•   
  •   

Monde Les Turcs divisés sur l'appel d'Erdogan au boycott des produits français

17:38  27 octobre  2020
17:38  27 octobre  2020 Source:   newsweek.com

: le risque Biden menace pour Erdogan de la Turquie et la lire assiégée

: le risque Biden menace pour Erdogan de la Turquie et la lire assiégée Analyse Par Jonathan Spicer © Reuters / Murad Sezer FILE PHOTO: Le VP américain Biden rencontre le président turc Erdogan à Istanbul ISTANBUL (Reuters) - La Turquie risque de perdre plus que la plupart d'autres pays si Joe Biden est élu président car il devrait durcir la position américaine contre les interventions militaires étrangères du président Tayyip Erdogan et une coopération plus étroite avec la Russie.

Certains Turcs étaient heureux cette semaine de voir le président Recep Tayyip Erdogan donner à la France une "bonne leçon" avec un appel "attendu depuis longtemps" au boycott, mais d'autres ont dit que cette décision était "irrationnelle "et" impossible à appliquer ".

a group of people walking down a street next to a sign: French businesses like supermarket chain Carrefour can be found all over Turkey © Ozan KOSE Des entreprises françaises comme la chaîne de supermarchés Carrefour sont présentes partout en Turquie a close up of a newspaper: Pro-government newspaper Yeni Safak backed President Erdogan's call for a boycott of French goods © Yasin AKGUL Le journal pro-gouvernemental Yeni Safak a soutenu l'appel du président Erdogan au boycott des produits français

Des clients masqués allaient et venaient comme d'habitude dans une succursale de la chaîne de supermarchés française Carrefour dans le quartier de Sisli à Istanbul mardi.

Erdogan met en doute « la santé mentale » de Macron, l’Elysée dénonce des propos « inacceptables »

  Erdogan met en doute « la santé mentale » de Macron, l’Elysée dénonce des propos « inacceptables » Le courroux français s’est traduit par le rappel immédiat de l’ambassadeur de France à Ankara, un acte diplomatique rare.Le courroux français se traduit par le rappel immédiat de l’ambassadeur de France à Ankara, un acte diplomatique rare, semble-t-il pour la première fois de l’histoire des relations diplomatiques franco-turques. L’acte, dit l’entourage d’Emmanuel Macron, se veut « un signal très fort ».

Daim Kara, 51 ans, s'est proclamé partisan du boycott alors même qu'il quittait le magasin les bras pleins de marchandises.

"J'achète chez Carrefour, mais ce sont des produits turcs", a-t-il déclaré à l'AFP, montrant ses achats.

"Je soutiens l'appel au boycott parce qu'ils menacent la Turquie. Ils méprisent les musulmans", a-t-il dit.

Kara a ajouté qu'il soutenait également l'interdiction des marchandises en provenance d'Israël, l'un des nombreux pays avec lesquels la Turquie entretient des relations difficiles.

Les liens entre Paris et Ankara, alliés de l'OTAN, étaient déjà tendus, notamment en raison du soutien de la France à une milice kurde syrienne considérée par Ankara comme "terroriste", et des désaccords sur la Libye et la Méditerranée orientale.

Attaques verbales répétées, ambassadeur rappelé à Paris… Les tensions s’accentuent encore entre la France et la Turquie

  Attaques verbales répétées, ambassadeur rappelé à Paris… Les tensions s’accentuent encore entre la France et la Turquie Alors que l’Elysée a vertement condamné les allusions samedi de Recep Tayyip Erdogan à la santé d’Emmanuel Macron et que l’ambassadeur de France en Turquie a été rappelé à Paris, le président turc a réitéré ses propos dimanche.Il y a deux semaines, Recep Tayyip Erdogan avait déjà dénoncé comme une provocation les déclarations de son homologue français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l’islam » en France, alors que l’exécutif présentait son futur projet de loi sur ce thème.

a car parked on the side of a building: French car brand Renault has a factory in Turkey and its vehicles are familiar on Istanbul streets. »et Paris a répondu en rappelant son ambassadeur à Ankara. Le dirigeant turc a renouvelé lundi son attaque personnelle contre Macron, l'accusant de mener une "campagne de haine" contre les musulmans en soutenant les caricatures du prophète Mahomet.

Les caricatures de Mahomet sont strictement interdites par l'Islam.

- «Jus d'orange turc» -

Pour Mahmut Atilla, 70 ans, l'appel d'Erdogan ne changera rien.

"Je boycotte déjà de toute façon, je penche toujours vers les produits turcs. Par exemple je ne bois pas de Coca Cola, je boycotte les produits américains. Pourquoi pas? J'ai des jus de fruits locaux, du jus d'orange, je préfère boire ça », grommela le retraité.

© David CANTINIAUX Emmanuel Macron, Recep Tayyip Erdogan are posing for a picture: Standoff between Turkey's Erdogan and France's Macron intensifies Le bras de fer entre le turc Erdogan et le français Macron s'intensifie Murat, un jeune de 30 ans à la mâchoire carrée assis dans un café, a déclaré qu'il était "attendu depuis longtemps", ajoutant: "Nous devons donner une bonne leçon à Macron! " Supporters of Erdogan sur Twitter a publié une liste de labels français à éviter, mais certains utilisateurs ont souligné qu'ils semblaient ignorer le penchant de la Première Dame turque pour la marque de luxe française Hermes.

Cependant, les appels au boycott ne semblent pas plus virulents en Turquie que dans le reste du monde musulman.

France fait face à des réactions négatives au boycott après que Macron ait défendu la liberté d'imprimer des dessins animés de Mohammed

 France fait face à des réactions négatives au boycott après que Macron ait défendu la liberté d'imprimer des dessins animés de Mohammed F Le président français Emmanuel Macron fait face à des réactions négatives dans certains pays musulmans en réponse aux remarques qu'il a faites en faveur de la liberté d'expression après qu'un enseignant a été décapité par un islamiste. © Fourni par Washington Examiner Le président turc Recep Tayyip Erdogan a été le leader le plus en vue à appeler au boycott des produits français, , ce qu'il a fait lundi.

Le Qatar et le Koweït ont retiré les produits français de certains magasins, mais dans la plupart des autres pays arabes, tels que l'Égypte et l'Arabie saoudite, les appels au boycott se sont limités aux médias sociaux.

L'effet de la décision d'Erdogan sur le commerce entre la Turquie et la France - qui valait environ 17 milliards de dollars l'année dernière - est difficile à prévoir.

Mais il n'a pas suscité le même enthousiasme que son appel en 2018 à boycotter les produits électroniques américains lors des tensions entre Ankara et Washington.

Votre navigateur ne supporte pas cette vidéo

A l'époque, plusieurs Turcs se sont filmés en train de casser leurs iPhones Apple au sol ou de les écraser avec des voitures, mais jusqu'ici les produits français ont été épargnés du même sort.

De plus, la relation tendue Turquie-France survient alors que les Turcs sont déjà inquiets pour leur économie, qui a subi un coup dur de la pandémie de coronavirus.

La livre turque, qui a perdu plus de 25% de sa valeur par rapport au dollar américain depuis le début de l'année, a de nouveau baissé à la suite des diatribes d'Erdogan.

Appel d'Erdogan à boycotter les produits français: les Turcs divisés

  Appel d'Erdogan à boycotter les produits français: les Turcs divisés Une "bonne leçon" qui n'a "que trop tardé", ou au contraire une mesure "illogique" et "impossible à appliquer": les Turcs étaient divisés mardi, au lendemain de l'appel de leur président Recep Tayyip Erdogan à boycotter les produits français.Pour l'instant, l'appel du bouillant chef d'Etat turc à dédaigner les marques tricolores semble relativement peu suivi d'effet: des clients masqués entrent comme d'habitude dans ce magasin de l'enseigne française Carrefour situé dans un quartier animé du district de Sisli, à Istanbul.Daim Kara, 51 ans, en sort les bras chargés de produits.

La devise a atteint un autre plus bas record de 8,14 contre le billet vert à 12h00 GMT mardi.

Dans ce contexte, l'appel au boycott des produits français risque "d'avoir un impact négatif sur la Turquie", a déclaré Guzide Kosifoglu inquiet.

Elle a dit que la décision «irrationnelle» avait été «prise avec émotion».

"Il ne faut pas oublier que de nombreuses marques françaises sont fabriquées ici. Cela crée des emplois pour de nombreux Turcs", a déclaré Kosifoglu, qui travaille dans le secteur du tourisme - actuellement confronté à une crise sans précédent.

Du centre de production Renault à Bursa, au nord-ouest de la Turquie, aux innombrables boutiques des marques de luxe françaises à Istanbul, de l'assurance aux arômes alimentaires, les entreprises françaises sont une source importante d'emplois.

"Dans un monde où les liens commerciaux sont entrelacés, (un boycott) ne me semble pas très sensé ... et il est impossible de postuler", a déclaré Murat Kaymaz, 47 ans.

"Si un produit est de bonne qualité et me satisfait, je ne fais pas trop attention à son origine. Peu importe qu'il soit italien ou français", at-il ajouté.

gkg-fraises / ezz / raz / fo / tgb

Turquie : pourquoi Erdogan attaque Macron .
Recep Tayyip Erdogan attaque sans relâche son homologue français sur son "problème" avec "les musulmans et l’islam", dont il se pose en défenseur. Si le président turc semble exacerber les tensions dans le but de retrouver sa popularité, la crise ouverte entre France et Turquie masque aussi des divergences de fond entre les deux pays. Le PSG et l’İstanbul Başakşehir vont-ils rejouer le match Erdogan-Macron ? Alors que les Parisiens doivent rencontrer ce soir le “FC Erdogan” à Istanbul, les accrochages se multiplient entre les deux chefs d'Etat.

usr: 1
C'est intéressant!