•   
  •   

Monde Présidentielle américaine : comment les minorités sont dissuadées de voter

12:40  02 novembre  2020
12:40  02 novembre  2020 Source:   francetvinfo.fr

Certains se donnent beaucoup de mal pour voter tôt et en personne

 Certains se donnent beaucoup de mal pour voter tôt et en personne Le vote à cette élection est si important pour Jeremy Kirkland qu'il a acheté un billet d'avion de Chicago, où il est étudiant en deuxième année au Columbia College, à son domicile en Virginie juste pour jeter son vote en personne. © Fourni par NBC News «Je voulais m'assurer que mon vote allait compter pour cette élection», a déclaré Kirkland.

Présidentielle américaine : pourquoi le nom du vainqueur ne sera sans doute pas connu le 3 novembre. DÉCRYPTAGE -L’épidémie de coronavirus et FOCUS - Dans un contexte de pandémie, des millions d' Américains s'apprêtent à voter par correspondance. Donald Trump tente de saper la

La population de Cubains exilés et de retraités y vote traditionnellement conservateur, mais les jeunes hispaniques y votent démocrate. Les forces spéciales américaines ont mené une opération réussie dans le Nord du Nigéria, samedi, pour libérer Philip Walton, un ressortissant américain enlevé il y a

Alors que l’élection américaine approche, les techniques pour décourager les communautés minoritaires – souvent démocrates – de se rendre aux urnes sont nombreuses.

  Présidentielle américaine : comment les minorités sont dissuadées de voter © Fournis par Franceinfo

Plus de 82 millions d’Américains ont déjà voté de manière anticipée pour le scrutin présidentiel du 3 novembre, un record. Facilitée par le recours au vote par correspondance, cette ruée vers les urnes n’est pas aussi simple pour tous les électeurs. Certains doivent affronter plusieurs heures de file d’attente ou parcourir des dizaines de kilomètres pour trouver leur bureau de vote. Ces méthodes de dissuasion envers les électeurs sont appelées "voter suppressions" (suppression d'électeurs en français). Franceinfo vous explique ce mécanisme ancré dans les pratiques politiques américaines.

White Castle ferme des restaurants et donne aux travailleurs des congés payés pour voter le jour du scrutin, dans un mouvement peu de géants de la restauration rapide sont prêts à faire

 White Castle ferme des restaurants et donne aux travailleurs des congés payés pour voter le jour du scrutin, dans un mouvement peu de géants de la restauration rapide sont prêts à faire © Fourni par Business Insider Peu d'employés de restaurant sont payés du temps pour voter Élections de 2020, alors même que les entreprises s'engagent à soutenir l'inscription des électeurs. Photo AP / Ted S. Warren, dossier White Castle fermera tous les restaurants de 7 h à 11 h le 3 novembre pour donner aux employés une chance de voter aux élections.

Les moyens de voter à distance gagnent du terrain. Le maintien de la date unique comme rendez-vous pour les élections présidentielles , législatives Plusieurs voix se sont élevées de faire du «Jour des élections» un jour férié en reconnaissance de l’importance de ce jour et de sa grande signification

Avant l'élection présidentielle de 2016, les prédictions ont donné l'avantage à Hillary Clinton jusqu'au bout. Les calculs du «New York Times» donnaient à la Beaucoup d'Iraniens pensent que la victoire de Donald Trump ou Joe Biden aura des conséquences très importantes pour l'avenir de leur pays.

Un processus aujourd'hui exploité par les républicains

Depuis l'entrée en vigueur du Voting Rights Act (loi sur le droit de vote) en 1965 aux Etats-Unis, les discriminations raciales sont interdites dans le cadre des élections. Les Etats restent libres de définir les modalités d'exercice du vote (par correspondance ou non, anticipé, dans quels délais, etc.), mais ne peuvent plus se baser sur la seule origine d'une personne pour le lui refuser.

Pour favoriser leur parti, certains élus usent de contournements légaux pour réduire le nombre d’électeurs, principalement ceux issus des minorités ethniques. "Les décisions sont prises à l’échelle d’un comté, voire d’un district", rapporte Steven R. Ekovich, professeur à l'université américaine de Paris. Depuis les années 1960, ce sont quasi-exclusivement les républicains qui ont recours à la suppression d'électeurs. Cela s'explique par le fait que les minorités ethniques sont plus favorables aux démocrates : en 2016, la communauté afro-américaine a voté à 90% pour Hillary Clinton.

Ces célébrités n'ont pas voté en 2016 - Qu'ont-elles dit sur le vote en 2020?

 Ces célébrités n'ont pas voté en 2016 - Qu'ont-elles dit sur le vote en 2020? Avec tant de célébrités inondant la télévision et Internet pour encourager les gens à sortir et à voter, vous seriez presque surpris d'entendre que des gens célèbres n'ont pas participé à la dernière élection présidentielle. Alors que bon nombre de ces personnalités bien connues ne sont peut-être pas aussi vives sur l’abstention de voter, certaines ont avoué fièrement ne pas voter, tandis que d’autres n’en sont pas si fières.

Lors de ce vote du 3 novembre, les Américains ne se déplacent par seulement pour choisir leurs grands électeurs mais aussi un nouveau gouverneur, leurs représentants au Sénat notamment. Même si les citoyens américains n'élisent pas directement leur président, le choix des grands électeurs est

>> LIRE AUSSI - Présidentielle américaine : en Floride, le vote des seniors pour Trump loin d'être acquis. Tractage intensif pour les Trumpistes. La participation de l'électorat Afro- américain reste encore une inconnue. Elle sera pourtant déterminante pour l'élection présidentielle du 3 novembre.

Des techniques de vérification d'identité plus ou moins strictes

La façon la plus simple de limiter les voix des minorités est de restreindre l'accès aux méthodes de vote anticipé. Le vote par correspondance et le vote en bureau avant la date de l'élection sont extrêmement développés aux Etats-Unis, car l’élection a lieu un mardi et la journée n’est pas fériée. Pour de nombreux Américains, "voter impliquerait donc de perdre une journée de travail, ce qu’ils ne peuvent pas se permettre", analyse Paul Schor, maître de conférences à l'université de Paris, spécialiste de l'histoire des Etats-Unis.

Pour refuser le vote, des techniques de vérification d'identité renforcées ont été mises en place par certains Etats. Des critères stricts sont fixés pour accepter une pièce d'identité. Dans l’Indiana, par exemple, elle doit réunir quatre critères pour être valide : présenter une photo, un nom, être valable ou expirée depuis moins de 4 ans et être émise par l’Etat de l’Indiana. En résumé : si un électeur dispose seulement d’une pièce d’identité émise par un autre Etat américain, impossible pour lui de voter.

Élection présidentielle américaine : quels sont les États clés, les « Swing states », à surveiller ?

  Élection présidentielle américaine : quels sont les États clés, les « Swing states », à surveiller ? Qui de Joe Biden ou de Donald Trump sera le président des États-Unis pour les quatre prochaines années ? Le résultat du scrutin du mardi 3 novembre sera grandement dépendant du système des grands électeurs où certains États clés auront une importance majeure. Ouest-France a dressé pour vous la liste des États où l’élection pourrait se jouer. Qu’ont en commun les présidents des États-Unis John Quincy Adams élu en 1824, Rutheford B. Hayes en 1876, Benjamin Harrison en 1888, George W.

La fille du président, Ivanka Trump, a elle aussi été appelée à la rescousse, plus d’une vingtaine de fois ces derniers jours, sa présence à des événements de campagne visant à séduire in extremis les femmes L’une comme l’autre savent que le vote féminin est décisif pour remporter la présidentielle .

La file d'attente de voitures serpente sur des kilomètres. Jim, 70 ans, a dormi dans son pick-up. Il était conducteur de bus dans le parc d'attractions Universal. Suffrage universel indirect, grands électeurs: comment fonctionne la présidentielle américaine . BFMTV.

Au Texas, les restrictions sont similaires : un permis de port d'armes autorise le vote, quand la carte étudiante, qui présente les mêmes informations, est refusée. Le but : décourager le vote des étudiants, connu pour être davantage démocrate, comme l'explique Jayla Allen, militante des droits civiques, dans un extrait de l'émission Complément d'enquête.

"Beaucoup de gens n'ont pas de papiers d'identité, parce qu'ils n'en ont pas besoin. En exiger pour voter, ça élimine du scrutin les gens les plus précaires qui n’en ont pas. Les gens qui déménagent souvent n'ont pas de pièces à jour, et le permis a un coût", argumente Paul Schor. En effet, le document d'identité le plus commun pour les Américains est donc le permis de conduire, émis par leur Etat. Celui-ci est en possession* de 93% des Blancs, 90% des Latinos, mais seulement 79% des Afro-Américains.

Le Covid-19 a toutefois été un allié pour l'extension des droits civiques : face à la pandémie, de nombreux Etats ont simplifié le recours au vote par correspondance, pour éviter aux électeurs de se déplacer. Il a explosé dans le Kentucky (+584%) ou la Pennsylvanie (+408%), selon les données publiées par Les Echos. Cela explique les taux record : plus de 50 millions de bulletins par correspondance ont déjà été reçus par les services électoraux

Barack Obama : Cet incroyable panier qui bluffe tout le monde, même LeBron James

  Barack Obama : Cet incroyable panier qui bluffe tout le monde, même LeBron James C'est l'une des vidéos buzz du week-end ! Alors qu'il était en déplacement dans le Michigan samedi 31 octobre 2020, pour soutenir Joe Biden, l'adversaire de Donald trump à l'élection présidentielle américaine, Barack Obama a réalisé un improbable shoot. Son tir a été capté en vidéo et commenté par la star des Lakers LeBron James.Alors qu'il était en déplacement dans le Michigan le 31 octobre 2020, afin de soutenir le démocrate Joe Biden, adversaire de Donald Trump dans la course à la Maison Blanche, Barack Obama a montré qu'il est aussi talentueux lorsqu'il s'agit de tirer un panier à 3 points.

Comme ils se sentent obligés d’expliquer aux lecteurs comment voter (une certaine idée de « l’information », donc…), voici la synthèse (j’ai Les opinions des journalistes… Pour la présidentielle peuvent-ils avoir une opinion différente de celle des propriétaires du journal, personnages dont on ne

Comment le confinement du printemps a permis d’éviter des milliers de morts. Les « Etats pivots » sont à l’élection présidentielle aux Etats-Unis ce que les vents alizés étaient aux marins de l’Antiquité, résume la chaîne d’informations américaine CNN : indispensables autant qu’imprévisibles.

Des quartiers particulièrement discriminés

Ces obstacles administratifs ne sont pas les seuls que rencontrent les minorités. Contrairement à la France, l’origine ethnique d’une personne est mentionnée lors du recensement. "On vote comme sa communauté : son église, son association. C’est un vecteur de préférence partisane très fort. Les gens emménagent dans des quartiers favorables à leurs idées politiques", indique Steven R. Ekovich. Ainsi, il est facile de définir quels quartiers et comtés sont majoritairement non-blancs dans un Etat. Et d'y supprimer des bureaux de vote pour compliquer l'accès aux urnes.

Conséquence : le nombre d’électeurs par bureau augmente et avec, les files d’attente. Par rapport à l'élection 2016, il y aura 250 bureaux de vote de moins dans le comté de Dallas, au Texas, rapporte le journal local Dallas Observer*. Un exemple clair de voter suppression, puisque 63% de la population* du comté est non-blanche. "C'est un facteur démotivant : si vous n'avez pas de voiture et que votre bureau est à 20 kilomètres de chez vous, vous n'y allez pas", fait valoir Paul Schor.

Dans le comté de Waller, à l'université de Prairie View, toujours au Texas, on vote démocrate. Mais avec un seul bureau de vote pour plus de 4 000 électeurs, le temps d'attente y est long. Et "lorsqu'on travaille ou qu'on a des obligations, on ne peut pas attendre", déplore Jayla Allen, dans l'émission Complément d'enquête.

Barack Obama : Cet incroyable panier qui bluffe tout le monde, même LeBron James

  Barack Obama : Cet incroyable panier qui bluffe tout le monde, même LeBron James L'animatrice de radio et de télévision Stéphanie Renouvin avait un grand-père célèbre : Sean Connery. Elle rend hommage à ce grand-père qu'elle aimait tant sur Instagram. Non Stop People vous en dit plus.

A quelques kilomètres du campus, les électeurs votent républicain, mais sont quatre fois moins nombreux. Ils bénéficient tout de même d'un bureau de vote proche de leur domicile. Résultat, les républicains se déplacent beaucoup plus facilement aux urnes.

Selon une étude menée en 2018, les électeurs afro-américains ou latinos attendent en moyenne 45% plus longtemps qu’un électeur blanc pour voter. Pour cette élection 2020, dans l’Etat de Géorgie, le professeur Jonathan Rodden de l'université de Stanford dévoile une statistique criante, relayée par le média américain ProPublica* : dans les bureaux implantés au sein des quartiers à majorité blanche, le temps d’attente est en moyenne de 6 minutes, lorsqu’il est de plus de 50 minutes dans les quartiers peuplés de minorités ethniques. Plus une file d’attente est longue, plus elle est dissuasive ou décourageante pour l’électeur.

Les minorités ethniques et les étudiants ne sont pas les seuls touchés par ces obstacles : les ruraux, les personnes âgées ou les personnes en situation de handicap sont elles aussi souvent victimes collatérales de ce système qui éloigne les bureaux de vote des citoyens.

Le redécoupage des circonscriptions pour diluer les voix

Pour lutter contre le vote démocrate, la stratégie n'est pas seulement de compliquer l'accès au vote. Un dernier recours existe : le redécoupage des circonscriptions électorales. Aucun bureau de vote n'est supprimé dans un secteur qui vote démocrate, mais sa circonscription de rattachement est en majorité républicaine. La répartition des voix fait pencher la balance en faveur des républicains, sans empêcher l'accès au vote des démocrates. Cela est décidé par les responsables locaux.

En direct : les résultats de l'élection présidentielle américaine

  En direct : les résultats de l'élection présidentielle américaine EN DIRECT. Des dizaines de millions d'Américains se rendent ce mardi aux urnes pour choisir entre Donald Trump et Joe Biden lors d'une élection présidentielle historique dans une Amérique divisée à l'extrême. Suivez cette nuit de résultats avec nous. © Everett Collection/Abaca -CBS via Getty Images – iStock 22h30. Kanye West a voté Le rappeur a déposé son bulletin et le fait savoir sur Twitter. Kanye West, qui est toujours candidat, a voté pour la première fois de sa vie, selon ses propres dires. The first vote of my life We are here to serve We pray for every servant leader in the world pic.twitter.

Dans le Wisconsin, la circonscription citadine de Sheboygan, historiquement démocrate, a été divisée en deux. Chaque partie a été rattachée à une autre circonscription, républicaine. Cela permet de diluer les voix démocrates, plus nombreuses dans la population, mais qui peinent à s'imposer dans les urnes.

Le redécoupage peut aussi se jouer à quelques rues : "On sait que dans certains quartiers il y a un historique de vote" souligne Steven R. Ekovich de l'université américaine de Paris. Un quartier peuplé majoritairement de Blancs va être rattaché à un quartier peuplé de Latinos, et ainsi, les voix vont plus facilement s'équilibrer. Couplé aux autres méthodes de dissuasion de vote, les électeurs en faveur de Joe Biden auront beaucoup plus de difficultés à voter que les militants de Donald Trump.

Mais pour Paul Schor, cette méthode de "charcutage électoral" reste visible dans les deux camps : "Si les démocrates reprennent le pouvoir au niveau des Etats, ils déferont le découpage des républicains, et forcément, ils auront tendance à le tourner à leur avantage." Il reste désormais à attendre pour savoir quel camp réussira à faire pencher la balance de son côté et à l'emporter le 3 novembre.

* Les articles signalés par un astérisque sont en anglais.

AUSSI SUR MSN - Joe Biden dénonce des partisans de Trump qui auraient chahuté un de ses cars de campagne sur une autoroute

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

INFOGRAPHIES. Élection américaine : minorités, CSP, genres... Comment les Américains ont voté en 2020 .
INFOGRAPHIES. Élection américaine : minorités, CSP, genres Comment les Américains ont voté en 2020Alors que le nom du vainqueur de la présidentielle américaine n’est pas encore connu, les sondages de sortie des urnes éclairent sur les préférences des électeurs, selon leur catégorie sociale, leur genre ou encore leur origine, puisque les statistiques ethniques sont autorisées aux Etats-Unis. Tour d'horizon des données révélées par l’institut de sondage Edison Research pour le New York Times*.

usr: 0
C'est intéressant!