•   
  •   

Monde Lady Gaga, Barack Obama, John Legend : la dernière journée de la campagne Biden-Harris en images

13:05  03 novembre  2020
13:05  03 novembre  2020 Source:   parismatch.com

Présidentielle américaine : que cache l'"affaire Hunter Biden", que le camp Trump remet sur le tapis ?

  Présidentielle américaine : que cache l' En pleine campagne pour l'élection présidentielle, le fils cadet de Joe Biden est la cible de rumeurs colportées par Donald Trump et une partie du camp républicain. Mais les preuves formelles manquent. © Fournis par Franceinfo "La famille Biden est une entreprise criminelle", martèle-t-il dans ses meetings. "Enfermez-le", scandent ses supporters à propos de Joe Biden, comme ils le clamaient déjà en 2016 au sujet d'Hillary Clinton. A la traîne dans les intentions de vote, Donald Trump accuse son rival à la présidentielle américaine de corruption. Et pour atteindre le père, il vise le fils cadet : Hunter Biden.

Pour le dernier jour de campagne , le duo Joe Biden et Kamala Harris a fait appel à des invités de marque : Barack Obama , Lady Gaga et John Legend . Joe Biden et Lady Gaga à Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 2 novembre 2020.

Entre Donald Trump et Lady Gaga , la « Bad Romance » continue. Alors qu’elle doit participer ce lundi à un meeting électoral en drive-in à Pittsburgh Mais les coûts environnementaux de cette fracturation sont importants. Après avoir fait au cours de la campagne des déclarations catégoriques sur une

Pour le dernier jour de campagne, le duo Joe Biden et Kamala Harris a fait appel à des invités de marque : Barack Obama, Lady Gaga et John Legend.

Ohio, Pennsylvanie et Floride : lundi, pour le dernier jour de la campagne, Joe Biden et Kamala Harris ont misé sur trois États cruciaux remportés par Donald Trump il y a quatre ans. Le second est en plus l'État natal du candidat démocrate. Il s'y est rendu après un passage à Cleveland, dans l'Ohio, et y a promis que mardi serait «le début d'un nouveau jour» : «Le pouvoir de changer ce pays est entre vos mains», a-t-il assuré au public de Pittsburgh. En 2016, Hillary Clinton avait eu 0,7 point de retard sur son adversaire, perdant les précieux 20 grands électeurs promis au vainqueur. «Êtes-vous prêts à dire à Donald Trump : "Vous êtes viré!"?», a complété son épouse Jill Biden, faisant référence au gimmick du président américain lorsqu'il présentait l'émission de téléréalité «The Apprentice». L'ancien vice-président a compté sur une invitée connue : Lady Gaga est venue apporter son soutien à «Joe», dont le prénom était cousu sur son sweat. «Demain, ça sera très clair de savoir quel pays nous sommes», a déclaré la chanteuse. «Votez comme si votre vie en dépendait, comme si la vie de vos enfants en dépendait, car c'est le cas. Et à toutes les femmes, tous les hommes qui ont des filles, des soeurs, des mères, à tout le monde, peu importe comment vous vous identifiez, vous avez maintenant l'opportunité de voter contre Donald Trump, un homme qui pense que sa célébrité lui donne le droit d'attraper vos filles, soeurs, mères ou épouses par n'importe quelle partie de leur corps. Votez pour Joe. C'est une personne bien», a-t-elle promis avant d'interpréter «Shallow», chanson composée pour le film «A Star is Born».

À voir :Joe Biden et Barack Obama reforment leur duo dans le Michigan

Kamala Harris a passé la soirée à près de 500 kilomètres plus loin, à Philadelphie : «La Pennsylvanie va déterminer le résultat de l'élection», a-t-elle assuré. Plus tôt dans la journée, lors d'un arrêt à Bethlehem, elle n'avait pas prononcé le nom de leur adversaire : «J'en ai un peu marre de parler du type à la Maison-Blanche. Si ça ne vous dérange pas, je vais juste parler de Joe. [...] Il a foi dans le peuple américain et il croit à notre force en tant que nation.» Pour la dernière soirée, elle aussi avait deux invités musicaux : John Legend et Common.

À voir :Kamala Harris, une famille en images

Et en Floride, autre État remporté par Donald Trump en 2016, c'est Barack Obama qui a livré un dernier discours à Miami. L'ancien président s'y est déjà rendu à plusieurs reprises ces derniers jours : «Aujourd'hui, ici même dans le sud de la Floride, vous pouvez nous procurer le changement dont nous avons besoin. Mais ça va nécessiter chacun d'entre nous», a-t-il martelé. «Joe se soucie de vous, de votre sécurité. Trump se soucie de son ego.» Lorsque le public a hué en réponse aux menaces de Donald Trump de renvoyer le Dr Anthony Fauci, le démocrate a répété une de ses phrases favorites : «Ne huez pas, votez».

Pent-up liste mondiale d'espoirs et de demandes attend Biden .
LONDRES (AP) - Épargnez une pensée pour les personnes qui géreront le journal des rendez-vous présidentiels de Joe Biden. © Fourni par Associated Press Un homme lit les gros titres de journaux dans une rue de Harare, dimanche 8 novembre 2020. Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagawa a envoyé un message de félicitations au président élu américain Joe Biden qui a remporté l'élection présidentielle américaine, en battant sortant Donald Trump.

usr: 0
C'est intéressant!