•   
  •   

Monde Caricatures : des dizaines de milliers de manifestants contre la France au Bangladesh

14:45  27 octobre  2020
14:45  27 octobre  2020 Source:   msn.com

Assassinat de Samuel Paty. Des caricatures à l’hommage national, retour sur la chronologie des faits

  Assassinat de Samuel Paty. Des caricatures à l’hommage national, retour sur la chronologie des faits Du cours d’éducation civique, début octobre, où ont été montrées des caricatures de Mahomet à l’hommage national rendu à Samuel Paty après son assassinat, organisé ce mercredi 21 octobre, retour deux semaines d’escalade, d’enquête et de réactions politiques. Le vendredi 16 octobre, à proximité du collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Samuel Paty était assassiné. Il a été tué par Abdoullakh A., jeune homme tchétchène d’origine russe, qui aurait visé le professeur d’histoire-géographie après que ce dernier a montré en classe des caricatures de Mahomet.

Dacca | Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi à Dacca, appelant au boycott Selon la police, plus de 40 000 personnes participaient à cette marche organisée par un parti islamiste et qui a été stoppée avant de parvenir près de l'ambassade française dans la capitale du Bangladesh .

Macron accusé d'"adorer Satan". Des centaines de policiers avaient érigé des barrages en fil de fer barbelé pour bloquer les manifestants qui se sont dispersés sans violences. Emmanuel Macron est devenu la cible de manifestations dans plusieurs pays après avoir promis que la France continuerait

La foule de manifestants mardi à Dacca © Munir UZ ZAMAN/AFP La foule de manifestants mardi à Dacca

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi à Dacca, appelant au boycott des produits français et brûlant une effigie du président Emmanuel Macron, l'accusant même d' « adorer Satan », après que ce dernier a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet.

Selon la police, plus de 40 000 personnes participaient à cette marche organisée par un parti islamiste et qui a été stoppée avant de parvenir près de l'ambassade française dans la capitale du Bangladesh. Des centaines de policiers avaient érigé des barrages en fil de fer barbelé pour bloquer les manifestants qui se sont dispersés sans violences.

Caricatures. Des dizaines de milliers de manifestants contre la France au Bangladesh

  Caricatures. Des dizaines de milliers de manifestants contre la France au Bangladesh Les manifestants réagissent aux annonces d’Emmanuel Macron pour la défense de la liberté de caricaturer le prophète Mahommet. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi 27 octobre à Dacca au Bangladesh, appelant au boycott des produits français et brûlant une effigie du président Emmanuel Macron, l’accusant même d'adorer Satan, après que ce dernier a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées le 24 octobre dans le XXe arrondissement de Paris pour protester contre les restrictions anti-coronavirus dont celle du couvre-feu à 21h imposé aux restaurants et aux bars depuis le 17 octobre.

Fer de lance de ce mouvement de contestation, sur fond de tension diplomatique entre la France et la Turquie depuis le mois de septembre, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est une nouvelle fois pris, le 25 Dans la bande de Gaza, des manifestants ont brûlé des photos du président français.

Munir UZ ZAMAN/AFP © Fournis par Le Parisien Munir UZ ZAMAN/AFP

M. Macron est devenu la cible de manifestations et d'appels au boycott dans plusieurs pays après avoir promis que la France continuerait à défendre ce genre de caricatures, lors d'un hommage national mercredi dernier à Samuel Paty, un professeur décapité dans un attentat islamiste le 16 octobre pour en avoir montré certaines à ses élèves. Dernier exemple saillant en date, le grand mufti de Tchétchénie a qualifié Macron de « terroriste numéro un dans le monde », selon un correspondant du Monde. « Tu es la créature la plus misérable, l'ennemi d'Allah, de l'humanité et de tous les musulmans », a-t-il ajouté.

« La France est l'ennemi des musulmans »


Vidéo: Manifestations et appels au boycott dans le monde musulman après les propos de Macron (AFP)

Bangladesh: Des milliers de manifestants anti-Macron à Dacca

  Bangladesh: Des milliers de manifestants anti-Macron à Dacca Bangladesh: Des milliers de manifestants anti-Macron à Dacca © Reuters/STRINGER BANGLADESH: DES MILLIERS DE MANIFESTANTS ANTI-MACRON À DACCA DACCA (Reuters) - Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi dans les rues de Dacca, la capitale du Bangladesh, pour protester contre les déclarations du président français, Emmanuel Macron, en faveur du droit à publier des caricatures du prophète Mahomet. Certains manifestants brandissaient des caricatures du chef de l'Etat français en réclamant des excuses de Paris et l'expulsion de l'ambassadeur de France.

Les propos de M. Macron ont suscité un flot de critiques dans le monde musulman, de la part de dirigeants politiques et religieux, d'élus mais aussi de Pensez vous en faire assez? Ecrivez plutôt que le monde entier se lève contre le president Macron avec des dizaines de milliers de manifestants

Plusieurs dizaines de milliers de lycéens et d'étudiants demandent aujourd'hui que justice soit faite. Les manifestants demandent un meilleur contrôle des conducteurs, une régulation plus stricte de la circulation, en somme une remise à plat d'un secteur largement considéré comme anarchique

« Macron fait partie des quelques dirigeants qui adorent Satan », a déclaré à Dacca Baitul Mukarram un haut responsable de l'IAB. La manifestation, organisée par l'Islami Andolan Bangladesh (IAB), l'un des principaux partis islamistes bangladais, avait démarré devant la principale mosquée du pays, la mosquée nationale Baitul Mukarram dans le centre de la capitale.

Les manifestants scandaient des slogans appelant au « Boycott des produits français » et à « punir » M. Macron. Il a appelé le gouvernement bangladais à « mettre dehors » l'ambassadeur français. Un autre dirigeant islamiste, Hasan Jamal, a pour sa part déclaré que les protestataires allaient « mettre à terre chaque brique » de l'ambassade si l'ambassadeur n'était pas renvoyé.

Caricatures de Mahomet : les produits français boycottés, le portrait de Macron brûlé

« La France est l'ennemi des musulmans. Ceux qui la représentent sont aussi nos ennemis », a affirmé Nesar Uddin, un jeune responsable de l'organisation. Après l'arrêt de la manifestation, des protestataires ont continué à défiler dans des rues adjacentes en criant des slogans appelant au boycott de la France et assurant que « Macron va payer cher ».

La Turquie a pris la tête d'une colère grandissante dans le monde musulman et son président Recep Tayyip Erdogan a appelé au boycott des produits français et mis en question « la santé mentale » de M. Macron après les commentaires du président français, lequel a enregistré une série de soutiens en Europe.

LIRE AUSSI> « Erdogan utilise la religion pour intervenir dans différentes régions du monde »

Caricatures, laïcité, séparatismes... Ce que Macron a dit dans son entretien à Al-Jazeera .
C’est la première interview accordée par le président depuis le début des manifestations anti-françaises liées à ses déclarations défendant le droit à la caricature au nom de la liberté d’expression.« Je comprends qu’on puisse être choqué par des caricatures, mais je n’accepterai jamais qu’on puisse justifier la violence. Nos libertés, nos droits, je considère que c’est notre vocation de les protéger.

usr: 0
C'est intéressant!