•   
  •   

Monde Pakistan. Attentat dans une école religieuse : au moins 7 morts et 50 blessés

11:05  27 octobre  2020
11:05  27 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Homme politique pakistanais libéré en tant qu'opposition pour poursuivre les manifestations

 Homme politique pakistanais libéré en tant qu'opposition pour poursuivre les manifestations Islamabad, Pakistan - Le chef politique de l'opposition pakistanaise Muhammad Safdar a été libéré sous caution, quelques heures après avoir été arrêté par les autorités pour des accusations liées à un discours prononcé dans un mausolée devant un important antigouvernement rallye dimanche. © Les partisans du Pakistan Democratic Movement (PDM), une alliance de partis politiques d'opposition, réagissent ...

Les talibans ont revendiqué l’attaque, perpétrée dans un parc fréquenté par des enfants à Lahore, fief du premier ministre pakistanais. Au moins 72 personnes ont été tuées, dimanche 27 mars, dans un attentat -suicide qui a touché la ville de Lahore, dans l’est du Pakistan .

Vendredi au Pakistan , au moins 20 personnes ont été tuées par une explosion dans un marché. "D'après nos premières enquêtes, c'était un engin artisanal caché dans un carton de légumes qui a tué 20 personnes et en a blessé 50 autres", a déclaré Khalid Iqbal, un cadre administratif local.

Des impacts de billes, présentes dans la bombe pour maximiser le nombres de victimes, sont visibles sur les murs de la madrassa. © Photo AFP / Abdul MAJEED Des impacts de billes, présentes dans la bombe pour maximiser le nombres de victimes, sont visibles sur les murs de la madrassa.

L’explosion d’une bombe dans une madrassa, une école coranique, a fait au moins 7 morts et 50 blessés ce mardi 27 octobre à Peshawar, au Pakistan.

Au moins sept personnes ont été tuées et 50 blessées par l’explosion d’une bombe mardi dans une madrassa de Peshawar, grande ville du Nord-Ouest du Pakistan.

« L’explosion s’est produite pendant l’enseignement du Coran. Quelqu’un a apporté un sac (piégé, NDLR) à l’intérieur du séminaire religieux », a déclaré à l’AFP Waqar Azim, un cadre de la police.

Les manifestations au Pakistan prennent de l'ampleur, mettant Khan sous pression

 Les manifestations au Pakistan prennent de l'ampleur, mettant Khan sous pression (Bloomberg) - Le Pakistan se prépare à davantage de manifestations alors qu'une alliance de partis d'opposition prend de l'ampleur pour une série de rassemblements à l'échelle nationale appelant à la démission du Premier ministre Imran Khan. © Photographe: RIZWAN TABASSUM / AFP Des militants du Mouvement démocratique pakistanais (PDM) nouvellement formé, une alliance d'opposition de 11 partis, lèvent la main lors du rassemblement public à Karachi le 18 octobre 2020.

Un attentat -suicide au cours d'un rassemblement religieux a fait au moins 50 morts et 72 blessés mardi à Kaboul, une attaque parmi les Le Pakistan voisin a également condamné cette "haineuse" attaque "terroriste". Mardi matin, Ashraf Ghani avait prononcé dans le palais présidentiel un discours

Un attentat -suicide dimanche à Wagah ( Pakistan ), dans la province du Penjab, a fait au moins 55 morts et plus de 120 blessés . Le kamikaze a opéré à la fin d'

La personne ayant apporté la bombe a quitté les lieux peu avant l’explosion, a-t-il ajouté.

Le sermon était retransmis en direct sur Facebook. Il montre un religieux, tout de blanc vêtu et un turban sur le chef, expliquer un hadith du Coran en pachtoune et en arabe devant un micro, avant qu’une violente détonation ne l’interrompe, suivie de cris.

Le bilan est monté à 7 morts et 50 blessés, a déclaré Mohammad Ali Gandapur, un autre officier, à l’AFP. Le précédent bilan faisait état de 4 morts et 34 blessés.

La section pour adultes touchée

D’après Mohammad Asim Khan, le porte-parole d’un hôpital local, sept corps et 70 blessés ont été emmenés dans son établissement.

Tous les morts étaient des adultes âgés de 20 à 40 ans, alors que certains blessés étaient des enfants, a-t-il ajouté.

Attentat à Conflans : Pourquoi le ministère de l'Intérieur a ordonné la fermeture de la mosquée de Pantin

  Attentat à Conflans : Pourquoi le ministère de l'Intérieur a ordonné la fermeture de la mosquée de Pantin Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé lundi soir sa décision de fermer ce lieu de culte pour une durée de six mois © AFP La grande mosquée de Pantin devra fermer ses portes à partir du 21 octobre 2020. RADICALISATION - Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé lundi soir sa décision de fermer ce lieu de culte pour une durée de six mois Les 1.300 fidèles de la mosquée de Pantin trouveront-ils porte close à partir de ce mercredi ? C’est en tout cas ce que souhaite le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Tempête Zeus: des vents violents font deux morts et plusieurs blessés . Pakistan : Peshawar se livre aux délices du barbecue. Le Point Abonnés.

hôpital, attentat , Pakistan . Suivre Ne pas suivre Règles de conduiteDiscussion. Commenter via SputnikCommenter via Facebook. ne correspond pas au sujet de l'article commenté; promeut la haine, la discrimination raciale, ethnique, sexuelle, religieuse , sociale et porte atteinte aux droits des

Il y avait deux sections, l’une pour adulte et l’autre pour enfants, dans cette école religieuse, a expliqué Safiullah Khan, un enseignant. La très forte explosion, entendue dans de nombreux quartiers de Peshawar, est survenue « dans la partie où les étudiants avaient plus de 18 ans », a-t-il précisé, ajoutant qu’un mur s’était écroulé, ce qui a fait des blessés parmi les enfants.

Des secouristes étaient actifs au milieu de la madrassa, récupérant des calots, chaussures et autres livres appartenant aux étudiants. Des impacts de billes, présentes dans la bombe pour maximiser le nombre de victimes, étaient visibles sur les murs, a constaté l’AFP.

Une violence extrémiste pourtant en baisse

Aucun groupe n’a pour l’instant revendiqué l’attentat, qui survient après des mois d’un relatif calme au Pakistan, et notamment à Peshawar, autrefois ravagée par des attentats quotidiens, mais où la sécurité s’était grandement améliorée.

Le cas du Pakistan avant que le chien de garde financier international révèle plus de corruption chinoise

 Le cas du Pakistan avant que le chien de garde financier international révèle plus de corruption chinoise En juin 2019, le Groupe d'action financière, ou GAFI, a choisi de maintenir le Pakistan sur sa liste grise plutôt que de le gifler avec une désignation formelle de liste noire. À l'époque, la logique du chien de garde international chargé de lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme était de donner plus de temps à Islamabad et de l'encourager à légiférer pour s'attaquer au problème.

Au moins 10 personnes sont mortes lundi lorsqu'un attentat revendiqué par les talibans a fauché des manifestants en plein centre de Lahore, dans l'est Lahore a été secouée par l'un des attentats les plus meurtriers de 2016 lorsqu'un kamikaze taliban a fait détonner sa charge dans un parc bondé le

Plus de 50 morts et une centaine de blessés dans un attentat à #Lahore au # Pakistan pic.twitter.com/EjO5TcuvFe. "Jusqu'à présent nous avons reçu plus de 40 corps et plus de 200 blessés . La plupart sont dans un état critique. Nous les soignons par terre et dans les couloirs, et il

La violence extrémiste a de fait nettement diminué au Pakistan après plusieurs opérations militaires dans les zones tribales frontalières de l’Afghanistan. Mais certains groupes sont toujours capables d’exécuter des attentats.

Le Pakistan avait été bouleversé par une attaque des talibans pakistanais contre une école de Peshawar en décembre 2014, qui avait tué plus de 150 personnes, en grande majorité des enfants. La puissante armée pakistanaise avait alors intensifié ses opérations contre les groupes armés.

Les talibans pakistanais se sont regroupés ces derniers mois, faisant craindre qu’ils puissent retrouver leur ancien potentiel de nuisance après plusieurs attaques contre les forces de sécurité pakistanaises le long de la frontière avec l’Afghanistan.

Le Pakistan et le Zimbabwe débutent leur candidature pour la qualification pour la Coupe du monde à Rawalpindi .
Pakistan devrait poursuivre sa séquence de victoires ODI lorsque le règne de Babar Azam débutera par une série de trois matchs contre le Zimbabwe vendredi. © Getty Images Le capitaine du ballon blanc du Pakistan, Babar Azam, Babar prendra en charge son pays pour la première fois au format 50-over au Rawalpindi Cricket Stadium, où les trois matches seront organisés, après avoir succédé à Sarfraz Ahmed.

usr: 0
C'est intéressant!