•   
  •   

Monde Un archevêque de 90 ans saisi, puis libéré, dans le Cameroun anglophone

15:20  06 novembre  2020
15:20  06 novembre  2020 Source:   independent.co.uk

Stéphane Bahoken, attaquant d'Angers et du Cameroun, placé en garde à vue pour violences conjugales

  Stéphane Bahoken, attaquant d'Angers et du Cameroun, placé en garde à vue pour violences conjugales Le footballeur Stéphane Bahoken, attaquant d'Angers et du Cameroun, a été placé en garde à vue pour violences conjugales ce mardi 27 octobre. © Canal+ Le footballeur Stéphane Bahoken, attaquant d'Angers et du Cameroun, a été placé en garde à vue pour violences c La nouvelle est tombée dans la soirée. Comme le rapporte Ouest France, le footballeur Stéphane Bahoken a été placé en garde de vue ce mardi 27 octobre. L'attaquant d'Angers et du Cameroun, âgé de 28 ans, est accusé par sa compagne de violences et de menaces.

« Les 79 élèves [qui ont été enlevés lundi] ont été libérés », a déclaré à l’AFP, mercredi 7 novembre, Issa Bakary Tchiroma, ministre de la communication, sans préciser les conditions dans lesquelles cette libération a été obtenue. Ces enfants de la Presbyterian Secondary School de Bamenda avaient été

Un an plus tard, à l’issue d’un référendum, une partie du Cameroun sous tutelle britannique (Northern Cameroon ) réclame son rattachement au Nigeria, tandis que "Malgré la naissance des mouvements anglophones – dans les années 90 , la restauration du multipartisme fait naître le plus grand parti

Un archevêque de 90 ans a été brièvement enlevé dans une région de l'ouest du Cameroun en proie à un conflit entre séparatistes anglophones et forces de sécurité, a indiqué vendredi l'archidiocèse.

Map of Cameroon locating English-speaking regions and their capitals, Bamenda and Buea. © Valentina BRESCHI Carte du Cameroun localisant les régions anglophones et leurs capitales, Bamenda et Buea.

Christian Tumi, archevêque émérite et cardinal à la retraite qui a fréquemment cherché à servir de médiateur dans la crise, a été kidnappé jeudi soir sur une route près de Kumbo dans la région du Nord-Ouest, a-t-il indiqué.

Il a été libéré vendredi avec son chauffeur, a indiqué Samuel Kleda, archevêque de la ville portuaire de Douala.

Un demandeur d'asile détenu par l'ICE se voit refuser un sursis de dernière minute

 Un demandeur d'asile détenu par l'ICE se voit refuser un sursis de dernière minute Un demandeur d'asile du Cameroun est toujours détenu aux États-Unis après une tentative de Je vous salue Marie de le conduire au Canada, où il pourrait obtenir le statut de réfugié. © Photo soumise L'homme de 29 ans était dans un avion prêt à être expulsé vers le Cameroun lorsqu'il a été renvoyé et informé qu'il avait eu une entrevue d'asile au Canada. Mais les responsables américains de l'immigration ne l'ont pas libéré à temps pour son entretien du vendredi matin à la frontière.

Problème anglophone au Cameroun : l’absence de dialogue pourrait conduire à un bain de sang. Les Anglophones du Cameroun veulent préserver leurs cultures, maintenir leur Dans le souci de faire bon usage du caractère bilingue et biculturel de la mère - patrie, j’ai pris des dispositions, le long

Situation tendue ce dimanche 1er octobre dans les régions anglophones du Cameroun . Les séparatistes avaient annoncé que leurs Une forte présence militaire, renforcée par la surveillance dans le ciel de plusieurs hélicoptères qui tournaient au-dessus du centre-ville et du quartier de Malingo.

Mais une dizaine d'autres personnes qui ont également été saisies avec eux n'ont pas été libérées, a déclaré à l'AFP un responsable local qui a demandé l'anonymat.

Parmi ceux qui voyageaient avec Tumi se trouvait un dirigeant local, Sehm Mbinglo, le chef traditionnel de Nso, a indiqué le responsable.

Les populations locales sont en train de négocier leur libération, a déclaré la source.

Kleda a déclaré à l'AFP: "Le cardinal et son chauffeur ont été libérés il y a peu de temps. C'est un soulagement, mais c'est aussi terrible de savoir qu'un cardinal de 90 ans a été pris en otage."

Plus de 3000 personnes ont été tuées et plus de 700000 ont fui leurs maisons depuis octobre 2017, lorsque les militants ont déclaré l'indépendance dans deux régions de l'ouest où les anglophones sont majoritaires. La déclaration n'a pas été reconnue internationalement. Les groupes

«Plus jamais ça»: une semaine après le massacre de Kumba, la marche des femmes

  «Plus jamais ça»: une semaine après le massacre de Kumba, la marche des femmes Au Cameroun, une semaine jour pour après le massacre perpétré dans une école de la ville de Kumba, dans le sud-ouest anglophone, les femmes ont marché pour dire leur tristesse, leur colère et interpeller les autorités. Parmi les manifestantes ce samedi, il y avait Minou Chrys-Tail, une journaliste et militante féministe francophone. Elle a fait le déplacement de Douala où elle vit, pour apporter son soutien à ses « soeurs anglophones ». SelonParmi les manifestantes ce samedi, il y avait Minou Chrys-Tail, une journaliste et militante féministe francophone. Elle a fait le déplacement de Douala où elle vit, pour apporter son soutien à ses « soeurs anglophones ».

Les élèves ont été libérés le même jour à la suite «d'une mobilisation spontanée ( ) d'une cinquantaine de fidèles et de parents d'élèves», a-t-il ajouté. En novembre 2019, l'UNICEF estimait à 855.000 le nombre d'enfants non scolarisés dans les régions anglophones . Environ 90 % des écoles

Les anglophones du Cameroun ont décidé de proclamer la sécession de leur région. Alors que les manifestions se succèdent depuis un an , cette déclaration La Cameroon Teachers Trade Union accusait le gouvernement de Yaoundé de favoriser les francophones dans les écoles anglophones .

Rights affirment que des crimes et des abus ont été commis par les séparatistes et les forces de sécurité.

Les séparatistes procèdent fréquemment à des enlèvements, souvent contre rançon, bien qu'il y ait également eu des assassinats d'agents de sécurité, d'enseignants et de civils enlevés accusés de collaborer avec les autorités.

Mardi, des séparatistes ont kidnappé 11 enseignants lors d'un raid dans une école presbytérienne de Kumbo mais les ont libérés deux jours plus tard après que des habitants se sont rendus dans leur camp et ont appelé à leur libération, selon Samuel Fonki, chef de l'Église presbytérienne du Cameroun.

Le 24 octobre, sept enfants ont été tués dans une école de la région du sud-ouest, que le gouvernement a imputée aux militants.

Les anglophones du Cameroun nourrissent depuis des décennies un ressentiment face à la discrimination perçue de la part de la majorité francophone.

Les demandes des modérés pour une réforme et une plus grande autonomie ont été rejetées par le gouvernement central, alimentant l'élan pour la déclaration d'indépendance en 2017.

Les anglophones représentent environ quatre millions des 23 millions d'habitants du Cameroun.

Leur présence est un héritage de la décolonisation il y a 60 ans.

En 1961, un territoire sous domination britannique, le Southern Cameroons, a voté pour rejoindre l'ancienne colonie française nouvellement indépendante du Cameroun. Le nord du Cameroun a rejoint le Nigéria.

rek-gir / sba / ri / wdb

Cameroun: le roi de Kumbo, dans le Nord-Ouest anglophone, a été libéré .
Le roi de Kumbo, dans la région du Nord-Ouest, autorité traditionnelle du peuple Nso, a été libéré par ses ravisseurs ce mardi 10 novembre. Il avait été arrêté jeudi dernier à un barrage routier à Baba, près de Bamenda, par des hommes se présentant comme des indépendantistes du groupe des « Bui warriors ». Le roi de Kumbo a retrouvé l’un de ses fils à Bamenda, à l’issue de plusieurs jours de tractations. Ses ravisseurs demandaient une rançon, que sa famille assure ne pas avoir payée, et le retrait du chef traditionnel des prochaines élections.

usr: 0
C'est intéressant!