du deuxième pays le plus peuplé du continent africain.

De son côté, la ministre éthiopienne de la Santé, Lia Tadesse, a estimé jeudi 21 octobre sur Twitter que « désormais, c’est comme si le Covid n’était plus là, le public ne fait pas attention. Cela pourrait provoquer une recrudescence de la circulation de la maladie et constituer une menace pour la nation ».

Plus de 1 300 morts du Covid en Éthiopie

Depuis le début de la pandémie, l’Éthiopie a enregistré 91 118 cas de Covid-19 et 1 384 décès. La semaine du 12 octobre, 79 patients sont morts des suites de la maladie, a fait savoir le ministère. Seuls 2 % des décès seraient cependant officiellement répertoriés.

| Trump devrait arbitrer le différend sur le barrage du Nil. Au lieu de cela, il incite à la guerre. .
Avis L'ÉTHIOPIE, l'ÉGYPTE et le Soudan ont été enfermés dans une impasse de plus en plus tendue sur un énorme barrage L'Éthiopie construit sur le Nil Bleu, en amont de ses voisins. Sur le point d’être achevé, le projet de 5 milliards de dollars est essentiel aux plans de développement de l’Éthiopie. Cela ferait plus que doubler la production d'électricité , transformant la vie de 65 millions de personnes qui en manquent maintenant.

usr: 0
C'est intéressant!