•   
  •   

Monde Immeuble de luxe à Londres, fonds controversé… Le Vatican veut sortir d’investissements gênants

21:20  05 novembre  2020
21:20  05 novembre  2020 Source:   capital.fr

Le pape dit que la `` dame '' COVID doit être obéie, renonce au masque

 Le pape dit que la `` dame '' COVID doit être obéie, renonce au masque Par Philip Pullella © Reuters / YARA NARDI L'audience générale hebdomadaire au Vatican VATICAN CITY (Reuters) - Le pape François a décrit mercredi la pandémie de COVID-19 comme une «dame» coriace qui doit être obéie, mais lui et la plupart des collaborateurs proches ne portaient pas de masques à son audience générale. Au début de l'audience en salle, Francis s'est excusé auprès des gens de ne pas descendre de la scène de marbre.

Immeuble de luxe à Londres, fonds controversé… Le Vatican veut sortir d’investissements gênants © Pixabay Immeuble de luxe à Londres, fonds controversé… Le Vatican veut sortir d’investissements gênants

Les investissements réalisés à Londres et dans le fonds Centurion, "dont il faut se retirer le plus rapidement possible", risquent de porter atteinte à la réputation du Vatican, avertit le Pape François, qui veut tirer un trait sur certains placements controversés.

Le pape François veut faire le ménage dans les placements du Vatican. Le Saint Père a fixé un délai de trois mois pour décharger son administration centrale de la gestion de millions de fonds financiers de l'Eglise et veut se dégager d'investissements controversés comme l'achat d'un immeuble de luxe à Londres. Selon un communiqué, le pape vient de constituer une "commission" chargée de transférer les fonds de la puissante Secrétairerie d'Etat (administration centrale du Vatican) dans les coffres de l'Administration du patrimoine du siège apostolique (Apsa), qui gère notamment des milliers de biens immobiliers du Vatican.

Pope reviendra au public général virtuel en raison du cas COVID-19 du participant

 Pope reviendra au public général virtuel en raison du cas COVID-19 du participant VATICAN CITY (Reuters) - Le public général hebdomadaire du pape François, qui avait repris avec la participation du public, sera ramené à l'intérieur et organisé virtuellement après le test d'un participant positif pour le coronavirus, a déclaré jeudi le Vatican.

La perte de l'historique autonomie financière de la Secrétairie d'Etat, une mini-révolution, avait déjà été annoncée à la presse fin septembre. Cet organe au sommet de la hiérarchie vaticane, qui travaille étroitement avec le pape François, se trouve depuis un an au centre d'une enquête explosive décortiquant les opaques montages financiers de l'achat en deux temps d'un immeuble situé au 60 Sloane avenue, dans le chic quartier londonien de Chelsea. L'achat, réalisé en deux temps par la Secrétairie d'Etat à partir de 2014, a notamment permis à deux hommes d'affaires italiens de réaliser de juteux bénéfices.

>> A lire aussi - Le Vatican fait expulser une famille précaire d’un appartement qu’il possède

Dans une démarche inhabituelle, le Vatican a rendu publique jeudi la lettre écrite le 25 août par le pape François à son bras droit, le cardinal Pietro Parolin, qui dirige la Secrétairerie d'Etat. Dans cette missive, le souverain pontife stipulait déjà que la Secrétairerie d'Etat devait transférer à l'Apsa "la gestion et l'administration de tous les fonds financiers et du patrimoine immobilier" en sa possession. "Une attention particulière doit être portée aux investissements réalisés à Londres et dans le fonds Centurion, dont il faut se retirer le plus rapidement possible, ou au moins les gérer de manière à éliminer tout risque d'atteinte à la réputation" du Vatican, ajoute la lettre du pape, dévoilant sur ce point une nouveauté.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Le Corriere della Sera avait révélé l'an dernier que le fonds d'investissements Centurion Global Fund, basé à Malte, avait financé par exemple avec l'argent de l'Eglise des productions cinématographiques, dont "Rocketman", un biopic sur le chanteur gay Elton John.

>> A lire aussi - Le coronavirus met le Vatican au régime sec

| Les évêques ne devraient pas s’enquêter les uns les autres. Leur conférence américaine doit adopter des réformes. .
Avis COMME L'Église catholique était sous le choc il y a deux ans à la suite des révélations selon lesquelles l'ancien cardinal Theodore E. McCarrick, l'un des prélats les plus en vue de ce pays, était un prédateur sexuel en série, la Conférence des évêques catholiques des États-Unis s'est réunie à Baltimore. Au sommet de l’ordre du jour des évêques se trouvait la manière de lutter, une fois de plus, contre les scandales interminables qui avaient piégé tant de clercs et détruit tant de vies.

usr: 1
C'est intéressant!