•   
  •   

Monde Les dirigeants turcs qualifient Charlie Hebdo de 'chiffon français incorrigible' pour se moquer d'Erdogan

16:05  28 octobre  2020
16:05  28 octobre  2020 Source:   cnbc.com

Attaques verbales répétées, ambassadeur rappelé à Paris… Les tensions s’accentuent encore entre la France et la Turquie

  Attaques verbales répétées, ambassadeur rappelé à Paris… Les tensions s’accentuent encore entre la France et la Turquie Alors que l’Elysée a vertement condamné les allusions samedi de Recep Tayyip Erdogan à la santé d’Emmanuel Macron et que l’ambassadeur de France en Turquie a été rappelé à Paris, le président turc a réitéré ses propos dimanche.Il y a deux semaines, Recep Tayyip Erdogan avait déjà dénoncé comme une provocation les déclarations de son homologue français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l’islam » en France, alors que l’exécutif présentait son futur projet de loi sur ce thème.

"Nous condamnons fermement la publication concernant notre président du magazine français, qui n'a aucun respect pour la foi, le sacré et les valeurs", a écrit le porte-parole d'Erdogan, Ibrahim Kalin. Twitter mercredi. Le dessin animé, dont les défenseurs estiment qu'il s'agit d'une expression de la liberté d'expression, représente Erdogan soulevant la robe islamique d'une femme alors qu'elle porte des verres à vin et rit, avec la légende: "Erdogan: en privé, il est très drôle." Recep Tayyip Erdogan wearing glasses: Turkish President Recep Tayyip Erdogan speaks during the extended meeting with provincial heads of ruling Justice and Development (AK) Party in Ankara, Turkey, on October 10, 2019. © Fourni par CNBC Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime lors de la réunion prolongée avec les chefs provinciaux du parti au pouvoir pour la justice et le développement (AK) à Ankara, Turquie, le 10 octobre 2019.

DUBAI, Émirats arabes unis - L'acrimonie croissante entre La Turquie et la France ont pris un tournant artistique alors que le magazine satirique français Charlie Hebdo a publié un dessin animé se moquant du président turc Recep Tayyip Erdogan, suscitant de vives critiques de la part des dirigeants turcs.

Les Turcs divisés sur l'appel d'Erdogan au boycott des produits français

 Les Turcs divisés sur l'appel d'Erdogan au boycott des produits français Certains Turcs étaient heureux cette semaine de voir le président Recep Tayyip Erdogan donner à la France une "bonne leçon" avec un appel "attendu depuis longtemps" au boycott, mais d'autres ont dit que cette décision était "irrationnelle "et" impossible à appliquer ".

"Nous condamnons fermement la publication concernant notre président du magazine français, qui n'a aucun respect pour la foi, le sacré et les valeurs", a écrit mercredi sur Twitter le porte-parole d'Erdogan Ibrahim Kalin.

Le but de publications comme Charlie Hebdo, affirmait Kalin, "est de semer la haine et l'animosité. Transformer la liberté d'expression en hostilité envers la religion et la croyance ne peut être que le produit d'une mentalité malade."

Le dessin animé, dont les défenseurs soutiennent qu'il s'agit d'une expression de la liberté d'expression, représente Erdogan soulevant la robe islamique d'une femme alors qu'elle porte des verres à vin et rit, avec la légende: "Erdogan: En privé, il est très drôle."

Le dessin animé est venu en réponse aux attaques d'Erdogan contre le président français Emmanuel Macron pour la décision de la France de projeter des dessins de Charlie Hebdo de personnalités religieuses, y compris le prophète Mahomet, sur les bâtiments gouvernementaux à Paris au cours du week-end. Erdogan a appelé les Turcs à boycotter les produits français, et les grandes chaînes de vente au détail au Qatar et au Koweït l'ont déjà fait.

Ligue des champions : match sous tension diplomatique entre le PSG et Basaksehir, "club d'Erdogan"

  Ligue des champions : match sous tension diplomatique entre le PSG et Basaksehir, Après sa défaite face à Manchester United en match d'ouverture, le PSG doit éviter un nouveau faux pas contre le Basaksehir Istanbul. Mais au-delà du sport, la politique s'invite également sur le terrain après les interrogations du président turc, Recep Tayyip Erdogan – réputé proche du club stambouliote – sur la "santé mentale" de son homologue français, Emmanuel Macron. Les Parisiens vont jouer en terrain hostile, mercredi 28 octobre, sur la pelouse du Basaksehir Istanbul.

Macron a défendu l'affichage des dessins animés, qui a déclenché la colère et la condamnation de nombreux musulmans du monde entier, en tant qu'expression de liberté d'expression et de défi à la suite d'une décapitation terroriste d'un professeur de français qui a montré les dessins animés du prophète Mahomet à ses élèves dans le cadre d'une leçon . La représentation d'images du prophète Mahomet est interdite dans l'Islam.

Erdogan a accusé Macron d'islamophobie et a déclaré qu'il avait besoin de "contrôles mentaux". Macron a à son tour rappelé l'ambassadeur de France à Ankara.

Turquie a promis de prendre des mesures "légales et diplomatiques" en réponse au dessin animé, et selon les médias officiels, le bureau du procureur général d'Ankara "enquêtera" sur les dirigeants de Charlie Hebdo sur le dessin animé. Insulter le chef de l'État est un crime en Turquie passible d'une peine pouvant aller jusqu'à quatre ans de prison. Le vice-président turc de

Turquie condamne Charlie Hebdo pour la caricature d'Erdogan: Nouvelles en direct

 Turquie condamne Charlie Hebdo pour la caricature d'Erdogan: Nouvelles en direct Le fossé entre les nations musulmanes et la France se creuse après que le président français Emmanuel Macron a déclaré plus tôt ce mois-ci que l'islam était une religion en «crise». © Des manifestants scandent des slogans lors d'une manifestation anti-France à Istanbul, dimanche 25 octobre 2020 [Emrah ...

, Fuat Oktay, a qualifié Charlie Hebdo de "chiffon incorrigible". Il a déclaré via Twitter: "Je condamne la publication immorale de cet incorrigible chiffon français concernant notre président", et a appelé "la communauté internationale morale et consciencieuse à dénoncer cette honte".

Emmanuel Macron wearing a suit and tie looking at the camera: French President Emmanuel Macron attends a press conference with Latvia's Prime Minister (unseen) after their meeting on September 30, 2020 in Riga, Latvia, during Macron's official visit to Latvia and the Baltic region. © Fourni par CNBC Le président français Emmanuel Macron assiste à une conférence de presse avec le Premier ministre letton (invisible) après leur rencontre le 30 septembre 2020 à Riga, en Lettonie, lors de la visite officielle de Macron en Lettonie et dans la région balte.

La Turquie et la France se sont affrontées récemment dans un certain nombre de conflits étrangers et de points de tension, notamment dans la guerre civile libyenne et les conflits territoriaux et de ressources en Méditerranée orientale. La France a condamné les actions militaires de la Turquie en Syrie et son implication dans les combats au Haut-Karabakh.

Ankara a également attiré de plus en plus la colère des États du Golfe, les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite, dont on peut dire que cette dernière mène un boycott informel d'Ankara. Des responsables américains ont également menacé de sanctions la Turquie, alliée de l'OTAN, pour ses essais signalés du système de défense antimissile russe S-400 au début du mois.

L'animosité et les tensions internationales croissantes s'ajoutent aux inquiétudes des investisseurs, qui sont déjà fortes dans un contexte économique en baisse et une monnaie nationale en chute libre . La livre de la Turquie a atteint un nouveau plus bas mardi , atteignant un record de 8,2 livres pour un dollar.

Charlie Hebdo agace encore un peu plus le président turc Erdogan en le caricaturant .
Le journal satirique Charlie Hebdo agace encore un peu plus le président turc Erdogan en le caricaturant. View on euronews © AP Photo Le président turc Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué mercredi une caricature de lui publiée par l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, la qualifiant d'"attaque ignoble" commise par des "vauriens". "Je n'ai pas regardé cette caricature (...) Il est inutile de dire quoi que ce soit au sujet de ces vauriens", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Ankara.

usr: 0
C'est intéressant!