•   
  •   

Monde Le Soudan veut sauver son économie grâce à la normalisation des relations avec Israël

17:00  26 octobre  2020
17:00  26 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Trump annonce son intention de retirer le Soudan de la liste des États sponsors du terrorisme

 Trump annonce son intention de retirer le Soudan de la liste des États sponsors du terrorisme Le président Donald Trump a annoncé lundi qu'il avait l'intention de lever la désignation de sponsor de terrorisme d'État du Soudan - une nouvelle qui survient alors que le gouvernement de transition à Khartoum pourrait lui offrir une victoire diplomatique avant l'élection présidentielle américaine.

Un marché à Khartoum, la capitale soudanaise (image d'illustration). © AP Photo/Hussein Malla Un marché à Khartoum, la capitale soudanaise (image d'illustration).

La normalisation des relations entre le Soudan et Israël avance à petits pas et divise la société soudanaise. Dimanche, Khartoum a annoncé de prochaines discussions entre Soudanais et Israéliens en vue de conclure un large accord jetant les bases de leur future coopération. Mais le Soudan, dont l’économie est en déliquescence, a besoin d’aide en échange.

Avec notre correspondant régional, Sébastien Németh

La normalisation avec Israël est sur les rails. Dimanche, le ministre soudanais des Affaires étrangères a annoncé que des délégations des deux pays allaient se rencontrer dans les prochaines semaines pour négocier des accords. La coopération portera sur l’agriculture, l’aviation, le commerce et l’immigration, a expliqué Omar Gamar-Eddin.

Les tensions soudanaises font surface alors que la pression américaine déclenche un débat sur Israël

 Les tensions soudanaises font surface alors que la pression américaine déclenche un débat sur Israël Par Khalid Abdelaziz © Reuters / MOHAMED NURELDIN ABDALLAH FILE PHOTO: Le Premier ministre soudanais du gouvernement de transition Abdalla Hamdok s'adresse aux gens alors qu'ils célèbrent le premier anniversaire du début du soulèvement qui a renversé le dirigeant de longue date Omar al-Béchir, à la salle de l'amitié à Khartoum KHARTOUM (Reuters) - La pression des États-Unis sur le Soudan pour normaliser les relations avec l'ancien adversaire d'Israël a suscité un débat public sur un sujet qui é

Soulager la dette et envoie de denrées alimentaires

Dans le même temps, Khartoum commence déjà à voir les fruits de ce rapprochement en devenir. Selon le ministre soudanais, les États-Unis doivent travailler avec leurs partenaires pour soulager le Soudan de sa dette étrangère de 60 milliards de dollars. Omar Gamar-Eddin a aussi indiqué qu’Israël devrait aider les Soudanais à consolider leur démocratie, leur sécurité alimentaire et à combattre le terrorisme, sans en dire plus.

Le bureau du Premier ministre israélien a, de son côté, annoncé dimanche l’envoi immédiat, « à nos amis soudanais » a-t-il dit, d’une cargaison de blé équivalent à 5 millions de dollars. Soit la première transaction commerciale entre les deux pays depuis plus d’un demi-siècle.

Une délégation israélienne s'est rendue au Soudan pour tenter de normaliser les relations

 Une délégation israélienne s'est rendue au Soudan pour tenter de normaliser les relations Une délégation israélienne s'est rendue au Soudan pour discuter de la normalisation des relations à la suite des accords négociés par l'État juif avec les EAU et Bahreïn, ont déclaré jeudi des sources à Khartoum et à Jérusalem.

L’agence de presse soudanaise a dévoilé que les Émirats arabes unis, qui ont reconnu Israël il y a deux mois, avaient déjà envoyé 67 000 tonnes de blés. Des discussions avec le PAM pour 40 000 tonnes supplémentaires seraient en cours.

Pour autant, on se demande quand et comment la normalisation avec Israël sera officiellement entérinée. Plusieurs personnalités, notamment le Premier ministre Hamdok, veulent par exemple que la procédure passe par l’Assemblée. Or l’institution n’est toujours pas formée.

►À écouter aussi : Afrique économie - Le Soudan ne parvient pas à sortir la tête de l'eau

« Israël pense que l'Égypte peut élargir le camp de la paix » .
ENTRETIEN. Malgré 40 ans de paix, les relations restent froides entre Israël et l'Égypte. L'ambassadrice israélienne au Caire appelle à suivre l'exemple des Émirats.Officiellement attachés à la solution à deux États, les dirigeants égyptiens ont toujours refusé d'entretenir et afficher des relations d'amitié avec leurs homologues israéliens. Aucun concert d'artiste israélien ne s'est tenu en Égypte en 40 ans, les investissements communs étant limités au secteur du textile.

usr: 0
C'est intéressant!