•   
  •   

Monde La Suisse interdit désormais de plonger les homards dans l'eau bouillante

09:35  11 janvier  2018
09:35  11 janvier  2018 Source:   lexpress.fr

Le trou dans la couche d’ozone est en train de se résorber d'après la NASA

  Le trou dans la couche d’ozone est en train de se résorber d'après la NASA Un signe que les politiques des années 1980 ont fonctionné.Vous l’aviez oublié ? Et pourtant, le trou dans la couche d’ozone avait fait l’objet d’intenses discussions dans les années 1980 et 1990. Bonne nouvelle, d’après une étude réalisée par la NASA, la couche d’ozone est lentement en train de s’auto-réparer. Un processus qui prendra encore de longues années, puisque celle-ci devrait être comme neuve en 2060.

Ils devront désormais être assommés avant d'être mis à mort. Le gouvernement suisse a interdit ce mercredi la pratique consistant à plonger les homards vivants dans de l ' eau bouillante avant de les cuisiner dans les restaurants du pays.

Branle-bas de combat dans les cuisines helvétiques, le gouvernement suisse a interdit , mercredi 10 janvier, la pratique culinaire consistant à plonger les homards vivants dans l ’ eau bouillante , considérée comme cruelle. Cuisiniers et gastronomes devront désormais étourdir les crustacés au

Les défenseurs des droits des animaux et des scientifiques estiment que les homards ressentent vraisemblablement de la douleur lorsqu'ils sont ébouillantés.

En Suisse, les homards devront désormais être étourdis avant d'être mis à mort (photo d'illustration). © USA-LOBSTER/ REUTERS/Brian Snyder En Suisse, les homards devront désormais être étourdis avant d'être mis à mort (photo d'illustration).

Ils devront désormais être assommés avant d'être mis à mort. Le gouvernement suisse a interdit ce mercredi la pratique consistant à plonger les homards vivants dans de l'eau bouillante avant de les cuisiner dans les restaurants du pays.

Dans le cadre d'une révision des lois relatives à la protection des animaux, le gouvernement fédéral souligne qu'à compter du 1er mars, "la pratique consistant à plonger les homards vivants dans l'eau bouillante, commune dans les restaurants, ne sera plus autorisée".

Vingt attentats déjoués en 2017

  Vingt attentats déjoués en 2017 Vingt attentats ont été déjoués en France en 2017, a affirmé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dans une interview parue lundi dans le quotidien Le Progrès. "Vingt attentats ont été déjoués en France en 2017. Il faut donc être vigilant partout. Il n'y a pas de territoire, aujourd'hui, où on puisse dire que le risque est inexistant", a déclaré M. Collomb au quotidien. Le précédent bilan officiel diffusé début novembre par le ministère, à l'occasion de la sortie de l'état d'urgence, faisait état de 13 attentats déjoués.

Il est désormais interdit en Suisse de plonger les homards vivants dans l ' eau bouillante . Une ordonnance émise par le gouvernement dans le cadre de la protection des animaux inclut l'obligation d'assommer le crustacé avant sa cuisson.

La Suisse adopte un texte de loi, interdisant d'ébouillanter les homards vivants dans les restaurants. Il faudra désormais les étourdir avant de pouvoir les plonger dans l ' eau . Les restaurants suisses devront étourdir le homard avant de le plonger dans l ' eau bouillante . (Photo d'illustration) - AFP.

"Étourdis avant d'être mis à mort"

Les homards "devront désormais être étourdis avant d'être mis à mort", selon l'ordonnance émise par le gouvernement fédéral. Selon la télévision publique RTS, seuls les chocs électriques ou "la destruction mécanique du cerveau" seront autorisés.

Les défenseurs des droits des animaux et des scientifiques estiment que les homards et autres crustacés possèdent des systèmes nerveux complexes et qu'ils ressentent vraisemblablement de la douleur lorsqu'ils sont ébouillantés.

En outre, selon l'ordonnance, les crustacés ne pourront plus être transportés sur de la glace ou de l'eau glacée et devront être maintenus dans leur "environnement naturel".

Lorsqu'une banque coréenne interdit à ses employées de se marier .
La banque sud-coréenne de dépôts Saemaul ne souhaite pas que ses employées se marient. Cet établissement les oblige, par contrat, à démissionner en cas de mariage. Conséquence de ce type de contrainte : le taux de natalité dans ce pays est très faible. © Kim Hong-Ji/REUTERS figarofr À moins de trois semaines des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, la Corée du Sud défraye la chronique sur un terrain très inattendu: celui de la condition féminine dans l'entreprise.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!