•   
  •   

Monde EU: L'OMS devrait avoir plus de pouvoir pour enquêter sur les épidémies

16:51  30 octobre  2020
16:51  30 octobre  2020 Source:   washingtonpost.com

Alex Dyer claque le SPFL pour enquête sur Kilmarnock alors qu'il émet un jibe barbelé "gagner leur argent"

 Alex Dyer claque le SPFL pour enquête sur Kilmarnock alors qu'il émet un jibe barbelé Le patron de Kilmarnock Alex Dyer a pris pour cible le SPFL et a affirmé "qu'ils semblent vouloir montrer du blâme quelque part". Le club de Rugby Park fait face à une accusation disciplinaire pour avoir prétendument enfreint la réglementation sur le coronavirus SPFL , mais Dyer pense avoir suivi tous les protocoles nécessaires.

LONDRES (AP) - Les pays européens demandent que l'Organisation mondiale de la santé reçoive plus de pouvoirs pour enquêter de manière indépendante sur les épidémies et obliger les pays à fournir plus de données, après la pandémie dévastatrice de coronavirus mise en évidence les nombreuses lacunes de l'agence.

FILE - In this file photo dated Wednesday, Oct. 21, 2020, German Health Minister Jens Spahn attends the weekly government cabinet meeting at the chancellery in Berlin.  Spahn said Friday Oct. 30, 2020, that World Health Organisation (WHO) should receive more political support and financial backing for its international efforts to manage acute health crises, and given greater powers to independently investigate virus outbreaks. (AP Photo/Markus Schreiber, FILE) © Fourni par Associated Press FILE - Dans cette photo de fichier datée du mercredi 21 octobre 2020, le ministre allemand de la Santé Jens Spahn assiste à la réunion hebdomadaire du cabinet du gouvernement à la chancellerie de Berlin. Spahn a déclaré vendredi 30 octobre 2020 que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) devrait recevoir plus de soutien politique et financier pour ses efforts internationaux de gestion des crises sanitaires aiguës, et donner plus de pouvoirs pour enquêter de manière indépendante sur les épidémies de virus. (AP Photo / Markus Schreiber, FILE)

Après une réunion entre les ministres de l'Union européenne pour discuter de la manière dont l'agence de santé des Nations Unies devrait être renforcée, le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a déclaré vendredi que l'OMS devrait recevoir plus de soutien politique et financier pour ses efforts internationaux gérer les crises sanitaires aiguës.

L'OMS exhorte le monde à `` ne pas abandonner '' alors que la pandémie de COVID-19 resurgit

 L'OMS exhorte le monde à `` ne pas abandonner '' alors que la pandémie de COVID-19 resurgit L'Organisation mondiale de la santé (OMS) exhorte les gens du monde entier à ne pas abandonner la lutte contre le coronavirus alors que les cas augmentent à nouveau, soulignant le nécessité de porter un masque, de prendre des distances physiques et d’autres mesures pour éviter le type de verrouillage à grande échelle qui a été imposé plus tôt cette année. © Le chef de l'OMS exhorte le monde à ne pas abandonner la bataille contre le COVID-19 en tant que numéros de cas et ...

"L'OMS ne peut pas être seule et porter seule le poids de cette pandémie", a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

Stella Kyriakides, la commissaire européenne à la santé, a noté que les institutions européennes ont fourni 100 millions de dollars à l'OMS l'année dernière.

L'agence a été critiquée à plusieurs reprises par le président américain Donald Trump pour sa «collusion» avec la Chine pour couvrir l'étendue initiale de la pandémie. Trump a par la suite retiré le financement américain de l'OMS - les États-Unis étaient le plus grand donateur de l'agence - et a par la suite retiré complètement les États-Unis de l'organisation.

Dans un projet de document fourni vendredi par le ministère allemand de la Santé et la Commission européenne, les États membres de l'UE ont déclaré que les demandes extraordinaires du COVID-19 «l'emportent sur les capacités actuelles de l'OMS et sa capacité à soutenir les États membres».

Covid-19. La Russie a soumis son vaccin pour préqualification à l’OMS

  Covid-19. La Russie a soumis son vaccin pour préqualification à l’OMS La Russie « est l’un des premiers pays au monde à demander à l’OMS la préqualification de son vaccin contre le nouveau coronavirus », affirme le fonds souverain russe. La Russie a soumis à l’Organisation mondiale de la santé une demande de préqualification de son premier vaccin contre le nouveau coronavirus, Spoutnik V, a annoncé mardi 27 octobre le fonds souverain russe.Impliqué dans le développement de ce vaccin, le fonds souverain a indiqué dans un communiqué avoir soumis une demande pour un enregistrement accéléré et une préqualification de Spoutnik V à l’OMS.


Vidéo: Covid Watch: la Russie émet un mandat de masque national (CNBC)

Les pays ont souligné leur soutien à l'OMS, mais ont suggéré plusieurs propositions pour réorganiser l'agence.

Plus particulièrement, l'UE a évoqué «la possibilité d'une évaluation épidémiologique indépendante sur place dans les zones à haut risque», bien que cela se fasse toujours en collaboration avec le pays concerné.

L'OMS n'a actuellement aucun pouvoir pour enquêter de manière indépendante sur les épidémies et doit plutôt compter sur les pays pour approuver sa liste d'experts proposés pour toute visite et est largement soumise à un ordre du jour fixé par les pays.

L'UE a également appelé à «une transparence accrue ... en plus d'un système de notification plus efficace permettant aux pays de fournir à l'OMS des données en cas d'urgence sanitaire.» Au début de l'épidémie de COVID-19, l'OMS s'est publiquement plainte du fait que les pays n'étaient pas partageant suffisamment d'informations, mais a refusé de nommer des pays en particulier.

Les propositions de l'UE pour la réforme de l'OMS devraient être discutées lors d'une réunion des États membres de l'agence le mois prochain.

____

Samuel Petrequin à Bruxelles et David Rising à Berlin ont contribué à ce rapport.

___

Suivez la couverture de la pandémie AP sur http://apnews.com/VirusOutbreak et https://apnews.com/UnderstandingtheOutbreak

Covid-19 : des cas chez des visons rapportés dans six pays différents .
Covid-19 : des cas chez des visons rapportés dans six pays différents LIRE AUSSI > Pandémie de Covid-19 : faut-il avoir peur des animaux ?

usr: 0
C'est intéressant!