•   
  •   

Monde Côte d'Ivoire: l'armée face au double défi de sa reconstruction et des jihadistes

11:05  30 octobre  2020
11:05  30 octobre  2020 Source:   msn.com

Côte d’Ivoire : Un mort et des blessés graves lors des manifestions de l’opposition à Bonoua

  Côte d’Ivoire : Un mort et des blessés graves lors des manifestions de l’opposition à Bonoua L’opposition avait appelé les manifestants à la désobéissance civile en vue d’une élection présidentielle contestée © AFP Les manifestants de l'opposition sont dispersés à Abidjan en Côte d'Ivoire, le 19 octobre 2020. ELECTION PRESIDENTIELLE - L’opposition avait appelé les manifestants à la désobéissance civile en vue d’une éle En Côte d’Ivoire, une personne est morte et plusieurs autres ont été blessées à Bonoua, lors d’une manifestation de l’opposition ivoirienne, a annoncé lundi Jean-Paul Améthier, le maire de la ville.

Une base de l ’ armée ivoirienne, située près de la frontière avec le Burkina Faso, a été la cible d'une attaque, dans la nuit… Selon le chercheur Lassina Diara, depuis deux ans, une cellule jihadiste appartenant à la katiba malienne du Macina d’Amadou Koufa chercherait à s’implanter dans cette

Une base de l ’ armée ivoirienne, située près de la frontière avec le Burkina Faso, a été la Vers 3h du matin une quarantaine d’hommes en armes ont surpris la trentaine de gendarmes et de Représailles ou pas, la seule réponse des Etats, c'est de faire face . » Si le bilan se confirme, il s’agirait de la pire

DEs soldats ivoiriens défilent à Abidjan, le 7 août 2019. © SIA KAMBOU DEs soldats ivoiriens défilent à Abidjan, le 7 août 2019.

Au coeur de l'histoire de la Côte d'Ivoire depuis 20 ans, son armée est confrontée au double défi de sa reconstruction toujours en cours et des menaces jihadistes, alors que le pays tient son élection présidentielle samedi dans un climat tendu.

"Aujourd'hui nous avons une armée républicaine", a affirmé le président ivoirien Alassane Ouattara dans un entretien à l'AFP mercredi.

Il n'empêche: depuis le coup d'Etat de décembre 1999 (le seul dans l'histoire du pays), les Ivoiriens vivent régulièrement dans la peur des putschs et des mutineries. Les rumeurs relayées sur les réseaux sociaux de mécontentement parmi les soldats, voire de tentative de coup de force à l'approche de la présidentielle, inquiètent toujours.

Côte d’Ivoire: la question des violences communautaires agite la campagne présidentielle

  Côte d’Ivoire: la question des violences communautaires agite la campagne présidentielle En Côte d’Ivoire, en pleine campagne électorale, les partisans de Laurent Gbagbo, qui demandent l’arrêt du processus, accusent le régime d’utiliser des miliciens, les « microbes » pour attaquer les opposants en faisant le lit des violences communautaires. En face, les membres du parti au pouvoir réfutent ces accusations et évoquent des causes plus profondes en parlant des affrontements qui surviennent pendant cette campagne présidentielle. Après le passage à Abidjan d'une mission ministérielle de la Cédéao, le FPI-GOR (Gbagbo ou rien) qualifie de « honte » les conclusions de la délégation désavouant l'opposition.

De violents combats éclatent entre soldats français et djihadistes. Bilan : quatre morts côté . France 2 : Cinq reportages, réalisés par les équipes de la rédaction du magazine, permettent de mettre en lumière la complexité de la reconstruction du Mali .

Confronté aux immenses défis de la réconciliation nationale et de la reconstruction , Alassane Ouattara cherche désormais à asseoir son autorité. Alassane Ouattara l'a affirmé vendredi 22 avril : "la guerre est terminée en Côte d ' Ivoire ". Mais tous les acteurs du conflit n'ont pas baissé les armes

Des soldats ivoiriens rendent hommage à des soldats tués à Kafolo (nord), lors d'une cérémonie à Abidjan, le 2 juin 2020. © SIA KAMBOU Des soldats ivoiriens rendent hommage à des soldats tués à Kafolo (nord), lors d'une cérémonie à Abidjan, le 2 juin 2020.

"En Afrique, le juge de paix, c'est l'armée" en cas de contestation électorale, commente un expert militaire. "Donc la problématique de sa loyauté au régime est cruciale".

Forte de 18.000 hommes, l'armée ivoirienne est issue du regroupement de plus de 8.000 combattants des Forces Nouvelles, la rébellion qui a dirigé la moitié nord de la Côte d'Ivoire pendant les années 2000, et des soldats de l'armée de métier, loyale au gouvernement du Sud.

Depuis son accession au pouvoir en 2011, soutenue par les rebelles, le président Ouattara tente de rassembler les deux parties et de professionnaliser le fonctionnement de l'armée. "C'est un échec", selon l'expert militaire, qui souligne les privilèges octroyés aux ex-rebelles par rapport aux militaires de métier.

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Bouaké, fief des ex-rebelles en quête de renaissance

  Présidentielle en Côte d'Ivoire : Bouaké, fief des ex-rebelles en quête de renaissance Cette semaine, France 24 vous fait voyager à travers la Côte d'Ivoire. Alors que les Ivoiriens s'apprêtent à choisir leur président le 31 octobre prochain, notre correspondant Thaïs Brouck a sillonné le pays pour rencontrer des anonymes et comprendre leurs attentes avant un scrutin déterminant pour leur avenir. Après Yamoussoukro, Gagnoa, Daloa et Korhogo, il vous emmène cette fois-ci à Bouaké, la deuxième ville du pays. Capitale historique desCapitale historique des Baoulés, l'une des principales ethnies du pays, Bouaké est une ville d'un million et demi d'habitants située en plein cœur de la Côte d'Ivoire et à la confluence des routes vers le Mali et le Burkina Faso.

Quant à la Côte d ' Ivoire , le pays a été touché le 13 mars 2016 par une attaque djihadiste : des assaillants avaient ouvert le feu sur la plage dans la ville balnéaire de Grand-Bassam, près d'Abidjan, faisant 19 morts. Les autorités ont affirmé avoir déjoué plusieurs tentatives depuis.

Il est le grand absent de la présidentielle en Côte d ’ Ivoire , une ombre qui plane au-dessus du pays et dont la parole était suspendue depuis près de dix ans et son arrestation par les forces qui combattaient pour Alassane Ouattara avec l’appui de la France et des Nations unies. Laurent Gbagbo a rompu le

Des soldats ivoiriens mutinés tient en l'air devant leur camp militaire, le 15 mai 2017 à Bouaké. © ISSOUF SANOGO Des soldats ivoiriens mutinés tient en l'air devant leur camp militaire, le 15 mai 2017 à Bouaké.

En 2017, les ex-rebelles lancent une fronde pour réclamer l'argent qu'on leur avait promis en 2011. Leurs mutineries ont ébranlé le régime, contraint pour les calmer de leur payer des primes de l'ordre de 12 millions FCFA (18.000 euros), une somme énorme dans un pays où le revenu minimum est de 60.000 FCFA.

- "Aucun doute" sur la loyauté de l'armée -

"J'ai réglé le problème de l'armée malgré les mutineries de 2017", a assuré le président Ouattara à l'AFP.

"Aujourd'hui l'armée est apparemment calme et disciplinée, mais jusqu'où irait sa fidélité au régime en cas de troubles post-électoraux ?", s'interroge toutefois l'expert.

Une question est sur toutes les lèvres, celle de l'influence de l'ancien chef de la rébellion Guillaume Soro, notamment auprès de ses anciens lieutenants, les "com'zones" (commandants de la rébellion qui dirigeaient chacun une zone du nord du pays) devenus des chefs militaires de haut rang.

Présidentielle en Côte d’Ivoire : une armée toujours divisée

  Présidentielle en Côte d’Ivoire : une armée toujours divisée À l’approche de l'élection présidentielle en Côte d’Ivoire, la question de la loyauté et de l’unité des forces de sécurité est sur toutes les lèvres. Dix ans après la fin de la guerre civile, les divisions politico-ethniques n’ont pas disparu et la réaction des troupes en cas de crise post- électorale demeure l’une des grandes inconnues du scrutin. Décryptage. Entre armée, police et gendarmerie, 35 000 hommes seront mobilisés pour la sécurisation de la présidentielle du 31 octobre 2020. L’opération a été dénommée "Barrissement de l’éléphant".

Du côté de l’UDPCI comme du PDCI, plusieurs cadres ont choisi de se maintenir auprès d’Alassane Ouattara. De quoi contribuer à l’encrage local du parti au pouvoir, qui espère ainsi rogner l’électorat de ses ex-partenaires. NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail.

Aujourd'hui en Côte d ' Ivoire , l 'Islam a acquis de la visibilité et n'est plus considéré comme un ennemi par le pouvoir .Les musulmans ivoiriens ont pourtant longtemps subi les foudres de l'"Ivoirité" Cette surveillance de l'Islam intervient après plusieurs attaques jihadistes intervenues sur le sol ivoirien.

Ancien allié de Ouattara devenu son adversaire, Soro nourrissait des ambitions présidentielles, et la rumeur lui prête la volonté de perpétrer un coup d'Etat depuis son exil en France.

"Pourquoi les com'zones sacrifieraient-ils maintenant leur statut social et leurs fortunes dans un coup d'Etat?", se demande toutefois l'expert militaire.

Alassane Ouattara, qui affirme n'avoir "aucun doute sur la loyauté des forces de défense et de sécurité", a promis à Soro, qui fut son Premier ministre, "la prison à perpétuité" s'il revient en Côte d'Ivoire.

Le chef de l'Etat affiche la même assurance face à la menace jihadiste.

- "Prêts à faire face" -

Alors que la Côte d'Ivoire avait été épargnée ces dernières années par les groupes jihadistes qui frappent durement les pays voisins, Burkina Faso, Mali et Niger, l'attaque en juin à Kafolo (nord) où 14 soldats ont été tués, a brutalement ramené le régime ivoirien à la réalité de la géopolitique régionale à quatre mois de la présidentielle.

C'était la deuxième action jihadiste dans le pays après l'attentat de Grand Bassam en 2016 (19 morts).

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara, candidat "par obligation citoyenne"

  Présidentielle en Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara, candidat En Côte d'Ivoire, le président sortant Alassane Ouattara est en campagne pour un troisième mandat. Il avait finalement décidé de se présenter à la suite du décès de son successeur Amadou Gon Coulibaly. Pour rester au pouvoir en Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara compte sur son bilan. Le président sortant met en avant les investissements faits durant son dernier mandat dans les infrastructures et le développement économique. Un discours qui plaît à certains électeurs."Il est le seul président qui a envoyé la Côte d’Ivoire vers le progrès.

Des manifestants de l’opposition ivoirienne, qui tentaient de marcher vers la Commission électorale indépendante (CEI), pour dénoncer la radiation de

LES NOTAIRES. La fonction notariale est régie en Côte d ' Ivoire par divers textes. Il y a tout d‘abord la loi N° 69/372 du 12 Août 1960 portant statut du notariat. Il y a ensuite la loi N° 97/ 513 du 04 septembre 1997 modifiant certaines dispositions de la loi de 1969.

"Nous avons renforcé la protection militaire à nos frontières", a affirmé M. Ouattara, évoquant des actions dans "le domaine du renseignement et l'acquisition d'outils technologiques". "Nous avons nettoyé la zone (de Kafolo), nous sommes prêts à faire face à toute menace éventuelle", a-t-il insisté.

Chercheur burkinabè au Carrefour d'études et de recherche d'action pour la démocratie et le développement, Mahamoudou Savadogo ne partage pas les certitudes du président ivoirien.

"L'armée ivoirienne dispose de moyens logistiques et d'hommes en mesure de faire face", mais elle "sous-estime la capacité de nuisance et la mise en œuvre de stratégies d'occupation par les groupes armés terroristes", estime-t-il, soulignant "l'aptitude des jihadistes à se fondre au sein des différentes communautés".

L'armée ivoirienne "gagnerait à collaborer" - "comme elle le fait avec l'armée burkinabè" - avec celles des pays côtiers voisins, Ghana, Togo et Bénin, eux aussi menacés par une descente des groupes jihadistes sahéliens vers le sud, conseille-t-il.

de/pgf/thm/blb

Ouattara réélu, résidence de son opposant encerclée : le point sur la situation en Côte d’Ivoire .
Le président ivoirien Alassane Ouattara a été réélu pour un troisième mandat, mais l’opposition, qui a boycotté le scrutin, juge ce nouveau mandat « inconstitutionnel ».Le président ivoirien Alassane Ouattara, 78 ans, a été réélu pour un troisième mandat sur le score fleuve de 94,27 % des voix au premier tour, selon les résultats proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI) ce mardi 3 novembre à l’aube. La CEI a trois jours pour transmettre ces résultats au Conseil constitutionnel, qui a sept jours pour les valider ou non.

usr: 1
C'est intéressant!