•   
  •   

Monde Attaque mystérieuse de 13 drones sur des bases russes en Syrie

21:35  11 janvier  2018
21:35  11 janvier  2018 Source:   nouvelobs.com

Alpes-Maritimes : ils font une découverte mystérieuse en bord de mer

  Alpes-Maritimes : ils font une découverte mystérieuse en bord de mer En se promenant dimanche matin, des promeneurs ont vite appelé les secours après avoir vu un objet insolite dépasser des flots.   © PATRICE COPPEE / AFP Alpes-Maritimes : ils font une découverte mystérieuse en bord de mer C'est une découverte bien surprenante que des promeneurs ont fait dimanche matin à Antibes dans les Alpes-Maritimes. Alors qu'ils se promenaient sur la plage, ils ont vu dépasser des flots... une antenne, rapporte Nice-Matin. Secouristes sur placeDécouvrant cette antenne qu'ils supposent appartenir à une voiture, les promeneurs ont aussitôt alerté les secours.

La base aérienne de Hmeimim. Durant la nuit du 6 au 7 janvier, l’armée russe a été la cible de 13 attaques de drones chargés d'explosifs menées par des djihadistes en Syrie , selon Moscou. Aucune victime n’est à déplorer.

L’ attaque simultanée de treize drones qui s’est produite dans la nuit du 6 janvier contre les bases russes implantées en Syrie alimente les tensions et soulève des questions.

Les Etats-Unis sont à l'origine de l'attaque, selon Moscou. Mais Washington dément.

La base aérienne russe de Hmeimim en Syrie, le 3 octobre 2015. © Copyright 2018, L'Obs La base aérienne russe de Hmeimim en Syrie, le 3 octobre 2015.

D'où venaient-ils ? Qui était à la manœuvre ? Le mystère n'est pas entièrement levé sur une attaque simultanée de 13 drones qui a eu lieu dans la nuit du 6 janvier contre des bases russes en Syrie.

Selon une communication du ministère russe de la Défense lundi, dix de ces drones, équipés d'explosifs, ont été détectés alors qu’ils s’approchaient de la base aérienne de Hmeimim. Trois autres se rendaient vers la base maritime de Tartous, détaille "Le Monde". Ils n'ont fait aucun dégât.

Syrie: combats dans la Ghouta pour briser le siège d'une base du régime

  Syrie: combats dans la Ghouta pour briser le siège d'une base du régime L’armée syrienne a lancé une contre-offensive dans la localité de Harasta, au nord de Damas, pour briser le siège imposé par les rebelles à une base des troupes gouvernementales. Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh Au prix de violents combats et sous un barrage d’artillerie et d’intenses raids de l’aviation, l’armée syrienne avance lentement à Harasta, où les rebelles ont réussi, fin décembre, à prendre une partie d’une base des troupes gouvernementales, assiégée depuis trois ans.La progression de l’armée syrienne est difficile et se mesure par dizaines de mètres seulement autour du siège de la municipalité.

Défense russe : Les drones ayant attaqué les bases russes en Syrie ont été conçus à l’étranger - Продолжительность: 1:07 RT France 13 520 просмотров. Reportage honnête de France 2 sur l 'armée Russe en Syrie - Продолжительность: 4:36 BAKEL TV 211 285 просмотров.

La contre- attaque des anti- drones - Продолжительность: 2:56 Nouvo 9 071 просмотр. Syrie : la base militaire russe de Lattaquié, un "centre de réconciliation" ? - Продолжительность: 3:16 euronews (en français) 210 942 просмотра.

Après l'attaque, l'état-major russe avait accusé un "pays doté de hautes technologies" d'avoir piloté les drones : "Pour la première fois, les terroristes utilisent des drones de type avion lancés à une distance de plus de 50 kilomètres en ayant recours à des technologies de guidage modernes basées sur les coordonnées GPS des satellites", soulignait-il, ajoutant qu'au moment de l'attaque, un avion de reconnaissance américain avait volé au-dessus de la Méditerrané "pendant plus de quatre heures". Des soupçons clairement dirigés, donc, contre la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis.

Réponse des Etats-Unis : ces accusations sont "totalement irresponsables", a réagi Eric Pahon, porte-parole du Pentagone, soulignant que ces drones étaient des appareils "disponibles dans le commerce", "faciles à contrôler, et ne [nécessitant] certainement pas d’expertise technique significative – vous pouvez les acheter à peu près n’importe où sur Internet."

Le régime syrien lance une série de raids aériens sur l'enclave assiégée de la Ghouta

  Le régime syrien lance une série de raids aériens sur l'enclave assiégée de la Ghouta Les forces gouvernementales syriennes ont lancé samedi plusieurs raids aériens dans la Ghouta orientale, faisant plus d'une dizaine de blessée. Cette enclave rebelle à l'est de Damas est assiégée par l'armée de Bachar al-Assad depuis 2013. Des raids aériens du régime syrien et de son allié russe ont bombardé samedi 6 janvier la Ghouta orientale, une enclave rebelle assiégée près de Damas et attaquée quotidiennement. Selon l'Observatoire syrien Des raids aériens du régime syrien et de son allié russe ont bombardé samedi 6 janvier la Ghouta orientale, une enclave rebelle assiégée près de Damas et attaquée quotidiennement.

Le 6 janvier dernier une attaque massive d'un nouveau genre a eu lieu contre les bases russes situées en Syrie . Les 13 drones de fabrication artisanale portant chacun 10 bombes - très sensibles par l'emploi d'un élément plus sensible aux chocs ou à la friction que le TNT - sous les ailes ont été

Système de missiles sol-air russe S-400 sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie (Illustration). Lire aussi : L'armée russe a repoussé 13 attaques de drones de djihadistes contre ses infrastructures en Syrie .

Des photos de trois des drones diffusées par l'armée russe permettent en effet de douter de la sophistication des appareils, qui semblent plutôt "faits maison", d'après "Le Monde".

Les drones en provenance d'Idleb ?

Le ministère de la Défense russe a de nouveau évoqué l'affaire ce mercredi dans le journal "Krasnaïa Zvezda" : "Il a été établi que les drones ont été lancés depuis la localité de Muazzara, située dans le sud-ouest de la zone de désescalade d'Idleb et contrôlée par des groupes armés de l''opposition modérée'", a-t-il précisé.

La province d'Idleb (nord-ouest), frontalière de la Turquie, est la seule à échapper entièrement au contrôle de Damas. Elle est dominée par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda (ex-Front Al-Nosra).

Elle est actuellement la cible d'une offensive du régime qui provoque des tensions entre la Russie et l'Iran, alliés de Bachar al-Assad, et la Turquie qui soutient les rebelles, à moins de trois semaines d'une réunion de paix organisée à l'initiative de ces pays dans la station balnéaire russe de Sotchi.

Un djihadiste allemand, ancien rappeur, tué en Syrie .
Il a été tué lors d'un bombardement mercredi sur la ville de Gharanij, dans la province syrienne de Deir Ezzor (est) ... © AP/SIPA Illustration: Le drapeau de Daesh. Denis Cuspert, autrefois célèbre sous son nom de scène Deso Dogg, était devenu l'un des combattants étrangers de l'organisation de l'État islamique (EI) les plus connus. Le rappeur allemand, qui avait épousé une traductrice du FBI censée l'espionner, a été tué mercredi dans une frappe aérienne en Syrie, a rapporté un site de surveillance des djihadistes basé aux États-Unis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!