•   
  •   

Monde Centrafrique: les tensions avec la Libye mènent à l'expulsion de six diplomates

11:20  29 octobre  2020
11:20  29 octobre  2020 Source:   rfi.fr

Time's up: Après un sursis, une vague d'expulsions attendue aux États-Unis

 Time's up: Après un sursis, une vague d'expulsions attendue aux États-Unis Par Michelle Conlin et Christopher Walljasper © Reuters / LEAH MILLIS FILE PHOTO: Des gens protestent contre une expulsion illégale dans le Maryland, US (Reuters) - Le sept. 1, les responsables de la santé américains ont annoncé qu'ils suspendraient les expulsions à travers les États-Unis pour aider à endiguer la propagation du nouveau coronavirus. C'était trois jours trop tard pour Latrise Bean.

Ces faits sont confirmés de diverses sources. En revanche, il est exagéré de prétendre, comme l'a fait un parlementaire égyptien, qui est en même temps le beau-frère du Raïs, M. Abou C'est pourquoi la récente expulsion de cent soixante manœuvres égyptiens de Libye crée ici une certaine inquiétude.

Libye : le gouvernement d'union nationale et le Parlement de l'est annoncent un cessez-le-feu. En visite en Italie, Gérald Darmanin a annoncé la création d'une brigade mixte à la frontière franco-italienne pour lutter contre les filières de passeurs qui y font transiter les migrants.

Une vue générale montre une partie de Bangui. © REUTERS/Siegfried Modola Une vue générale montre une partie de Bangui.

Six diplomates libyens, dont l'ambassadeur qui devait être nommé à Bangui, ont été expulsés de Centrafrique samedi 24 octobre. Ils avaient été interpellés à leur arrivée, la veille, par les forces de sécurité portuaires, puis placés en résidence surveillée, dans un hôtel de la capitale sous une bonne garde, dans l’attente d’être expulsés. Un incident qui indique que la crise libyenne s’est invitée à Bangui.

L’expulsion des six diplomates libyens de Bangui a été confirmée par plusieurs sources. Alors que ces diplomates affirment que leur arrivée était annoncée selon les règles de l’usage diplomatique, Bangui évoque un problème de visas.

Envoyé de l'ONU en Libye `` optimiste '' sur les perspectives de cessez-le-feu

 Envoyé de l'ONU en Libye `` optimiste '' sur les perspectives de cessez-le-feu Les factions rivales de la Libye ont accepté de maintenir une accalmie dans les combats et d'ouvrir des routes intérieures terrestres et aériennes, a déclaré mercredi l'envoyé de l'ONU dans ce pays d'Afrique du Nord en difficulté, exprimant son optimisme quant aux perspectives d'un cessez-le-feu .

L'Otan a annoncé l ' expulsion de sept diplomates russes et le rejet de trois demandes d'accréditation. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a justifié les expulsions de diplomates russes décidées par la France comme une preuve de solidarité avec le

Washington a expulsé des diplomates chinois, qui auraient tenté de s'introduire dans une base secrète militaire en septembre dernier, selon la presse. Une « faute » selon la Chine : il s'agit du dernier incident en date entre les deux premières puissances économiques mondiales, quelques jours après

« Nous avons des doutes sur leurs visas, et en l’absence de madame la ministre des Affaires étrangères, nous avons préféré qu’ils quittent Bangui », explique Albert Yaloké Mokpeme, porte-parole de la présidence, à RFI. « Nous ne savons pas qui est qui dans cette histoire », ajoute le porte-parole de la présidence.

La Russie a de l'influence en Centrafrique

L’ambassade était dirigée depuis plusieurs années par un chargé d’affaires qui avait annoncé en 2018, ne pas reconnaître le gouvernement d'union nationale (GNA) mais le camp du maréchal Khalifa Haftar. Le GNA l’avait alors démis de ses fonctions, en décembre 2019. Depuis, Tripoli accuse Bangui de bloquer toute tentative de nommer un nouvel ambassadeur.

Selon plusieurs observateurs, cet incident diplomatique relate l’influence grandissante de la Russie en Centrafrique et la forte présence des conseillers russes auprès du président Faustin-Archange Touadéra. Moscou apporte son soutien en Libye au maréchal Haftar, alors que la Turquie est un soutien inconditionnel à ses adversaires du GNA.

Après la Syrie, la Libye et l’Azerbaïdjan, la guerre d’influence qui a lieu entre la Russie et la Turquie semble s’étendre à la Centrafrique.

Les Libyens partagés entre espoirs et doutes après l'accord de cessez-le feu .
De nombreux Libyens sont partagés entre espoirs de retrouver la paix et craintes de nouvelles violences après l'annonce vendredi d'un accord de cessez-le-feu en Libye, censé rapprocher d'une solution politique le pays en guerre depuis des années. Vendredi, les délégations militaires des deux camps ont signé à Genève un accord de cessez-le-feu permanent avec "effet immédiat", après cinq jours de discussions. Les deux parties ont convenu que "toutes les unités militaires et les groupes armés sur la ligne de front doivent retourner dans leurs camps", a annoncé Stephanie Williams, cheffe par intérim de la Mission d'appui de l'ONU en Libye (Manul

usr: 6
C'est intéressant!