•   
  •   

Monde INFO FRANCEINFO. Des Britanniques lancent leur propre version du mouvement "En Marche" avec l'aide d'élus français LREM

09:10  05 février  2018
09:10  05 février  2018 Source:   francetvinfo.fr

En 2018, le parti présidentiel veut se remettre en marche

  En 2018, le parti présidentiel veut se remettre en marche Le délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, devait présenter, vendredi 26 janvier, « les grandes orientations » pour le mouvement. © JACQUES DEMARTHON / AFP Edouard Philippe et Christophe Castaner, à l’Assemblée, le 24 janvier. Le parti présidentiel La République en marche (LRM) fait sa rentrée, avec toujours les mêmes enjeux : exister et se structurer. Son délégué général, le secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement, Christophe Castaner, devait présenter, vendredi 26 janvier, « les grandes orientations » pour le mouvement en 2018.

France: Législatives partielles : LREM prend le bouillon - Francais - francais -express.com. INFO FRANCEINFO . Des Britanniques lancent leur propre version du mouvement " En Marche " avec l ' aide d ' élus français LREM . Les propositions de La République en Marche sur la formation

"Je ne suis pas procureur" : La République en marche contre-attaque dans l'affaire Be Hauts-de-France Calais : des associations d' aide aux migrants réclament un meilleur accès Affaire Benalla : RN et LFI ravivent les flammes que LREM tente de maîtriser.

Des Britanniques ont participé ce week-end à Londres à une réunion pour lancer Renew, un nouveau parti fondé sur le modèle d'En Marche. L'un de ses objectifs est d'annuler le Brexit, selon une information franceinfo lundi.   INFO FRANCEINFO. Des Britanniques lancent leur propre version du mouvement © Fournis par Francetv info

Au Royaume-Uni, des Britanniques s'apprêtent à lancer leur propre version du mouvement En Marche qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir, selon une information de franceinfo lundi 5 février. Baptisé Renew [le renouveau], ce mouvement politique sera lancé officiellement la semaine prochaine, et cela, avec le soutien et les conseils de plusieurs élus français étiquetés LREM.

A la tête de LREM, Christophe Castaner a retrouvé «l'envie»

  A la tête de LREM, Christophe Castaner a retrouvé «l'envie» A la tête du parti présidentiel depuis deux mois, le ministre des Relations avec le Parlement prépare activement les élections européennes, avec le lancement d'une «grande marche» le 24 mars, mais aussi les municipales. Ce fut long et laborieux mais le «plaisir» lui vient. Deux mois après son intronisation à la tête du parti présidentiel, Christophe Castaner commence à prendre goût à sa nouvelle fonction. Vendredi, à l’occasion de la conférence de presse de rentrée de La République en marche, il l’a glissé sur un ton badin : c’est avec «envie, plaisir et détermination» qu’il remplit sa mission de délégué général. Un revirement à 180 degrés : fin novembre, le même avait déclaré aux marcheu

INFO FRANCEINFO . Des Britanniques lancent leur propre version du mouvement " En Marche " avec l ' aide d ' élus français LREM . Des Britanniques ont participé ce week-end à Londres à une réunion pour lancer Renew, un nouveau parti fondé sur le modèle d' En Marche .

INFO FRANCEINFO . Des Britanniques lancent leur propre version du mouvement En marche ! avec l ' aide d ' élus français LREM . Micro européen. Les petits pas du Brexit. Brexit : le rapport caché qui fait polémique.

La première réunion officielle de ce mouvement s'est tenue ce week-end à Londres dans la plus grande discrétion. Aucun média n'a été prévenu, mais un journaliste de franceinfo a pu y assister.

Lors de cette réunion, une carte des circonscriptions était scotchée au mur avec les noms de 222 candidats. La plupart sont des jeunes. Parmi eux, Hasseb Ur Rehman, un avocat qui se dit écœuré par le Brexit et déçu par les partis politiques traditionnels.

"Ils ne représentent plus vraiment la volonté du peuple, explique Hasseb Ur Rehman. Là, vous avez un authentique mouvement de la société civile et je voulais vraiment en faire partie". Selon cet avocat, futur candidat, "à mesure que les gens commencent à voir les conséquences du Brexit, on va avoir de plus en plus de soutien". Un des trois principaux points du programme du parti Renew est d'annuler le Brexit.

Michel Hazanavicius et Raphaël Glucksmann lancent le #WeToo : "Nous aussi, nous voulons l'égalité"

  Michel Hazanavicius et Raphaël Glucksmann lancent le #WeToo : Invités d'Europe 1 ce matin accompagné par l'essayiste Raphaël Glucksmann, directeur du Nouveau magazine littéraire , Michel Hazanavicius a annonçé qu'ils lançaient ensemble un mouvement intitulé #WeToo . Dans la lignée des hashtags #MeToo et #Balancetonporc, il s'agit de soutenir la libération de la parole des femmes au sujet du harcèlement sexuel. En parallèle de cette annonce, ils ont publié ce lundi 29 janvier dans le Nouveau magazine littéraire une tribune / manifeste, intitulé(e) "Nous aussi, nous voulons l'égalité !" Un écho évident à la Tribune qui a fait couler beaucoup d'encre et publiée début janvier dans le Monde, et dans laquelle Catherine Deneuve et 99 autres femmes défendaient "une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle". Des libertés dont Raphaël Glucksmann et Michel Hazanavicius ne veulent pas "si elles s’inscrivent dans des situations et des structures de domination". "On nous a appris enfants que notre liberté s'arrêtait là où commençait celle des autres et nous pensons que la liberté des femmes à ne pas être importunées est ici la question centrale". "Depuis l’éclatement de l’Affaire Weinstein, le mouvement #MeToo a ébranlé l’antique domination masculine de l’espace public. Tant mieux !" lâchent Glucksmann et Hazanavicius dans leur Tribune.

INFO FRANCEINFO . Des Britanniques lancent leur propre version du mouvement En marche ! avec l ' aide d ' élus français LREM . Rebloguer.

Suivez La République En Marche ! Le Mouvement . A la rencontre des Français . 28 mai 2016 : Des centaines de marcheurs se lancent dans une gigantesque opération de porte-à-porte. Les Jeunes avec Macron. Vous pouvez donner en ligne ou en téléchargeant ce bulletin. Aide .

Une tournée du Royaume-Uni pour imiter la "grande marche" d'Emmanuel Macron

Sandra Khadouri est porte-parole de ce nouveau parti et c'est bien à ceux qui regrettent d'avoir voté pour le Brexit qu'elle souhaite s'adresser. "Je pense qu'il faut qu'on s'adresse aux laissés pour compte, explique Sandra Khadouri. Il faut qu'on aille voir ces gens et qu'on leur demande pourquoi ils sont en colère", précise la porte-parole.

Et c'est bien en calquant leur stratégie sur celle d'Emmanuel Macron que les militants de Renew comptent aller à la rencontre des électeurs. "On suit exactement l'exemple de votre monsieur Macron", explique l'un des fondateurs francophone du parti, qui souhaiter garder l'anonymat. Les militants de Renew démarrent en effet cette semaine une tournée dans l'ensemble du Royaume-Uni, "c'est-à-dire qu'on va faire le tour de la Grande-Bretagne et on va leur poser des questions", explique ce responsable. "En France, la première question c'était 'qu'est-ce qui ne va pas avec la France ?', nous on va faire la même chose", précise-t-il.

Pas encore de chef de parti

Le parti Renew a également lancé un site internet sous le nom de domaine renewbritain.org sur lequel les Anglais sont appelés à les suivre, mais aussi, à les financer. Le parti n'a toutefois pas encore désigné un chef de file, un point qui n'inquiète pas Hugo Lucas, étudiant et futur candidat selon qui "ce n'est pas pour un leader qu'il faut qu'on se mobilise",mais "pour faire face aux gros problèmes du pays".

En attendant de trouver un leader, les militants ont désigné trois représentants issus des classes moyennes et ouvrières pour se préparer à d'éventuelles législatives partielles ou anticipées.

Municipales : La République en marche lance déjà l'assaut contre les mairies PS .
Selon des informations d'Europe 1, le mouvement d'Emmanuel Macron a déjà identifié les villes à prendre lors des municipales de 2020 et celles avec lesquelles il peut envisager une alliance avec les majorités sortantes. Les bastions PS, en particulier, font partie de la première catégorie. © Sipa Selon des informations d'Europe 1, le mouvement d'Emmanuel Macron a déjà identifié les villes à prendre lors des municipales de 2020 et celles avec lesquelles il peut envisager une alliance avec les majorités sortantes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!