•   
  •   

Monde OMC: l’Union européenne soutient la candidature de Ngozi Okonjo-Iweala

14:45  27 octobre  2020
14:45  27 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Alexandre Orlov, ex-ambassadeur russe en France : "Sur la Russie, Macron n'est pas crédible"

  Alexandre Orlov, ex-ambassadeur russe en France : Alexandre Orlov, ancien ambassadeur de Russie en France, dénonce dans ses Mémoires une politique européenne et française qui isole son pays. Alexandre Orlov, ancien ambassadeur de Russie en France dénonce dans ses Mémoires* une politique européenne et française qui isole et entraîne un repli de son pays sur lui-même. "Est-ce vraiment ce que vous souhaitez, renforcer le poids des conservateurs face aux libéraux chez nous ?", dénonce-t-il. Selon lui, les sanctions à l'encontre d'une partie de l'entourage de Vladimir Poutine, suspecté d'être responsable de l'empoisonnement de Navalny, sont une "grave erreur".

L ' Union européenne va soutenir la Nigériane Ngozi Okonjo - Iweala pour le poste de directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce ( OMC ), ses Etats membres étant finalement arrivés lundi à un consensus sur cette candidature , a-t-on appris de sources européennes .

L ’ Union africaine exprime tout son soutien à l’ancienne ministre nigériane des Finances, Ngozi Okonjo - Iweala candidate à la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce, a déclaré vendredi le président sud-africain Cyril Ramaphosa.Par ailleurs président de l’UA

La candidate au poste de directrice générale de l'OMC Ngozi Okonjo-Iweala, le 29 septembre 2020. © REUTERS/Emma Farge La candidate au poste de directrice générale de l'OMC Ngozi Okonjo-Iweala, le 29 septembre 2020.

L'Union européenne a choisi sa candidate pour prendre la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala. L'ambassadeur de l'UE à Genève doit l'annoncer officiellement ce mardi 27 octobre.

Ancienne ministre des Affaires étrangères et des Finances du Nigeria, ex-numéro deux de la Banque mondiale et peut-être bientôt directrice générale de l'OMC. Ngozi Okonjo-Iweala pourrait devenir à la fois la première femme, mais aussi la première personnalité africaine à prendre la tête de l'organisation.

EU devrait obtenir l'autorisation de l'OMC pour les tarifs américains la semaine prochaine

 EU devrait obtenir l'autorisation de l'OMC pour les tarifs américains la semaine prochaine BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne devrait obtenir l'autorisation formelle la semaine prochaine d'imposer des droits de douane sur 4 milliards de dollars d'importations annuelles américaines dans un différend sur les subventions aux avions, un document de l'Organisation mondiale du commerce montré lundi.

OMC : la Nigériane Ngozi Okonjo - Iweala tout près du but. L ’ Union africaine exprime tout son soutien à l’ancienne ministre nigériane des Finances, Ngozi Okonjo - Iweala candidate à la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce, a déclaré vendredi le président sud-africain Cyril

L ' Union européenne va soutenir la Nigériane Ngozi Okonjo - Iweala pour le poste de directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce ( OMC ), ses Etats membres étant finalement arrivés lundi à un consensus sur cette candidature , a-t-on appris de sources européennes .

Les 27 États membres ont mis du temps à s'entendre sur son nom. Ils sont finalement arrivés à un consensus lundi. Mais sept délégations ont quand même demandé que leur préférence pour sa rivale soit enregistrée. L'autre candidate, c'est la Coréenne Yoo Myung-hee, ancienne ministre du Commerce de la Corée du Sud.

Un signal clair vers l'Afrique

En tout cas, le soutien de l'Union européenne envers la Nigériane de 66 ans marque un « signal clair à l'égard de l'Afrique et un signe de confiance mutuelle ».

Ngozi Okonjo-Iweala assure être « la candidate de la réforme ». Si elle est nommée le 7 novembre 2020, l'ancienne ministre se concentrera sur deux priorités. D'abord, un accord sur les subventions à la pêche. Ensuite, le rétablissement du tribunal de l'OMC, sabordé par le président américain en décembre 2019. Son objectif est clair : montrer que l'OMC est indispensable.

Cinq choses sur la fin de la politique étrangère du Canada autour de Donald Trump .
OTTAWA - Le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne réfléchissait récemment à la place du Canada dans le monde depuis son domicile à Shawinigan, au Québec, «le centre de commandement de la politique étrangère, ces jours », comme il l’appelait. © Fourni par La Presse canadienne "Pax Americana est probablement derrière nous", a déclaré Champagne dans l'interview. "Maintenant, nous devons voir quels sont nos intérêts, nos valeurs et nos principes.

usr: 7
C'est intéressant!